Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 15:15

            Hier, rassemblements, manifestations et émeutes. Aujourd’hui, rébellions et révoltes. Demain... guerres civiles ?

            Le spectacle de zones de non droit en flammes que les médiats nous ont montré depuis longtemps est le résultat de soixante années de lâchetés et d’abandons successifs des divers gouvernements européens.

 

            De Birmingham à Athènes ou de Copenhague à Séville, les causes et les conséquences sont les mêmes, à quelque ghetto près… À l’étranger, quand on discute de l’exception belge on nous rétorque : « rage taxatrice », corruption de l’affaire Agusta-Dassault, procès du pervers Dutroux ; on nous reproche un État obèse, tatillon et dépensier dont la dette publique atteint des records mondiaux per capita (32 000 € par habitant !). On nous énumère aussi les nombreux congés, les multiples « fêtes », l’usage des boissons et des drogues légalisées qui les accompagnent, les « combines » en tous genres, les grèves quotidiennes et les manifestations innombrables ; on nous parle encore de notre système social devenu tonneau des Danaïdes et de l’immigration incontrôlée dont Bruxelles est la vitrine – cette prétendue « Capitale de l’Europe » – véritable cité poubelle où l’on parle un sabir anglo-arabo-moldave.

 

            Le mythe des quartiers tranquilles, imposé par les politicards ne résiste pas à la réalité !

 

            De Giscard d’Estaing à Sarközy (et depuis ce 15 mai Hollande), de Felipe Gonzales à Zapatero (maintenant Mariano Rajoy), de Helmut Kohl à Angela Merkel et de Léo Tindemans à Elio Di Rupo, partout du Sud au Nord de l’Europe tous les gouvernements de droite et de gauche ont depuis 1974 déclaré avoir stoppé l’immigration économique, mais en même temps ces princes qui nous dirigent ont vidé les églises pour remplir les mosquées !

 

            Ce sont eux les responsables de la situation que nous connaissons maintenant dans nos quartiers et nos banlieues !

 

            Le boomerang leur revient aujourd’hui en pleine figure et au lieu de mettre en place une politique nataliste favorisant la famille et le renouvellement des générations, ils ont fait tout le contraire : lois favorisant les moyens contraceptifs et l’avortement, mariage des sodomites et des gouines et demain adoption de petits malheureux par des invertis… Tout cela en accueillant des centaines de milliers d’étrangers en Belgique, sous prétexte que ces « allochtones » en travaillant pourraient subvenir aux pensions de ceux qui se retirent du marché du travail depuis la fin des années 90. C’est raté ! Et partout en Europe, la situation est identique : voyez en France, en Italie, en Angleterre ou… en Espagne ! Sans parler de la Grèce…

 

            Depuis le début du XXe siècle, l’Europe a recueilli de nombreux immigrés venant d’autres horizons : russes fuyant le paradis communiste en 1917-1925, espagnols victimes des boucheries de Marty durant la guerre civile de 1936-1939, italiens opposés à la politique socialiste de Mussolini en 1925-1944, portugais ou grecs essayant de s’assimiler à nos modes de vie en 1970-1980. Tous ces gens ont vécus d’innombrables souffrances et vexations durant les très longues années qu’ils ont passées sous nos cieux. Eux se sont intégrés, difficilement, mais ils ont le mérite d’avoir réussi, grâce à leurs racines culturelles et de civilisation identiques aux nôtres !

 

            À tous ceux qui crachent sur nos traditions, à ceux qui refusent nos lois et nos règlements, à ces crapules qui attaquent nos vieillards, à cette racaille qui gagne 30 000 euros par mois par des trafics criminels, à cette pègre qui exploite la misère des clandestins, il faut dire simplement : 

 

            « L’Europe, aimez-la ou quittez-la ! On ne retient personne… ».

 

            OUI, les responsables nommés plus haut (cette fratrie socialo-libero-écolo-capitalo-humaniste) sont les collaborateurs de l’invasion musulmane, véritable cinquième colonne au cœur de nos cités.

Et selon Jan Hertogen, sociologue, 1,3 million d’immigrés voteront lors des élections communales le 14 octobre en Belgique, soit 17% des inscrits ! Mais 575 000 autres étrangers n’y participeront pas. Et ces votants immigrés représentent 10% du corps électoral en Flandre, 18% en Wallonie et 62% en Région Bruxelloise avec une grande concentration dans 7 communes !

 

 

Il faut exiger sans tarder des mesures de salut public :

 

* Supprimer les aides aux associations parasites et en finir avec la nuisible politique de proximité.

 

* Établir un couvre-feu, dans les quartiers où c’est nécessaire, entre 20 heures et 6 heures.

 

* Construire en urgence de nouvelles prisons et des centres de rééducation à régime sévère.

 

* Renforcer les effectifs et les moyens de la police en leur donnant carte blanche pour rétablir la paix civile dans les zones de non droit et organiser le rapatriement des dizaines de milliers (et souvent centaines de milliers) de clandestins vivant actuellement sur notre sol.

 

* Interdire de séjour les personnes indésirables ou susceptibles de menacer l’ordre public.

 

* Prévoir des mesures de rétorsion contre les familles de délinquants récidivistes, allant de la suppression des aides sociales à l’expulsion du territoire en cas de récidive.

 

* Juger et incarcérer, pour une longue durée, tous les délinquants « bien connus de la Justice », dont le casier judiciaire comporte plus de 15 condamnations, alors même qu’ils sont toujours en liberté !

 

* Rétablir le « jus sanginis » et abolir le droit du sol.

 

* Modifier la législation sur la naturalisation en assouplissant les modalités de la déchéance et en y incluant les possibilités de rapatriement des condamnés vers le pays de leurs aïeux.

 

* Traîner devant les tribunaux pour « association de malfaiteurs » ceux des collaborateurs et des complices qui soutiennent les clandestins (hors-la-loi) en leur procurant le gîte et le couvert et ceux des avocats qui en défendant les illégaux devant la Justice font perdre non seulement leur temps aux magistrats mais gaspillent aussi les deniers publics, car il est prouvé depuis 25 ans que plus de 85% des demandes d’asile n’ont aucune raison d’être si ce n’est que les clandestins/sans-papiers arrivent en Europe pour profiter d’un meilleur niveau de vie que dans leur lointain pays d’origine.

 

* Appliquer d’une façon plus restrictive la délivrance des visas et les autorisations accordées pour les étudiants en provenance d’autres continents.

 

* Stopper le regroupement familial et interdire la bi-nationalité par acquisition lors du mariage.

 

* Supprimer la loi qui autorise le vote des étrangers à quelque scrutin que ce soit.

 

 

            Sans mesures drastiques à brève échéance, sans avoir le courage d’appliquer les lois existantes envers les délinquants et criminels étrangers, sans rapatriement immédiat des hors-la-loi et sans rétablir l’ordre public dans les nombreuses zones de non droit, les gouvernements qui hier encore vantaient les charmes de la société « multiculturelle » et « pluriethnique » (mais constatent étrangement son échec depuis quelques mois), nous amènent inéluctablement vers un affrontement sanglant d’un choc de civilisations, car ils sont obnubilés par leurs utopies mondialistes et aveuglés par leurs dogmes sectaires.

Repost 0
Published by Pieter Kerstens - dans Occupation (2)
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 18:18

         Une nouvelle affaire de crime raciste crée la polémique aux Etats-Unis, particulièrement à Cleveland (Texas), petite ville du Texas près de Houston, où il s'est déroulé.

      Une jeune fille de 11 ans, membre de la communauté hispanique, a été violée en réunion par au moins 18 hommes, tous des Africains. Tous sont majeurs à l'exception de cinq d'entre eux. Les faits ont été filmés par des  téléphones portables et la vidéo du crime a été diffusée sur les téléphones portables. C'est ainsi qu'un élève a fini par alerter un enseignant, déclenchant la procédure. Les faits ont commencé peu après Thanksgiving, le 28 novembre, quand la jeune fille a accepté de monter dans la voiture d'un Noir de 18 ans.
       Il l'a conduite dans une maison où plusieurs hommes attendaient et ils l'ont violée à plusieurs reprises. Lorsque la tante de l'un des violeurs est arrivés, ils ont quitté la maison, emportant leur victime avec eux. Ils l'ont conduite dans une maison abandonnée où ils ont poursuivi leurs agressions sexuelles en invitant de nombreuses personnes. Au total, 28 personnes au moins sont impliquées dans ce crime.
      Les investigations avaient commencé dès le 3 décembre.

http://img849.imageshack.us/img849/696/criminelsetrangercerlve.jpg

 

 

      Outre l'extrême gravité des faits, la polémique est arrivée après que certaines familles des criminels - dont plusieurs ont été condamnés pour trafic de drogue, vol qualifié et homicide involontaire, et que d'autres sont des 'stars' locales de basket-ball - eurent remis la faute du viol sur l'enfant qui se serait habillée de manière indécente. Un activiste pan-africain a déclaré : "Les Hispaniques ont le droit d'être en colère contre les hommes noirs qui ont attaqué la jeune fille [...] mais la première maison devant laquelle il devrait s'arrêter [pour demander des comptes] et celle de sa mère et de son père."
       Cette thèse a été reprise par plusieurs médiats, jusqu'au New York Times, provoquant une vague d'indignation contre cette justification des viols collectifs à caractère raciste, au-delà de la responsabilité évidente des parents - dont la seule excuse est de se conformer à ce que le système veut.

      Des tensions raciales ont éclaté, alors que la ville a déjà été le théâtre d'émeutes raciales et que de récentes élections avaient attisé les tensions entre les communautés. La mixité est une réussite : la ville abrite 59% de Blancs et 11,58% "d'autres races" (dont 20,5% d'hispaniques), 27% d'Africains, 2% de métisses et 1% d'Asiatiques et d'Amérindiens.

      Depuis les tensions s'amplifient : selon des témoins un groupe de skinheads a parcouru les rues de la ville en incitant la population à "tuer  tous les Nègres". D'autre part, la famille de la victime a été invitée à déménager pour sa propre sécurité ; la garde de l'enfant a été retirée aux parents.



      Ces crimes racistes ne sont pas rares : David Duke rappelait dans un article (The truth of interracial rape in the united states) le caractère profondément raciste du viol aux Etats-Unis : ainsi en 2005, 37 400 femmes blanches ont été agressées sexuellement par des Africains, alors qu'aucune africaine ne l'était par un Blanc. Ce que connaissent les Etats-Unis, l'Europe, confronté aux mêmes maux (immigration de masse, communautarisme, individualisme, consumérisme, et la plupart des tares des systèmes démocratiques-libéraux) le connaît aussi. Jeudi, cinq hommes ont été condamnés par la cour d'assises des Yvelines pour un viol collectif dans un train.



      Deux vidéos sur  les faits (en anglais) :

 

Repost 0
Published by Brice Duqueyroux - dans Occupation (2)
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 20:20

      Deux hommes ont été l'objet d'un attaque ultra-violente dans le métro de Berlin, le 11 février.

      Plusieurs témoins ont préféré fuir plutôt qu'aider leur frère de sang et un seul a appelé la police ; un ami de la victime s'est toutefois interposé mais a été également blessé. Un homme mystérieux est intervenu et à fait fuir les criminels étrangers. L'inconnu serait membre de l'association de motard des Bandidos. Il  a jusqu'ici refusé de venir témoigner.

      Les faits se sont produits à la station Lichtenberg du métro de Berlin, à 23h50.

 

http://img833.imageshack.us/img833/636/1297854951jpg.jpg

 

      Loin des scandaleuses déclarations de responsables policiers français, demandant à laisser les criminels agir à leur guise, la police de Berlin a donné comme consigne aux témoins, après avoir appelé la police, de trouver d'autres personnes pour intervenir et de mettre la victime à l'abri. Une association de défense de victimes a lancé un appel en ce sens et en appelle à la responsabilité des hommes politiques.

 

http://img585.imageshack.us/img585/4080/criminelsetrangermetrob.jpg

 

      Le jeune peintre agressé est actuellement hospitalisé entre la vie et la mort. Quoi qu'il arrive, le peintre agressé n'aura plus jamais une vie normale. Les médecins se prononceront aujourd'hui sur la possibilité qu'il survive à l'agression.


      Les quatre criminels, identifiés par les caméras de vidéo-surveillance, ont été arrêtés. Il s'agit de mineurs originaires du Kenya, d'Irak, d'Albanie et du Kossovo occupé.

 

      Dans un premier temps, les quatre immigrés ont prétendu qu'ils avaient été "provoqué" par le jeune Européen, qui aurait tenu des propos racistes, ce qui a été totalement démenti par les vidéos comme par les témoignages. C'est la défense habituelle des criminels en de tels cas, soutenus en cela par l'ensemble de l'establishment.

 

      Plusieurs dizaines de militants nationalistes ont organisé samedi sur les lieux de l'agression une manifestation. Le président du parti NPD Udo Voigt, a déclaré:

 

"La série des crimes commis par des étrangers en Allemagne ne s'arrête pas. Les citoyens sont laissés sans défense face à ces attaques. [...] Cela peut arriver à n'importe qui se trouvant au mauvais moment au mauvais endroit. Par conséquent, il est temps d'expulser tous les étrangers criminels dès que possible. L'Allemagne doit devenir une zone libérée des criminels étrangers".

 

      Nous présentons ci-dessous la vidéo, en mettant en garde les électeurs des faits d'une grande violence.

 

 

Repost 0
Published by Brice Duqueyroux - dans Occupation (2)
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 11:11

      La tribu Sarközy considère Dominique Strauss-Kahn comme l’ennemi numéro 1 de l’Étranger dans la course à la présidence 2014. C’est la raison qui a conduit le gouvernement a lui obtenir la direction du Fonds monétaire international (FMI) et de l’envoyer pour de longues années à l’étranger.

      Cette mesure préventive n’a pas suffit, et à quatorze mois des présidentielles, l’UMP s’affole et la décidé de tirer sa première salve. Ministres et dirigeants de l’UMP ont l’attaqué sur le thème : « il n’est pas en France et ne connaît donc pas les problèmes des Français ». L’UMP sait de quoi elle parle : Sarközy, l’apatride de Neuilly, a exactement le même problème. Ainsi Pierre Lellouche – sur RCJ [radio communautaire juive] – a dénoncé l’homme de la « gauche ultra-caviar », félicitant cependant son coreligionnaires pour ses positions favorables au mondialisme.

      Dans un autre genre, Christine Lagarde et François Baroin ont enjoint Dominique Strauss-Kahn a poursuivre son mandat jusqu’au bout, redoublant d’éloges : « Tout le monde s'accorde, et j'en fais partie, pour dire qu'il fait un très bon travail au Fonds monétaire international » a dit la ministre de l’Economie.

      Ces réactions n’ont pas déclenché la réaction espérée dans le camp d’en face. C’est Christian Jacob qui y est parvenu :

 

« [Dominique Strauss-Kahn] n’est pas l'image de la France, l'image de la France rurale, l'image de la France des terroirs et des territoires, celle qu'on aime bien, celle à laquelle je suis attaché »

 

a-t-il déclaré dimanche sur Radio J[udaïque]. Malgré sa présence sur une radio communautariste juive, le Parti socialiste a dénoncé une conspiration « pétainiste » et « antisémite » derrière ces propos. Jean-Jacques Urvoas s’indignant devant une droite qui « ne réprime plus sa hargne et laisse son inconscient s'exprimer » : « Encore un peu de temps et ils parleront comme Déroulède ou Maurras au temps des Ligues ».

      Jean-Christophe Cambadélis a résumé la situation : « dire que DSK n'est pas à l'image de la France, c'est sous entendre qu'il est un étranger, un apatride, membre du ‘parti de l'étranger', voire malheureusement bien autre chose ».

 

      Nous apprendrons bientôt que les Jeunes pop se transforment en Milice sous la direction de Benjamin Darnand-Lancar...

 

 

      En attendant la seconde salve, qui pourrait bien se concentrer sur les problèmes sexuels de Dominique Strauss-Kahn et les graves accusations de tentative de viol portées contre lui, Jacob persiste :

 

« Les socialistes n'ont que l'insulte à la bouche. Ils naviguent dans le caniveau. [...] Moi qui suis un rural, un paysan, je ne peux pas me reconnaître ni m'identifier à Dominique Strauss-Kahn. Il n'incarne pas le monde rural, c'est tout !. [...] Pour comprendre ce que je dis, il faudrait peut-être que les socialistes aillent voir de près à quoi ressemble un paysan ! »

 

      Refusant de revenir sur ses propos, il a tout de même pris soin d’affirmer que François Hollande... « sait plus incarner le paysan que DSK ».

 

 

      Accuser un homme s’appelant Jacob et parlant sur une radio juive d’antisémitisme, alors même qu’il a pour président un israélite, Sarközy, et pour chef de parti un autre israélite, Copé, il fallait oser.

 

 

      Ils osent tout : même le Lobby en personne a repris ces accusations, tentant toutefois de calmer ses (nombreuses) troupes en campagne. S’inquiétant des propos de Christian Jacob, Serge Klarsfeld, qui préside une association chargée d’obtenir du pays qui l’a généreusement accueilli argent et repentance, a même menacé « Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé ne représentent pas plus que DSK la France des terroirs, mais comme président de la République et patron de l'UMP, ils ont intérêt à stopper ce genre de dérive » a-t-il lancé à ses deux coreligionnaires.

      Il n’a pas précisé : « sinon quoi », mais il est difficile de ne pas penser à Raymond Barre qui évoquait ce « lobby juif, le plus lié à la gauche », « capable de monter des opérations qui sont indignes » en période électorale...

 

      Selon Klarsfeld, la déclaration de Christian Jacob « rappelle fâcheusement [sic] celle de Xavier Vallat sur Léon Blum ».

      Dans des propos qui ne masquent pas son dégoût pour la France réelle, Klarsfeld a précisé :

 

« Dans une France qui n'est plus rurale, ni antisémite, écrit Serge Klarsfeld, nombreux sont les noms et les personnalités qui ne s'identifient pas à la France de Jean Giono et de Philippe Pétain, à commencer par le président de la République et le secrétaire général de l'UMP »

 

 

 

 

       A la tribune de l’Assemblée nationale, Xavier Vallat, héros de la Grande Guerre, pressentant que Léon Blum conduirait la France à la guerre et livrerait les Français en Holocauste, sur l’autel des intérêts d’Israël, déclarait le 6 juin 1936 :

 

« Pour la première fois, ce vieux pays gallo-romain sera gouverné par un juif »

« Pour gouverner cette nation paysanne qu’est la France, il vaut mieux avoir quelqu’un dont les origines, si modestes soient-elles, se perdent dans les entrailles de notre sol, qu’un talmudiste subtil. »

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Occupation (2)
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 05:05

      C’est en Algérie où il s’était réfugié, avec la probable complicité active de plusieurs membres de sa famille, que le meurtrier présumé de Pierre Hibon de Frohen a été arrêté.

      La jeune racaille étrangère, était pourtant « connu des services de police » pour des particulièrement graves, trafic de drogue et violences notamment, sans compter les dégradations, etc.

      Il était néanmoins toujours présent en France, lui et sa famille

      Dans la nuit du 2 au 3 janvier, Pierre Hibon de Frohen était intervenu avec son père pour mettre fin à un délit, alors que sa famille avait déjà été victime peu avant de vols. Pris sur le fait, le délinquant s’était transformé en criminel : il avait d’abord grièvement blessé le père d’un coup de couteau, avant de poignarder à mort le fils.



      Sept des proches du criminel présumé ont été arrêtés dans la cité envahie du Petit Bar.

      Les autorités ont été dans cette affaire incapables de mettre en œuvre les moyens qui auraient permis l’arrestation immédiate du criminel, alors même que son origine était connue et qu’on savait dans quel quartier il s’était réfugié.

      Pour seule intervention, un responsable de la police avait appelé les Français à se laisser voler, violer et assassiner sans réagir :

 

« Aujourd'hui, pour une simple altercation, on ne sait plus à qui on a affaire. On n'est pas à l'abri d'un coup de couteau. Il faut être de plus en plus prudent et il vaut mieux faire appel aux forces de l'ordre ».

 

      Si c’est le cas, faites croire à une agression antisémite : vous êtes sûr que police et justice mettront plus que les moyens en œuvre disponibles pour arrêter votre agresseur.

 

http://img823.imageshack.us/img823/2522/legitimedefensearmedroi.jpg

 

 

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Occupation (2)
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 10:21

      Jean Raspail était reçu hier soir par Frédéric Taddeï sur France 3, à l'occasion de la réédition très attendue du Camp des Saints chez Laffont. Ouvrage unique en son genre, ce roman d'anticipation de 1973 a été rejoint, en moins de 40 ans par la réalité et reste un ouvrage très lu au sein de la droite nationaliste française.

      L'Europe envahie n'est plus le cauchemar d'un écrivain : elle est le quotidien de millions de Blancs

 

http://img824.imageshack.us/img824/2517/jeanraspaillecampdessai.jpg

 

 

 

 

 

 

      Site de Jean Raspail : <http://jeanraspail.free.fr/> (à lire par exemple ce texte : « La patrie trahie par la République ».

 

 

http://img201.imageshack.us/img201/3880/jeanraspail.jpg

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Occupation (2)
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 11:11

      L’extrême gauche s’organise pour faciliter l’invasion de la terre de France. Journaux et associations, payées par la haute finance et l’État, mobilisent, manipulent, agissent. Cela commence par inciter les immigrés à s’inviter en Europe, avec la justification implicite des réseaux criminels de trafics d’être humains. Une fois sur place, il s’agit de loger prioritairement les immigrés au détriment des autochtones dans un contexte de grave crise sociale, d’un chômage de masse, d’une répartition jamais aussi inégale des richesses et d’une crise du logement sans précédent. C’est également le soutien à toutes les mesures sociales ( CMU pendant que réapparaissent des maladies qui avaient été éradiquées), la justification de toutes les dérives (émeutes urbaines), les mensonges (la natalité "française"), la promotion et le soutien aux lois anti-européennes (loi anti-révisionniste de pornographie mémorielle, lois antiracistes, discrimination dite "positive"), etc.

 

      Il arrive malgré tout que, dans de rares cas, la justice veuille procéder à l’expulsion d’un clandestin. En 2009, seuls 96 109 clandestins avaient été interpellés ; 85 101 avaient fait l’objet d’une mesure d’éloignement (89%), qui n’était devenu effective que dans 29 288 cas (30%). Deux tiers (21 020) ont été reconduit contre leur gré (22%). Chiffres dérisoires qu’il faut encore relativiser encore par le pourcentage élevé d’expulsions dans les territoires d’outre-mer.

      Précisions statistiques : la même année, plus de 20 000 clandestins ont été régularisés. Ils seraient plusieurs centaines de milliers en France, probablement plus de 500 000 (1), dont seuls quelques 5% sont donc expulsés. Sans compter les autres dont la présence n’est pas plus légitime.

 

      En cas de tentative d’expulsion, pour l’extrême gauche, c’est l’heure de l’agitation, médiatique et physique.

      En témoigne cette récente tentative d’expulsion d’un délinquant malien que nous avions évoqué la semaine dernière. Jeudi après-midi, l’Unité nationale d'escorte, de soutien et d'intervention (UNESI) de la Police de l’air et des frontières (PAF) accompagne le clandestin à Roissy et l’embarque dans un avion pour Bamako. Un policier précise :

 

« Un expulsé va entrer dans l'avion, il risque de crier pendant cinq minutes mais tout ira bien après. Ne faites rien, car vous encourez l'expulsion de l'avion. »

 

en distribuant ce tract :

 

http://img706.imageshack.us/img706/9111/paf1.jpg

 

http://img251.imageshack.us/img251/3104/paf2.jpg

(cliquer sur les images pour agrandir)

 

 

      Sans surprise, le clandestin briefé par les associations de l’anti-France entre et hurle comme un animal. Il faudra de longues minutes pour que quelques passagers finissent par s’agiter. Soixante-cinq ans de "dénazification" et d’occupation ont bien fonctionné : parmi les rares passagers à s’opposer à l’expulsion figurent une dizaine d’Allemands. Ils seront sortis de l’avion avec trois autres passagers ; onze seront placés en garde à vue.

 

 

 

      Après un mouvement, l’avion reviendra à la zone d’embarquement. Il est certain que les agitateurs n'encourent aucune peine sérieuse. La PAF n’a pas précisé si le clandestin avait été expulsé. Au total des dizaines de milliers de francs (2) dépensé pour une hypothétique expulsion.

 

 


1. Le Bureau international du travail (BIT) les estimait à 400 000 en 2006. La même année, Sarközy, qui était alors ministre de l’Intérieur, affirmait que 80 à 100 000 clandestins entraient chaque année en France. Le compte est rapidement fait : avec 20 000 expulsés et 20 000 régularisés, reste entre 40 et 60 000 clandestins supplémentaires chaque année, soit en trois ans, entre 120 et 180 000.

 

2. En 2009, les reconduites à la frontière forcées ont couté au contribuable français 2,7 milliards de francs [415,2 millions d’euros], donc près de 140 000 francs par expulsion [20 970 euros].

Ce coût ne comprend que l’escorte policière (2,2 milliards de francs), le fonctionnement des centres de rétention administrative (188 millions de francs), les frais d’éloignement (275 millions de francs), la prise en charge sanitaire et sociale dans pour les seuls centres de rétention administratives (CRA) (66 millions de francs), et 33 millions de francs en crédits de paiement au titre de l'exercice des droits des clandestins.

Ne sont pas comptabilisés l’énorme coût social, le travail dans les préfectures, l’aide juridictionnelle payée aux avocats pour la défense des immigrés, les frais de tribunaux, etc.

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Occupation (2)
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 00:01

      L'homme responsable de la mort d'une jeune femme dans le métro après une tentative de vol est un métis d'une vingtaine d'année, « mesurant 175 cm, corpulence normale, moustache naissante (duvet) ».

 

http://img714.imageshack.us/img714/4673/criminelmetro.png

 

http://img221.imageshack.us/img221/2526/criminelmetro2.png

 

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Occupation (2)
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 10:10

      Un vieil homme blanc de la Martinique, Alain Huygyes Despointes, était harcelé depuis des mois, après la diffusion d’un reportage – trafiqué selon lui – diffusé par Canal+. Il y déclarait :

 

«….Quand je vois des familles métissées avec des blancs et des noirs, les enfants naissent de couleurs différentes, il n’y a pas d’harmonie. Il y en a qui naissent avec les mêmes cheveux que moi, d’autres ont les cheveux crépus dans la même famille avec des couleurs de peau différentes. Moi, je trouve pas ça bien… On a voulu préserver la race... »

 

et ajoutait :

 

« Les historiens exagèrent un peu les problèmes, ils parlent surtout des mauvais côtés de l’esclavage, mais il y a des bons côtés aussi. C’est là où je ne suis pas d’accord avec eux, il y a des colons qui étaient très humains avec leur esclaves, qui les ont affranchis, qui leur donnaient la possibilité d’avoir un métier, des choses… »





 

       Pour la première partie de ses propos, (il était poursuivi au motif de « provocation à la haine raciale »), il a été relaxé : vouloir préserver sa race et le dire n’est donc (heureusement) pas un délit pour les tribunaux français.

      Pour la seconde accusation, la justice l’a condamné. S’interroger sur le fait que les historiens devraient peut-être réfléchir au fait, que peut-être, un jour, une fois, un esclave n’a pas été que maltraité par les méchants Blancs est donc un délit. Pour apologie de crime contre l'humanité [l’esclavage], à cause de l’une de ses insupportables lois mémorielles anti-européennes dont l’abolition est un impératif, il devra s’acquitter d’une amende de plusieurs dizaines de milliers de francs, payer divers dommages à une association antiraciste spécialisée dans ce genre de commerce (la LIC(R)A), et faire paraître ce jugement inique dans les colonnes du grand quotidien de la Martinique.

       Il échappe à cette incroyable demande qui avait été évoqué lors du procès : ériger un mémorial à la mémoire des "victimes" de l’esclavage.

      Il devrait faire appel de ce jugement.

 

 

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Occupation (2)
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 08:08

      L’État Sarközy à donner 650 000 francs [100 000 euros] à la ville de Calais pour qu’elle puisse apporter une aide au séjour « temporaire » des « migrants ». Un gymnase municipal sera ainsi transformé durant trois en dortoirs pour clandestins.

 

      Pour mémoire, n’oublions les propos des politiciens se vantant et s’amusantà être volontairepour porter secours aux colons :

 

 

[si la vidéo ne se déclenche pas elle se trouve ici]

 

 

      Il ne s'agissait pas d'une erreur, puisque bien des années plus tôt, elle déclarait (Magazine Interview, 1993) :

 

« En tant qu’avocate, ça m’amuse souvent de défendre des Noirs ou des Arabes et en plus je suis volontaire. Même si je suis commise d’office, c’est un choix de ma part car il faut s’inscrire sur une liste d’avocats pour les comparutions immédiates. […] J’essaye de les défendre le mieux possible. Il y a beaucoup d’étrangers parmi eux, hélas, malgré mon talent [sic] je n’arrive pas tout le temps à empêcher leur expulsion. »


(Source : NPI)

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Occupation (2)
commenter cet article

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)