Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 13:10

 

Depuis plusieurs années et très certainement depuis 1998, la droite nationaliste, identitaire et populaire a implosé.

 

On ne compte plus les mouvements, partis ou groupements dont les membres et dirigeants sont issus du Front National, entreprise qui a broyé des milliers de cadres et des dizaines de milliers de militants sincères, motivés, compétents et efficaces. On pouvait tout leur demander et ils le réalisaient par abnégation et avec enthousiasme, dans l’espoir de conquérir le Pouvoir.

 

Durant ces 15 dernières années, J-M LE PEN n’a pas échappé aux critiques et aux frondes de ses lieutenants et amis, surtout après la lamentable campagne de 2007 dirigée par sa fille Marine (discours de Valmy, beurette au slip rose, dalle d’Argenteuil et immigrés « branches de l’arbre France »…). Autant d’erreurs à 1 million d’électeurs chacune, qui se sont dirigés vers le berger Sarko dans l’espoir de jours meilleurs.

Malheureusement pour ces millions de brebis égarées, « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ».

 

Mais ce qui est aujourd’hui inacceptable, incompréhensible et condamnable, c’est l’appel d’un bon nombre de responsables nationalistesà voter pour Nicolas SARKOZY le 6 mai prochain.

Un tel cynisme confine au crétinisme en phase terminale, car ceux-là même qui condamnaient les dérives de Marine LE PEN et critiquaient ses options en « abandonnant les fondamentaux du Parti » ou contestaient aussi le choix de ses conseillers et ses thèmes de campagne, ont ordonné à leurs ouailles de ne pas soutenir la vague bleu marine au 1ertour, afin de ne pas la qualifier en finale, au prétexte que « Marine faisait le lit du Pouvoir et préparerait son alliance avec la droite classique ».

 

Eh bien : MISSION ACCOMPLIE !

 

A ces Antony, Bompard, Gollnisch, Lang and C°, qui maintenant appellent à voter pour le nabot Sarko – laquais du capitalisme apatride, marionnette des eurocrates bruxellois, collaborateur de l’invasion islamiste et chantre de l’impérialisme américano-sioniste -, je rétorquerai que le vote d’un électeur nationaliste s’exprime avant toute chose selon ses convictions, elles-mêmes forgées sur une doctrine, un idéal et une volonté inébranlable.

 

NON, par une voix pour le charlatan Nicolas SARKOZY ….

 

MON HONNEUR S’APPELLE FIDELITE. ! ! !

 

 

Pieter KERSTENS.

Repost 0
Published by Pieter Kerstens - dans Droite nationale
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 11:56

(Editorial du dernier numéro de Rivarol par Jérôme Bourbon)
 

            Les jeux semblent faits. Sauf énorme surprise François Hollande sera le prochain président de la République française de sorte que la gauche concentrera tous les pouvoirs, tant au niveau national que local : l’Elysée, Matignon, le Sénat, le Palais-Bourbon (après les législatives de juin), la plupart des régions, des départements et des grandes villes, sans même parler de sa domination quasiment absolue dans les media, le monde syndical, culturel et associatif. Alors que Nicolas Sarkozy semblait avoir comblé une partie de son retard sur son concurrent socialiste, voilà qu’il paraît dévisser dans les dernières enquêtes d’opinion, l’ex-concubin de Ségolène Royal arrivant devant le chef de l’Etat sortant, le plus souvent dès le premier tour (selon le dernier sondage CSA Hollande serait à 29 % et Sarkozy à 24 % !) et de plus en plus largement au second où le différentiel entre les deux hommes serait de 10 à 16 points, alors qu’il s’était réduit à 6 au cours de la campagne. Certes, il ne s’agit là que de sondages et l’opinion peut encore fluctuer d’ici dimanche (un quart des personnes interrogées précisent qu’elles peuvent encore changer d’avis) d’autant que nous ne savons pas quel sera le taux d’abstention qui pourrait être élevé (le précédent record date du 21 avril 2002 avec 28,4 %, ce qui avait permis l’accession de Jean-Marie Le Pen en finale de la présidentielle) compte tenu des vacances scolaires qui concernent les trois zones et du manque d’attrait des dix candidats en lice.

            Néanmoins le président semble bel et bien pâtir du recentrage de sa campagne où, ces dernières semaines et contrairement à ce qu’il avait fait auparavant, il a davantage cherché à séduire l’électorat de François Bayrou (que le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a publiquement pressenti comme un possible Premier ministre d’un Sarkozy réélu) que celui tenté par la candidate du Front national. Plus personne ou presque dans la majorité ne semble croire encore aux chances de l’Elyséen de se succéder à lui-même. C’est si vrai que plusieurs ministres ayant appartenu à des gouvernements dits de droite ont déjà franchi le Rubicon. C’est le cas de l’écologiste Corinne Lévy-Lepage qui fut ministre du gouvernement Juppé, d’Azouz Begag et de Brigitte Girardin qui sévirent sous Villepin et surtout de la fondatrice de l’association féministe Ni putes ni soumises Fadela Amara que Sarkozy avait propulsée comme ministre dès son élection en 2002. Le voilà bien mal récompensé de cette ouverture à gauche. Amara retourne chez les socialistes, sa famille naturelle, comme le chien de l’Ecriture revient à ses vomissures. On sait par ailleurs que Jacques Chirac votera dès le premier tour pour Hollande, tout autant par haine à l’égard de son ancien ministre de l’Intérieur que par sympathie radical-socialiste envers l’homme qui lui a succédé à la présidence du conseil général de Corrèze. La plume de Chirac, Jean-Luc Barré, a en effet confirmé dans Le Parisien que le ci-devant maire de Paris se prononcera en faveur de l’ex-premier secrétaire du Parti socialiste. Issu de la gauche communiste (il vendait L’Humanité et a signé l’appel de Stockholm), Chirac revient à ses premières amours.

 
            Cette année RIVAROL ne donne aucune consigne de vote et laisse une totale liberté d’appréciation à ses lecteurs. Chacun se déterminera en son âme et conscience. Les rivaroliens sont en effet assez grands pour savoir ce qu’ils ont à faire. Certains s’abstiendront (c’est ce que nous ferons à titre personnel aux deux tours du scrutin), d’autres voteront blanc ou nul, d’autres enfin, engageant leur seule responsabilité, voteront en faveur du candidat qui leur paraît le moins éloigné de leurs idées ou le plus apte à leurs yeux à assumer la magistrature suprême. Quel que soit le choix fait par les uns et par les autres, évitons de nous anathématiser, de nous excommunier réciproquement pour des questions purement électorales et donc tout à fait secondaires. De toute façon aucune révolution salvatrice ne sortira des urnes. Les dés sont pipés, le système est verrouillé, l’électoralisme est la tare et la sauvegarde du régime. De plus, les dix candidats en lice qui ont été présélectionnés (ce n’est pas un hasard que Poutou, Arthaud et Cheminade aient eu leurs signatures au contraire de Carl Lang !) sont tous pour la déesse laïcité, les valeurs de la République, le droit à l’avortement, le Pacs. Tous sont soumis au lobby gay et au lobby juif. L’affaire Vanneste et la mort de Raymond Samuel-Aubrac l’ont amplement montré. Si le Front national était resté fidèle à ce qu’il fut naguère nous l’aurions évidemment soutenu, fût-ce de manière critique, mais le Front mariniste n’a plus à rien à voir avec le FN canal historique que nous avons aimé, soutenu, servi avec sincérité et enthousiasme, même si en quarante ans d’existence force est de reconnaître qu’il n’a rien pu empêcher, ni l’invasion de notre pays, ni le démembrement de notre souveraineté, ni le délitement de notre civilisation. Une dernière preuve parmi tant d’autres de la triste mutation de ce parti : Marine Le Pen a exigé de Bruno Gollnisch qu’il retire immédiatement l’éloge de François Brigneau que ce dernier avait posté sur son blog à l’annonce de sa disparition. En revanche, la présidente du FN a rendu un vibrant hommage à Raymond Aubrac, « un grand homme et un grand résistant » tandis qu’elle compare l’islamisme à « un fascisme vert » (sic !) 

Repost 0
Published by La rédaction - dans Droite nationale
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 11:47

(Tribune libre e Pieter Kerstens)

 

Il y a 51 ans, commençait la révolte des centurions et ironie de l’Histoire, ce même jour, le peuple français est appelé à voter pour élire son nouveau Président !

 

Petit rappel des faits :

En 1959, le général CHALLE avait gagné la guerre d’Algérie. Coupé de ses bases tunisiennes et marocaines par des barrages imperméables, le FLN mourait d’asphyxie. Les parachutistes avaient largement contribué à cette victoire.

 

En avril 1961, c’est pour ne pas se perdre que des militaires, parmi lesquels une majorité de paras, choisirent de se révolter contre une politique qui les conduisait à renier leur combat, leurs certitudes, leur fidélité, leur espérance, leur honneur.

Plus tard, aucun d’entre eux ne sera surpris par la tournure des évènements. Ils connaissaient la nature profonde du FLN. Ils avaient découvert les ramifications qui menaient des maquis algériens à Moscou et à Pékin. A maintes reprises, depuis la désertion de l’aspirant MAILLOT, ils avaient détecté le travail de sape du Parti Communiste Français et de certains complices socialistes et si les communistes du monde entier et leurs compagnons de route se servaient des aspirations légitimes des populations, les officiers parachutistes ne se faisaient aucune illusion : ce n’était pas par grandeur d’âme, c’était une occasion bénie de lutter contre les nations occidentales libres et d’imposer à de jeunes peuples en quête de patrie, leur idéologie marxiste.

Il faudra longtemps pour que les observateurs politiques professionnels reconnaissent qu’ils se sont lourdement trompés…

 

Lorsquele 22 avril 1961 au petit jour, le général CHALLE annonce qu’il est revenu prendre la tête de l’armée et proclame sa volonté de gagner la guerre afin que l’Algérie puisse rester dans un cadre français, les parachutistes se rallient à lui, à la quasi-unanimité ! Si quelques problèmes se posent aux chefs de corps, il ne s’en pose pas beaucoup aux cadres subalternes, habitués à suivre fidèlement leurs chefs.

Depuis longtemps les jeux sont faits : l’immense majorité des paras se bat pour l’ALGÉRIE FRANCAISE.

Pourquoi le lieutenant DEGUELDRE, l’homme du rang et le lieutenant GODOT, l’homme de l’élite, le fort en thème, l’éternel premier, vont-ils se retrouver côte à côte dans l’ombre et la violence ? Quelle force mystérieuse poussera donc le premier jusque sous les balles d’un peloton d’exécution, et le second dans les prisons où il sacrifiera sa jeunesse ?

Tous ont fait partie d’un corps d’élite et à ceux-là on demande plus qu’aux autres…Depuis 1946 en effet, on leur a tout demandé : lancer des assauts décisifs, défendre des positions intenables, sauter dans les fournaises, sillonner de jour et de nuit la jungle, les rizières, la rocaille. On leur a même demandé de se salir les mains pour traquer dans Alger les poseurs de bombes.

On pouvait tout leur demander comme le dira si bien le capitaine ESTOUP lors du procès des officiers du 1er REP :

-« On ne m’avait jamais appris à Saint-Cyr à organiser le ravitaillement en fruits et légumes d’une ville comme Alger. Le 2 janvier 1957, j’en ai reçu l’ordre.

- On ne m’avait jamais appris à Saint-Cyr à suivre une filière policière…j’en ai reçu l’ordre.

-On ne m’avait jamais appris à Saint-Cyr comment s’exerçaient les fonctions de préfet de police…j’en ai reçu l’ordre.

-On ne m’avait jamais appris à organiser un bureau de vote…à ouvrir un marché…à ouvrir des écoles… »

 

 

Etrange, émouvante litanie du devoir accompli sans hésitation ni murmure par des hommes habitués à aller jusqu’au bout de leurs ressources, toujours prêts à tenter l’impossible.

 

On a donné d’eux l’image de loups affamés, durs, courageux, exigeants envers les autres, parce que surtout exigeants envers eux-mêmes.

On les a jalousés, accusés d’immodestie.

On leur a reproché d’être des vedettes. Ils se sont contentés de hausser les épaules.

Seule leur valeur les poussait au premier rang. C’est la sueur et le sang qui les maintenaient.

Ils en avaient conscience et ils ne se trompaient pas !

 

Ils ont été trahis, mais ne seront pas oubliés pour autant ! GLOIRE A EUX …

 

Et demain ?

Pour que le sacrifice de ces guerriers n’ai pas été vain, pour que la mort de dizaines de milliers d’harkis ne soit pas jetée dans les poubelles de l’Histoire, pour que les souffrances de nos amis Pieds-Noirs n’aient pas été vécues inutilement, pour que les trahisons et les abjections des pourriticards de la Ve Républiques puissent enfin être punies, il est indispensable que des millions d’électeurs expriment un vote sanction ce dimanche 22 avril 2012, contre les laquais du capitalisme apatride et les collaborateurs socialauds-marxistes, ceux-là mêmes qui sont les véritables responsables des maux qui gangrènent notre quotidien.

 

France : libère-toi !!!

Repost 0
Published by Pieter Kerstens - dans Droite nationale
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 08:08

            Cinq militants nationalistes de toujours, membres et anciens membres du Front national, tenaient une conférence de presse hier à Nice, où se déroulent par ailleurs les journées promotionnelles de la fille Le Pen. Christophe Georgy, Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti, déjà exclus, ont été rejoins hors du FN par Edouard de Brisoult qui a annoncé sa démission ; Danica Ljustina demeure quant à elle membre du FN dans l'attente d'une exclusion qui ne devrait pas tarder.

 

            C'est essentiellement Yvan Benedetti qui s'est adressé aux nombreux journalistes présents (une trentaine de médiats nationaux avaient fait le déplacement). Le conseiller municipal de Vénissieux et second de Bruno Gollnisch lors de la campagne interne est revenu sur son engagement au Front national, à la demande de Bruno Gollnisch et sur ses derniers mois vécus au sein de la structure dont il a été exclu au début de l'été.

            Durant son intervention, Yvan Benedetti a souligné les différences qu'il existait entre la vision nationaliste du combat pour la France et les Français d'abord radicalement opposé au système et la vision mariniste d'une vaine lutte électorale, désormais ancré au sein du système par la compromission avec les occupants et les francs-maçons. Au-delà d'une vision fondamentalement différentes des causes des souffrances de notre pays et des solutions à y apporter, il a déploré le traitement de la tribu de Montretout à l'égard des militants nationalistes qui ont, durant 40 ans, oeuvré pour ce parti pour le conduire où il est aujourd'hui et au sein duquel ils sont devenus les parias, suite au pute-putsch de janvier dernier.

            Le chef de Jeune nation a rendu à cette occasion un hommage appuyé au "petit peuple" des militants du Front national qui, eux n'abandonnent rien de leur vision enracinée et traditionnelle de la France. Il retourne désormais à l'OEuvre française, auprès de Pierre Sidos et des principes de ceux qui restent fidèles.

 

 

            Parmi les différents points abordés lors cette conférence, trois méritent d'être soulignés :

 

            -Bien que désormais hors du Front national, ces cadres ne s'opposeront pas au Front national pour les échéances futures, le FN incarnant toujours aujourd'hui pour le peuple français la seule alternative crédible ; ils continueront cependant à dénoncer et mettre en garde contre les errements de la présidente et de son entourage.

 

            -un protocole d'accord a été signé entre des dirigeants du Bloc dit "identitaire" et la direction mariniste du Front national. Ce marchandage verrait le retrait de la candidature du candidat-fantoche du Bloc "identitaire" et l'échange des signatures d'élus, en contre-partie de circonscriptions offertes aux "identitaires" pour les législatives. Ceci illustre les mensonges de Marine Le Pen et de sa camérilla qui avait interdit clairement le soutien à des mouvements s'étant présentés par le passé contre le Front national (mesure qui visait exprèssement le MNR et le PDF pour empêcher toute union du mouvement national quand cela génait les petits intérêts personnels de la famille Aliot-Le Pen) ;

 

            -Yvan Benedetti a souligné l'incongruité de la constitution éventuelle d'un nouveau mouvement électoraliste ; a contrario, le jeune et courageux Alexandre Gabriac lancera officiellement à l'occasion du Forum de la nation un mouvement destiné à mobiliser la jeunesse nationaliste révolutionnaire au sein d'une structure qui prendra le nom des Jeunesses nationalistes.

 

 

 

            La conférence de presse a été marquée par la démission officielle d'Edouard de Brissoult, militant depuis 25 au Front national et candidat à de plusieurs élections, suite aux trahisons et attaques graves et répétées de Marine Le Pen contre les valeurs essentielles du combat nationaliste.

 

Voici deux vidéos durant lesquelles Yvan Benedetti répond

aux questions des journalistes à l'issue de la conférence de presse.

 

 

 

 

 

 

 


Yvan Benedetti a annoncé que le traditionnel Forum de la nation se tiendrait à Lyon le 15 octobre 2011.
http://img339.imageshack.us/img339/4764/jeunenation2.png
Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Droite nationale
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 11:10

Alors que certains "hauts" membres du Front national empêcheraient un candidat du FN agressé par le dirigeant d'un groupuscule "identitaire" de porter plainte après une nouvelle agression au milieu de ce mois - pour ne pas "insulter l'avenir" - certains militants exemplaires subissent la répression de cette même nouvelle direction du Front national. C'est ce dont témoigne le courrier de Christophe Georgy, coordinateur DPS de la zone 4 et exclu du Front national pour six mois, adressé aux membres DPS et que nous nous sommes procurés.

 



 

 

Objet : exclusions du DPS

Destinataires : DPS de la zone 4

Copie : DN DPS, CZ et autres amis

                                                                                                Dijon, le 23 juin 2011

 

    Amis et DPS,

 

   Ce petit courrier pour vous tenir au courant des dernières nouvelles du DPS dans la Zone 4 et faire taire les rumeurs qui commencent à courir.

 

   Jérôme Guigue et moi-même sommes bien exclus du FN, pour six mois.

Nous sommes passés en commission des conflits le 19 avril, les décisions promptes et rapides date du…  1er juin !

 

    Qu’en est-il du DPS dans notre zone, puisque votre coordinateur et un de ses adjoints sont exclus ?

J’ai interrogé par écris le Directeur National du DPS à ce sujet le 5 juin (demande réitérer 4 fois depuis), mais je n’ai pas eu de réponse à ce jour. Cela peut vous montrer la manière dont la Direction National du DPS vous considère. Ce silence est inacceptable et pour tout dire affligeant.

En tous cas vous serez avisés dès que nous en saurons plus.

 

   Vous devez savoir que depuis quelques temps, quelques-uns de nos amis, membres du DPS de notre zone ont été exclus ou sont en passe de l’être : Alexandre Gabriac, bien qu’il ait affirmé que la fameuse photo était fausse et que  personne n’ait pu apporter la preuve de la véracité de cette image! La commission elle-même demandait juste un blâme, mais pour une autre raison…

Le 29 juin prochain deux autres DPS passeront en commission : Yvan Benedetti (il avait été « acquitté » en novembre 2010)  et Amélie Georgy…  Ils étaient convoqués au départ pour le 16, ils ont été décalés par réception d’une LRAR reçu le…   15 juin.  Belle organisation !

 

   Le premier sera jugé pour avoir été aux abords de manifestations non-FN le matin et l'après-midi du 8 mai, pour avoir fait un communiqué de soutien à Marine LePen sans accord du Secrétariat générale du FN,  etc  

 

   Amélie est accusé d’avoir écrit sur la page Facebook d'Alexandre Gabriac ceci: "Il faut que je demande l’autorisation aux inver... enfin au secrétariat général de Nanterre, quoi!".  Comme vous le voyez cette déclaration ironique est gravissime, elle menace l’unité du mouvement… D’autant plus que ce n’est pas elle qui a écrit ce trait ironique !

 

   Déjà en mai dernier, Ghislain Fabre, DPS dans une autre zone, a été exclu pour avoir participé à des manifestations de l’Œuvre française.

 

   Jérôme Guigue est exclu pour « …appartenance à l’Œuvre française, plus généralement des attitudes et des comportements contraires aux valeurs du front National. »  Il n’a jamais caché son appartenance à l’OE, et je puis vous dire que sur son dossier DPS et sur sa première demande d’adhésion il avait indiqué cette particularité… Durant 6 ans cela n’avait dérangé personne, ni même empêché le FN et le DPS  de lui confier des responsabilités de plus en plus importantes. Et je n’ai vraiment eu qu’à louer son travail à nos côtés.

Pour sa comparution en commission des conflits j’ai demandé (à plusieurs reprises) au Directeur National du DPS de faire par écrit une attestation confirmant sa déclaration orale sur la bonne tenue de Jérôme durant les missions DPS.  En vain !

 

   Pour ma part il m’est indiqué comme motif d’exclusion : « la publication sur votre blog de références au national-socialisme, plus généralement des attitudes et des comportements contraires aux valeurs du front National. »

J’ai indiqué à la commission que je n’ai pas de blog, ni même de site. J’ai apporté la preuve par divers courriers que je n’ai plus de rapport avec une association sur Degrelle depuis octobre dernier. Quant aux comportements, je n’ai pas eu d’explications précises de Nanterre sur ce sujet.

 

   D’aucun dirait que ce sont des manipulations pour épurer et se débarrasser de gens proches de Bruno Gollnisch…  Je ne me prononcerais pas sur ce sujet, sur cette évidence même, mais je vous conseille de lire entre autre par exemple l’article du Nouveau National Hebdo : "DÉFRONTISATION" ET "DEGOLLNISATION" SONT LES DEUX MAMELLES DU FN "LIGHT".

Je tiens à disposition quelques documents divers à ce sujet pour ceux qui le désirent.

 

   Personnellement, je répugne à envoyer les autres se battre quand moi-même je n’y vais pas. Donc, je ne peux ni vous conseiller de rester au DPS, ni vous dire d’en partir.  D’autant plus que nous ne savons avec Jérôme si l’exclusion compte aussi pour le DPS, qui nous y remplacerais en ce cas et donc qui vous commanderais ; si nous pourrons revenir au DPS dans six mois, ou bien même si nous aurons encore envie d’y servir.

 

   Je compte sur vous pour rester en contact avec nous.  Les journées de formation prévues en septembre pour les DPS de la zone 4 seront sans doute maintenues quel que soit notre situation envers le DPS.  Nous l’organiserons même en dehors du DPS !

Notre cause est au-dessus de ces contingences et nous avons beaucoup à faire…


  En revanche je vous conseille fortement (vous savez qu’en démocratie, « conseille » est le mot qui remplace « ordre ») d’aller au Camp école de Jeune Nation du 14 au 17 juillet. Ce camp est vraiment dans l’esprit du DPS, enfin, celui que nous avons connu et aimé. Je compte sur vous !

Pour les renseignements sur le camp école:

contact@jeune-nation.com ou appel au 06 48 78 51 01

 

 

   Bien fidèlement votre,

   Christophe GEORGY

 

(En PDF : Exclusion du DPS [pdf|2 p|460 Ko])

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Droite nationale
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 22:22
      Au sujet de l’article publié par Rivarol (1), intitulé « Le camp nationaliste en pleine confusion » et mis en ligne ici même le 25 mars 2011.

      Après lecture et relecture de l’article rivarolien, je continue à penser que le problème est mal posé et que par voie de conséquence l’article (« Ni keffieh, ni kippa ») que j’avais écrit naguère, parmi d’autres, sur le sujet, reste d’actualité.

      Il va de soi que la position « Ni keffieh, ni kippa » est sans conteste la plus confortable qui soit puisque, tant d’un point de vue géopolitique qu’en terme de politique intérieure, elle renvoie dos à dos deux plaies dont les nationalistes et assimilés (je songe ici aux evoliens par exemple) ont eu et ont à souffrir en raison de l’attachement qu’ils portent à leur patrie.

      Il ne s’agit pas de mettre en cause l’argumentaire, au demeurant sérieux, de cet article qui a le mérite de remettre certaines vérités en lumière via Pierre Vial ou d’autres mais plutôt de prendre acte de la complexité du problème qui, souvent, n’est pas posé comme il devrait l’être.

      C’est ainsi que tant en terme de judaïsme que d’islam, l’article incriminé fait preuve de simplisme en postulant par le fait que dans un cas comme de l’autre les plaies sont, chacune, homogène et équivalentes.

      Or, c’est faux.

      En matière d’islam, des pays comme l’Iran, la Syrie, ou l’Egypte, tous les trois majoritairement musulmans ont néanmoins des politiques tant intérieures que diplomatiques différentes : opposition au nouvel ordre mondial dans le cas des deux premiers et judéophilie depuis les accords de camp David entre Egypte et Israël.

      Ce qui s’avère être vrai à l’échelle mondiale l’est tout autant au sein même de la maison France où tant les juifs que les musulmans présentent, dans un cas comme dans l’autre, de fortes différences en leur sein.

      C’est ainsi que les déclarations ainsi que les prises de position tant d’un BHL que d’un Finkielkraut ne représentent pas la communauté juive dans leur totalité. C’est ainsi qu’ils sont nombreux les juifs à contester la pseudo-représentativité de nos deux « penseurs ».

      Il en est de même au sujet de la communauté musulmane qui s’étend - au même titre que pour le christianisme ou le judaïsme d’ailleurs - de l’agnosticisme voire de l’athéisme jusqu’à ce que l’on appelle l’intégrisme.

      Que les uns comme les autres n’aient pas vocation à vivre en France - à quelques exceptions près comme c’est le cas pour les harkis - tant en raison de Vercingétorix que de Clovis dont nous ne faisons que transmettre les messages, c’est une évidence qui s’impose à nous ; ce n’est pas une raison pour sombrer dans la caricature qui postule, au motif réel qu’il s’agit de deux plaies, que celles ci sont équivalentes.

      C’est ainsi que les musulmans n’ont, sur le sol national, que très peu d’élus et que les politiques, bien conscients quoiqu’ils en disent, savent très bien qu’un profil peut à lui seul déclencher la répulsion : d’où le peu d’entrain de ces politiques à présenter des candidats issus de la diversité... Chacun comprendra.

      Au sujet des juifs, la situation est toute autre puisqu’on ne manque pas de ministres ainsi que de parlementaires qui agissent dans l’intérêt de la tribu et d’Israël : sans d’ailleurs toujours le cacher (sic). Qui peut au demeurant contester la vigueur  et l’omniprésence du lobby ?

      On ne peut pas non plus mettre à égalité des institutions musulmanes qui, globalement, ne s’en prennent pas aux nationalistes et des organisations juives diverses qui tant sur le terrain que verbalement ont toujours pris les nationalistes conséquents et cohérents pour cible.

      L’endoctrinement des jeunes Français, ce dès l’école primaire, où une conception très subjective de l’histoire leur est inculquée, se fait bien au profit du Lobby et non au bénéfice de l’islam.

      D’où mon refus du renvoi dos à dos.

      Ce qui doit être fait, c’est justement ne pas se laisser enfermer dans une logique, certes confortable, mais erronée. En conséquence, nous devons en matière de diplomatie être opposés tant aux pays musulmans qu’à Israël, mais en pratiquant certaines exceptions en prenant pour axe l’opposition au nouvel ordre mondial.

      Concernant Marine le Pen, et ce n’est pas un hasard, ce n’est nullement vers l’islam ou les pays musulmans qu’elle se tourne mais bien vers le Lobby ainsi qu’Israël ; la lecture de l’agence Nations presse info est à cet égard enrichissante ; elle se comporte, à ce titre comme tous les politiques du Système et elle admet la clef de voûte conçue à la fin de la dernière guerre mondiale, période dont je persiste à croire qu’elle symbolise - alors qu’il n’y avait pratiquement pas d’arabo-musulmans en France - la mise sous tutelle de la France. Clairement exprimé, rien n’indique dans son attitude comme dans ses propos qu’elle s’oppose au nouvel ordre mondial : c’est exactement le contraire.

      C’est en effet ce dernier qui est la cause essentielle des maux qui touchent aussi bien la France que l’Europe et par voie de conséquence contre lequel nous nous devons de réagir.

      Tant la forte immigration que le melting pot sont caractéristiques du nouvel ordre mondial; en conséquence, il faut remonter à la source du mal et l’extirper à la racine, c’est à dire radicalement : se focaliser sur les symptômes ne sert à rien et nous ne sommes pas ici, au motif que la formulation « ni keffieh, ni kippa » est confortable, pour nous offrir des vapeurs...



      La lucidité géopolitique nous pousse à soutenir, partout où elle se trouve, l’opposition au nouvel ordre mondial, et ce y compris parmi les quelques pays musulmans qui freinent sur le terrain l’expansionnisme (sic) du nouvel ordre mondial, véhiculé au Proche Orient par Israël et en France par le Lobby.

      La lucidité historique nous pousse à refuser l’admiration ou la fascination pour l’islam qui pousse certains des Français à se laisser pousser la barbe au motif que cette religion serait une alternative au monde contemporain : aussi bien le paganisme d’un Vercingétorix que le catholicisme d’un Clovis sont suffisamment riches pour aller chercher ailleurs ce que nous avons ici et que nous avons d’ailleurs le devoir de transmettre à nos descendants.



(Philippe Delbauvre fut responsable de la doxa et de l’animation virtuelle à Voxnr, structure qu’il quitta en raison de l’orientation mariniste prise par ce mouvement.)
Repost 0
Published by Philippe Delbauvre - dans Droite nationale
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 18:18

http://img268.imageshack.us/img268/7237/blanchesigrist.jpg      La candidate du Front national dans le 8e canton de Lyon a été agressée ce mercredi matin lors d’un tractage. Blanche Sigrist était suivie par les caméras de France 5 pour l’émission C dans l’air lorsqu’un individu l’a bousculée et menacée de mort.


      Son agresseur l’a également aspergée d’un liquide non-identifié avant de s’enfuir.

 

      La jeune conseillère régionale, qui attend un enfant – elle est enceinte de huit mois –, est âgée de 26 ans.

Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Droite nationale
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 13:18

[Texte communiqué par un camarade étranger]

 

 

       Chers camarades français !

 

       Pensez-vous vraiment que le vote, dans toutes sortes d'élections démocratiques d'aujourd'hui, va changer les plans du Système ? Les élections démocratiques ne sont que l'un des outils de ce même Système, et chaque participation au vote fait que le Système continue d’exister.

 

       Peu importe qui sont les candidats, ce qui est important c’est que si la majorité de la population participe aux élections, cela légitime automatiquement les méthodes et les objectifs du Système.

 

       Nous ne devons pas oublier, ce que le sage J. Staline a dit une fois, « ce qui compte ce n'est pas le vote, c'est qui compte les votes ». Et il y a une autre réalité très importante et réelle que nous ne devons pas oublier : « Rien ne se passe par hasard en politique. » Donc, si vous pensez que nos ennemis n’ont pas planifié et préparé tout ce cinéma médiatique qui se passe maintenant, et tout ce qui va se passer en 2012, cela signifie que vous êtes naïf et utopique. Même si dans la réalité 60% des voix sont pour Marine Le Pen, les résultats à la fin ne seront jamais reconnus et annoncés en sa faveur. Elle joue parfaitement son rôle du mal nécessaire, et elle sait très bien ça, parce qu'elle fait aussi partie de l'ensemble de ce dégoûtant vaudeville politique ! C'est le même cas, avec tous ceux qui militent pour chercher des solutions par des élections démocratiques.

 

       Le candidat du Système (DSK) sera le vainqueur final (s'il est encore en vie et en bon santé à cette époque), et nos ennemis atteindront la phase finale de leur ancien programme Millénaire (la Prophétie Messianique) !

 

       Et pour eux, nos tyrans, ça n'a pas d'importance ce que nous ou la majorité de tous les peuples veulent ou non, ils continuent tout simplement leur chemin ! Comme dit le proverbe, « les chiens aboient, la caravane passe... »

 

       La seule solution est douloureuse, sacrificielle et indésirable pour la majorité des conformistes et consommateurs, bien satisfaits matériellement, ainsi comme pour tous ces résistants autoproclamés et les militants romantiques, tous qui se cachent derrière l'excuse habituelle et très confortable d'être sage, ou pour les autres hyper actifs sur les claviers de leurs ordinateurs, en écrivant des commentaires anonymes ou non, en signant des pétitions, en créant et lisant des sites web, blogues, magazines et journaux (dont malheureusement je suis pour l’instant, tout en sachant que ce n’est pas efficace,... ) politiquement incorrects.

 

 

       Le Système aime, tolère, et encourage même, exactement ce genre d’opposants qui sont tous totalement aucunement menaçants, inoffensifs, et médiatiquement ridiculisés, facilement manipulables et contrôlables.

 

       Mais dans la Nature il y a des lois éternelles et nous devons les respecter si nous voulons survivre comme race humaine et être les seuls maîtres de notre nouveau Triomphe de la Volonté et de notre vie !

Repost 0
Published by Tribune libre - dans Droite nationale
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 14:14

N°2 de Figures de proue (vers l'archipel des vraies richesses)

 

Au sommaire notamment :

 

Éditorial : La traversée de la ténèbres hivernale : des lumières dans la nuit solsticiale

Plaidoyer pour le Chant profond

La tradition de la culture personnelle par Jean-Louis Harouel

La poésie populaire en Europe par Edouard Schuré

Décembre par Ernst Jünger

Une amitié incomparable par Alphonse de Châteaubriant

L’ami par Saint-Exupéry, Barrès, Brasillach, Drieu La Rochelle

Amitié d’astres par Friedrich Nietzsche

L’ami dans l’Edda poétique – extraits du Havamal

L’amitié par Abel Bonnard

Traité de l’amitié par Marcus Tullius Cicero

Sur le grand nombre d’amis par Plutarque

Analyse d’œuvre : Le Loup des mers de Jack London – une réflexion philosophique sur l’homme

 

http://img33.imageshack.us/img33/1537/shapeimage29388975.png

 

<Figures de proues>

 



N°37 de Réfléchir et Agir (hiver 2011)

 

Ce numéro a pour thème central : Pour une économie enracinée et solidaire

 

http://img201.imageshack.us/img201/8845/ra37gd96437219661082.jpg

 

<www.reflechiretagir.com>

 

 

 

Le n°3 de la Voie Stratégique (février-mars 2011)

 

Au sommaire notamment :

Une nouvelle décennie d’activités pour l’OTAN. Le Sommet de Lisbonne,19 - 20 novembre 2010

Face au dragon. Le déclin russe, une chance pour l’Europe ?
Qui se souvient de l'Ingrie ? L’histoire inconnue de la République d’Ingrie du Nord - 2e partie
Interview Colonel P.-J. Givre : La guerre en montagne vue par le commandant du 27e BCA
La guerre civile libanaise de 1958
Dossier sur le combat urbain

http://img38.imageshack.us/img38/5161/lvsmagn32.jpg

 

<www.lavoiestrategique.com>

 

 

 

N°41 du Choc du mois

 

http://img708.imageshack.us/img708/8152/une0410259212.gif

 

<http://www.lechocdumois.fr>

 

 

 

N°739 des Écrits de Paris (février 2011)

 

Sommaire :

L’aggiornamento du Front national par Jérôme Bourbon

Notre Défense à la traîne de l’Otan par Pierre Péraldi

Chine, le fossoyeur de la technologie allemande par Laurent Blancy

Le Réchauffement Climatique est devenu un lobby criminel par René blanc

La pensée des Lumières, nécessité d’un droit d’inventaire (II) par Pierre Le Vigan

À l’écoute de Clio Jean Silve de Ventavon

Ballade de la geôle de Fresnes Léon Arnoux

Retour sur deux chefs-d’œuvre de la S-F par Jean-Luc Léopoldi

2010, la bonne année du cinéma par Patrick Laurent

 

http://img233.imageshack.us/img233/6395/edpfevrier0538214.jpg

 

<http://www.rivarol.com/>



Le dernier numéro de Militant disponible

      La revue Militant est sortie de l'imprimerie est sera bientôt reçue par les abonnés et disponibles dans les lieux de vente. L'équipe de Militant assure par ailleurs faire tout son possible pour le rétablissement de son site Internet, indisponible depuis plusieurs jours maintenant.
      Ceux qui voudraient joindre Militant peuvent utiliser une adresse de secours : "journal.militant" chez "gmail.com".

 

      Nous sommes habitués aux coups bas, celui-ci n'est pas le premier et ne restera pas le dernier. Mais nos ennemis doivent savoir que nous n'abandonnerons jamais et ne baisserons jamais les bras.
      Notre Honneur s'appelle Fidélité.

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Droite nationale
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 15:15

      Les longs mois qui viennent de voir se dérouler une campagne inégale où tous les moyens financiers (Cotélec), humains (l’appareil du parti et le président JMLP) et médiatiques (Arlette Chabot sera-t-elle décorée de la flamme d’honneur ?) étaient au service de la candidate du système nous l’avaient fait pressentir, quels qu’aient été les pieux mensonges desquels nous nous nourrissions pour entretenir l’espoir. C’est officiel depuis une semaine : Marine Le Pen, celle qui serait favorable à l’immigration si « tous les immigrés étaient comme [Rachida Dati] » - sic -, est présidente du Front National, et avec elle sa clique bigarrée de sionistes patentés et d’invertis notoires. Ses récentes simagrées avec le quotidien israélien Haaretz nous confirment d’ailleurs, si besoin était, qu’elle finira probablement par « tuer le père », pour reprendre les mots du politologue du système Christophe Barbier.

 

 

      LA question est donc dans toutes les têtes : Que faire ?

 

      La première chose que tout nationaliste qui se respecte a le devoir de faire, c’est de suivre l’exemple de Roger Holeindre et de claquer la porte. Et de préférence avant d’y être forcés par les purges mariniennes, pour que l’honneur soit sauf…

      Malheureusement, force est de constater que Bruno Gollnisch (mais avions-nous tant d’illusions à son sujet ?) qui a brillé, au cours de la campagne, par son inertie sans égale (et ce alors que lui-même ainsi que ses partisans étaient continuellement victimes de suspensions, d’exclusions et d’humiliations qu’un apparatchik soviétique n’aurait pas reniées, et d’attaques venimeuses venant tant du clan Le Pen que des pathétiques plumitifs de Nations Presse Info), a failli à la mission qui était la sienne, à savoir s’opposer à l’UMPSisation du Front National. Ce polyglotte, dont les talents, bien réels, sont désormais au service du Front marinal sur le plan international, est donc de facto devenu un adversaire pour les nationalistes que nous sommes (à moins qu’il finisse par prendre son courage à deux mains ? Qui sait…). Alors, je sais qu’il est de bon ton chez nous de suivre nos chefs, et que déjà s’installe la nostalgie de ce parti qui avait su construire l’unité malgré la cacophonie doctrinale et les éternelles querelles de clocher, que déjà on voit poindre à l’horizon le spectre de la groupusculisation… Mais il faut avoir le courage de regarder la réalité en face : oui, Marine Le Pen est un pur produit du système, oui, elle est notre ennemie, et oui, il est contre-productif, dans la mesure où cela gonfle ses rangs, de rester au Front Marinal « en attendant » que la situation politique se décante !

      Ce bouleversement inouï de notre famille politique doit nous être profitable, et des leçons doivent impérativement être tirées de l’expérience FN : les mythes de l’homme providentiel (dont découle le culte aveugle et débilitant du chef) et de la victoire par les urnes sont deux chimères incapacitantes et incompatibles avec un engagement révolutionnaire, en France occupée, à l’aube du troisième millénaire. Ces mythes, qui ont contaminé (comme quoi, chacun les siens…) les esprits des jeunes (et moins jeunes) français exaspérés par la décadence généralisée de leur Nation, se nourrissent du vide doctrinal et du déficit de la curiosité intellectuelle et de l’esprit critique, tares majeures de notre mouvance (et notamment des nouvelles générations, comme nous le confirment les reportages sur les « skins de Chauny ») que devront compenser à l’avenir un encadrement rigoureux des troupes mettant l’accent sur la formation. Il convient de nuancer mon propos sur un point : si le mode de scrutin (pas ou peu de proportionnelle) et la disproportion du rapport de force en matière médiatique nous interdisent une victoire par les urnes, je pense qu’il ne faut pas abandonner le combat électoral, facteur essentiel de visibilité médiatique (d’ailleurs, pour le citoyen lambda, la politique ne se résume-t-elle pas aux élections ?) et de mobilisation militante, à condition de ne pas infléchir notre ligne. En clair : allons aux élections pour défendre nos idées, ne renions pas nos idées pour gagner des voix ! Les trotskards de Lutte Ouvrière l’ont bien compris, Arlette étant allée jusqu’à expliquer dans un clip de campagne en 2007 qu’elle savait pertinemment qu’elle n’avait aucune chance d’être élue présidente de la république !


      Revenons sur le problème de la doctrine. Vincent Reynouard (pour lequel on aura une pensée !) et Jean-Jacques Stormay ont démontré (dans leur Lettre à Jean-Marie Le Pen), de la manière la plus limpide qui soit, qu’être « le cul entre deux chaises », c'est-à-dire entre radicalité idéologique, même simplement suggérée, et reptation devant les dogmes du système (shoah, démocratie, subjectivisme droit de l’hommiste…) ne peut que conduire notre camp dans une impasse. C’est la raison pour laquelle je pense que rejoindre les mouvements idéologiques dans la continuité de l’ancien FN qui entendent prospérer sur la succession (à savoir MNR, PDF et NDP) n’a aucune espèce d’intérêt, d’autant que contrairement au Front, ils ne représentent rien… Et puis, peut-on vraiment être amis à la fois avec Terre et Peuple (authentique mouvement identitaires) au travers de Synthèse Nationale et les Identitraitres (mouvement sioniste à la solde de l’UMP) au travers de Jacques Bompart et sa ligue du sud ?

      Non, entendons-nous une bonne fois pour toutes : la situation sans précédent que rencontre notre génération (crise des valeurs, précarité économique, chaos racial, atomisation de la société et dépérissement des identités collectives, destruction de la nature…) appellent des solutions radicales ! Et ce, en s’appuyant sur un imaginaire décomplexé, dans la mesure où le dogme shoatique est la clef de voute de l’édifice démocratique, et tant il est vrai qu’enfin, les Dieux vomissent les tièdes, surtout en des temps comme les nôtres ! Je crois que le travail doctrinal, le débat, la réflexion, le dialogue entre toutes les « chapelles » seront indispensables : il faut dégager un plus petit dénominateur commun pour reconstruire l’unité (mais sur des bases radicales cette fois) au moins dans le cadre d’actions ponctuelles. Et la tâche sera rude, dans un milieu on ne peut plus hétérogène…


      J’aimerais conclure en abordant le problème de l’action, et je commence en rappelant une vérité intemporelle : mieux vaut réfléchir sans agir, si les voies d’actions sont bloquées, que d’agir sans réfléchir… Le contexte général n’est pas encore mur pour une révolution (les effets de la crise ne se font pas sentir suffisamment pour remettre en cause l’hédonisme ambiant, le système reste très fort et ne connait pas d’opposition sérieuse, il contrôle toutes les formes de pouvoir…), et il nous faut donc au préalable préparer le terrain en s’attachant à sauvegarder l’existence d’une minorité active, résolue et inaccessible au découragement, qu’il s’agira de former et d’agrandir. Recréer de la sociabilité (faire du sport, participer à des activités culturelles, des séances de formation…) sera essentiel. D’autres voies que le combat électoral (sans l’abandonner pour autant) doivent être développées, et je crois qu’il nous faudra suivre l’exemple des Identitraitres (j’avertis toutefois nos lecteurs que je fais allusion à la seule théorie en matière d’action développée dans leurs périodiques, ce mouvement étant du reste à la solde du système et irrémédiablement en contradiction avec les intérêts de notre peuple et les valeurs que nous défendons). A savoir le développement d’un vaste réseau associatif voué à l’agit-prop, composé de structures déconnectées les unes des autres et centrées sur des thématiques précises. Par exemple : une association de défense des espaces verts, une association d’aide aux démunis de notre sang, un syndicat, une association dédiée au patrimoine local… Évidemment, ces associations devront s’efforcer de ne pas tomber dans le politiquement correct et de toujours subordonner leur action à notre vision révolutionnaire (relativement à la subversion ambiante) de l’homme et de la société. Il s’agit enfin d’apprendre à utiliser les médiats pour que notre action soit connue de nos compatriotes. La LCR avait bien compris ce mode de fonctionnement, elle qui était derrière divers organismes comme Ras l’front, Agir contre le Chômage, Droit au logement… Le système présente, en tout cas, trois avantages majeurs :

  1. Même si une structure est dissoute, les autres perdurent.

  2. Cela permet d’« attaquer » la masse par un angle parfois inattendu, sans que nos idées soient forcément connues d’elle au départ, endormant sa méfiance pavlovienne pour mieux la convaincre ensuite.

  3. La multiplicité des organismes et leur médiatisation peut surprendre les laquais du système et leur faire croire à l’existence d’une vaste nébuleuse brune, soutenue par le bon peuple !


     
Bref, jeunes européens qui avez dédié vos vies à la défense de notre sang, tenez vous-le pour dit : c’est un chantier sans précédent qui nous attend, où nous devrons redoubler d’ingéniosité, d’esprit d’initiative et de
patience !

      Armés de notre volonté infaillible, gagnons nos places pour la Walhalla !

Repost 0
Published by Lucien Relith - dans Droite nationale
commenter cet article

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)