Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 11:11
Communiqué d'Yves Varenne de l'association SOS Terre Briarde à propos de l'exploitation du gaz de schiste.
        Chaque jour on mesure davantage l'étendue de la catastrophe qui s'abat sur notre pays : la volonté de nous détruire va au-delà de la substitution de population, de la perte de nos valeurs, de notre identité, de nos racines.

        Il faut désormais qu'ils détruisent notre environnement, notre faune et notre flore, notre sol et notre  sous-sol en prétextant la croissance des besoins d'énergie et l'indépendance énergétique de notre pays!"


        En France, on a des idées et, en plus, on a du schiste bitumineux.

        Voici le nouveau slogan qui remplace maintenant celui des années soixante-dix : "En France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées !".

        Comme aux Etats-Unis et au Canada où la société Halliburton exploite le gaz et l’huile de schiste par le procédé de fracturation de la roche  à grande profondeur (2 000 à 3 000 mètres). Cette technique a des conséquences effroyables sur l’environnement, la faune et la flore ainsi que sur la santé humaine. Les habitants des régions concernées aux USA et au Canada sont sinistrés et leur vie quotidienne est devenue un enfer. Voir à ce sujet les vidéos sur internet du reportage  Gasland (*).

 

http://img827.imageshack.us/img827/6010/cartepermisgazschiste28.jpg

 

 

        Pour ce qui est de la France, plusieurs projets d’exploitation du sous-sol en vue d’en extraire l’huile de schiste en explosant la roche par injection d’eau en quantité énorme additionnée de produits chimiques extrêmement nocifs sont en cours et ont reçu, dans le plus grand secret, les autorisations nécessaires de la part du gouvernement et notamment de l’ex-ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo en 2009…

        Les bénéficiaires sont les sociétés américaines Toreador (dont le principal dirigeant, Julien Balkany, (**) est très proche du pouvoir) et HESS et la société canadienne Vermillon. Le 16 avril devraient normalement commencer les premiers forages "exploratoires" à proximité de la commune de Doue en Seine & Marne mais ausi en différentes place de la Seine-et-Marne. L'est de l’Aisne, le sud de l'Oise ,l’ouest de la Marne et toute la Seine & Marne sont concernés. La Terre Briarde est menacée d’un désastre écologique et environnemental sans précédent en France: destruction de la faune et de la flore, dessication des terres agricoles, maladies puis mort des animaux domestiques, de ferme et d’élevage, terrains transformés en paysage lunaire, eau polluée, impropre à la consommation, pollution extrême des nappes phréatiques et épuisement de la principale réserve d’eau potable de la région parisienne. « La nappe de Champigny » qui alimente la rivière souterraine "la Dhuys".

        Habitants de Seine & Marne et du reste de la Brie, tout ceux et celles qui restent attachés à la terre de leurs ancêtres , mobilisez-vous, renseignez-vous, rassemblez-vous,car il y va de votre santé, et de notre patrimoine.

 

 

-Article d'Yves Varenne sur le site de Terre et Peuple : "Pourquoi nous, résistants identitaires, devons nous opposer en première ligne, aux projets d'exploitation du nouvel or noir, les schistes bitumineux"

-Signer la pétition contre l'exploitation du gaz de schiste : "Gaz_de_schiste__non_merci" (plus de 90 000 signatures à cette heure).

-Contact de l'association " Terre Briarde" : demeter77@hotmail.fr.

 

http://img847.imageshack.us/img847/1548/bandeauf.jpg

 

 

 


 

* Diffusé sur Club Acacia dans le Journal du 6 mars 2011.
** Julien Balkany est le demi-frère du député UMP étranger et corrompu Patrick Balkany, très proche de Sarközy et époux d'Isabelle Smadja-Balkany, également condamné dans des affaires de corruption.

Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Nature
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 15:15

      Comment les multinationales empoisonnent les populations avec la complicité des autorités : c’est le sujet de ce documentaire diffusé hier par Arte et que nous vous présentons. Notre poison quotidien, ce sont les aliments dénaturés que nous mangeons chaque jours ; les poisons, ce sont les conservateurs, les pesticides et tous les produits chimiques qui se trouvent dans les aliments.
       Dans ce documentaire, Marie-Monique Robin met en lumière les pratiques scandaleuses des "experts", l’établissement des normes et des lois.

 

 

Partie 1 :

 

 


Partie 2 :

 

Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Nature
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 10:10

       Plusieurs associations de défense animale ont lancé le mois dernier une grande campagne d’affichage à travers la France. Elles dénoncent l’abattage rituel judaïque et musulman, contraire au droit et, surtout, à l’éthique européenne. La Fondation Brigitte Bardot est l’une des associations qui s’est le plus investie dans cette opération.

 

       C’est pourquoi un groupe s’est violemment attaqué à sa présidente. "Le gang des fils de pub "a lancé un véritable appel au meurtre contre Brigitte Bardot. L’association est anonyme. Ses méthodes et la cible choisie ne laissent aucun doute sur leur provenance.

       Le groupe prétend lutter contre la publicité mais qui en réalité n’a qu’une cible : ceux qui luttent contre l’invasion. Pour preuve, le blogue qu’ils ont créé apparement en 2009, contient un seul et unique article, celui contre Brigitte Bardot. Voici la vidéo qu’ils ont diffusé

 

 

 

      Si vous croisez l’un de ces fils de p..., laissez-vous aller. Toutes les tortures que vous lui ferez subir ne sont rien comparées à leurs menaces de mort et à ce que subissent les animaux. N’oubliez pas que ce qu’ils défendent – outre les petits intérêts financiers de leur tribu – c’est ça :

 

 

 


      Les visuels contre l’abattage judaïque et islamique sont ceux-là :


http://img253.imageshack.us/img253/5986/abattagerituelhalalcash.jpg

 

http://img828.imageshack.us/img828/9679/abattagerituelhalalcashz.jpg

 

Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Nature
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 14:14

       C'est Nicolas Hulot qui arrive en tête d'un sondage publié demain par Paris Match. Il serait la plus appréciée des personnalités politiques selon l'IFOP.

       L'escrologiste recueille 78% de bonnes opinions et en devance quelques autres : juste derrière lui arrive Dominique Strauss-Kahn, objet de plusieurs accusations d'agressions sexuelles et Jacques Chirac qu'on ne présente plus.

       Nicolas Hulot laisse planer le doute sur sa candidature aux élections présidentielles. Il distille ses interventions médiatiques et annonce une annonce pour le printemps. Le sauveur viendra-t-il au peuple ?

 

 

       La Fondation Nicolas Hulot est une énorme machine. Elle salarie une quarantaine de personnes. Dans son conseil d’administration, outre Nicolas Hulot, nous trouvons comme vice-président le dirigeant d’une grande agence de communication (Pierre Siquier, président du conseil d’administration de Ligaris, société au capital de 10 millions de francs), comme trésorier André Jean Guérin, un haut-fonctionnaire et Henri Rouille D'Orfeuil, ancien du ministère des Affaires étrangères et de la Banque mondiale.

       Elle dispose encore de 42 ambassadeurs aux profils particuliers. La fondation a recruté essentiellement dans des domaines très ciblés : navigateurs, cuisiniers, dessinateurs, chanteurs et acteurs (1). La plupart sont des habitués du petit monde médiatique où ils ne brillent pas par leur défense acharnée de la nature. Il faut aller sur le site de la fondation pour savoir que ces gens sont des "ambassadeurs" militants de la défense de l’environnement... La liste ressemble plus à un sommaire d'un ancien numéro de Télé 7 jours - parfois à celle des invités d'une Bar Mitzvah - qu'à celle d'un organe de combat écologiste.

 

      Plus surprenants sont les partenaires et financiers de la fondation. TF1 cotoie EDF et L'Oréal.

      Le premier est célèbre pour appartenir au cimentier et constructeur Bouygues dont la préoccupation environnementale n'est jamais apparue à quiconque. La chaine elle-même est une ode à la consommation et aux comportements les plus anti-écologistes. Les centrales nucléaires, les lignes à haute tension et les éoliennes qui défigurent la France du second sont éloquentes. L'Oréal, multinationale spécialisée dans les cosmétiques, c'est l'expérimentation animale, l'utilisation d'aérosols et des liens privilégiés avec Israël.

      Ces entreprises gagnent une caution de défense de l'environnement par ce parrainage. La Fondation Nicolas Hulot gagne de l'argent. La nature, elle, perd sur tous les tableaux.

 

      La fondation Hulot, c'est donc le monde de l'argent – Nicolas Hulot gagne lui-même quelques 160 000 francs par mois [25 000 euros] selon Claude Allègre, bien plus selon Sophie Divry – et du spectacle. Tous les participants à cette œuvre ne sont pas des escrocs – Pierre Rabhi par exemple – mais il est certain que Nicolas Hulot participe activement à la sidération mentale des Français en leur proposant comme d'autres sur l'échiquier politique une alternative parfaitement compatible avec le système.

 

 

      Voici une très instructive conférence de Sophie Divry consacrée à l’éco-tartuffe en chef Nicolas Hulot.

 

 

 


1. Chanteurs : Lorie, Pascal Obispo, Charles Aznavour, Corinne Ternazeff, Julien Clerc, Hugues Aufray, Yves Duteil et Dominique Dimey,

Dessinateurs : Enki Bilal, Kent et Charlelie Couture.

Navigateurs : Loic Fequet, Loïck Peyron, Maud Fontenoy, Catherine Chabaud, Ellen MacArthur, Philippe Poupon, Raphaël Dinelli et Victorien Erussard.

Sportifs : Stéphane Diagana, Philippe Streiff, Bruno Sroka et Emmanuel Petit.

Cuisiniers : Marc Veyrat, Jean Montagard et Julie Andrieu (critique).

Monde du cinéma : Matthieu Kassovitz, Charles Berling, Claire Keim, Rufus, Isabelle Adjani et Gregori Derangère.

Humoriste : Marc Jolivet et Raphaël Mezrahi

Scientifiques et assimilés : Axel Kahn, Jane Goodall, Hubert Reeves, Edgar Morin et Jean-Marie Pelt.

Divers : l'écologiste Pierre Rabhi, le violoniste Zhang Zhang et l'explorateur Jean-Louis Etienne.

Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Nature
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 10:10

Nous présentons ci-dessous un communiqué de la Fondation Brigitte Bardot. La FBB s'étonne de l'autorisation de publicités mensongères des marchands de l'industrie agro-alimentaire, alors que les informations des associations de défense animale qui dénonçaient le scandale de l'abattage kosher et hallal, conformément aux rituels barbares des religieux judaïstes et islamistes, ont été scandaleusement censurées (1).





      Sous le titre « soyons Fermes », le CIV (<www.civ-viande.org>) tente actuellement de présenter la production française comme étant issue d’une agriculture « familiale », respectueuse des animaux et de l’environnement. Des spots radiophoniques jugés mensongers et malhonnêtes par la Fondation Brigitte Bardot.


Elevage de porcs

      Dans le spot « Pourquoi l’élevage des porcs est familial en France ? », il est dit que l’élevage des porcs en France n’est pas industriel mais familial… Or, plus de 90 % des élevages porcins en France (<www.leporc.com>) se pratiquent en bâtiment, sur caillebotis. Ces animaux, qui ont subi une caudectomie et une castration à vif, ne sortiront de leur hangar qu’au moment de partir vers l’abattoir. Il est donc malhonnête de présenter de manière bucolique un élevage intensif, totalement déshumanisé.




Elevage "familial" ?

 

 

 

Elevage de Veaux

       Dans le spot « Aujourd’hui comment les veaux sont-ils élevés ? », il est dit que la couleur blanche de la viande (production française) est obtenue par une alimentation à base de produits laitiers parfaitement adaptée aux besoins des veaux…
      Ceci est totalement faux car après avoir été retiré à sa mère, le veau est nourri avec un mélange liquide pauvre en fer qui permet d’obtenir cette couleur anormalement claire de la viande. Le jeune animal anémié est aussi privé de l’alimentation solide dont il a besoin dès sa deuxième semaine et pour éviter que sa viande devienne rouge, ce ruminant élevé sur caillebotis n’a pas droit à l’herbe (trop riche en fer).

      Là encore, les propos du spot sont mensongers car, ne pouvant s’alimenter avec une nourriture adaptée à ses besoins, le veau est victime d’un développement anormal du rumen qui constitue une grave entrave à son bien-être.


 

Elevage de Bovins

      Tout aussi scandaleux, le spot « Quel est l’impact de l’élevage bovin sur l’environnement » où il est dit qu’en broutant de l’herbe « nos vaches maintiennent les prairies, ce qui permet le stockage de carbone dans le sol… comme les forêts ! ».

      Bon pour l’environnement l’élevage ? Dans son rapport « l’élevage aussi est une menace pour l’environnement », l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) indique que le secteur de l’élevage émet des gaz à effet de serre qui sont plus élevés que ceux produits par les transports (toutes catégories confondues). Le secteur représente, en outre, respectivement 37 % de tout le méthane dû aux activités humaines (agissant sur le réchauffement 23 fois plus que le CO2), en grande partie produit par le système digestif des ruminants, et 64 % de l’ammoniac qui contribue aux pluies acides. L’élevage est aussi responsable de l’appauvrissement des sols et de la mise en péril des réserves naturelles d’eau puisque la production d’un seul kilo de bœuf nécessite 323 m² de pâturages, 7 à 16 kilos de grains ou fèves de soja et jusqu’à 15 500 litres d’eau !

       Le secteur de l’élevage a donc une incidence directe sur le réchauffement climatique, la pollution des sols, des nappes phréatiques, et représente un terrible gaspillage puisque près d’un tiers des céréales produites mondialement est destiné à nourrir les animaux pour la production de viande.


      Pour Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot :

« Nous dénoncions déjà la propagande du CIV dans les écoles mais aujourd’hui nous ne pouvons plus tolérer de subir cette campagne de désinformation, en partie orchestrée par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Ces publicités mensongères présentent la production française de viandes comme issue d’élevages « familiaux » ou « traditionnels » alors qu’elle provient, presque exclusivement, d’élevages intensifs. Plus de 80 % des poules pondeuses et poulets de chair sont élevés dans des hangars sans accès à l’extérieur, 90 % des cochons sont élevés sur caillebotis en bâtiments et 99 % des lapins sont élevés en batterie de cages. Voilà ce qu’est l’élevage en France aujourd’hui et cela ne correspond nullement au discours bêtifiant et malhonnête du CIV. »

 



Impact de la viande sur les humains, les animaux et l’environnement, informez-vous sur viande info : <www.viande.info/>





1. Les deux affiches censurées étaient celles-ci (voir notre article : "Censure judaïquement et islamiquement correcte de l’ARPP") :

http://img253.imageshack.us/img253/5986/abattagerituelhalalcash.jpg


http://img828.imageshack.us/img828/9679/abattagerituelhalalcashz.jpg



Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Nature
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 16:16

       8 000 animaux fêteront ce week-end dans 56 refuges le Noël des animaux, l'événement annuel de la SPA, avec l'espoir de trouver un nouveau maître.

 

« Il ne s'agit pas de prendre un animal comme cadeau de Noël mais de faire un cadeau à l'animal en lui offrant une seconde chance et une nouvelle famille. L'adoption doit être raisonnée car il faut se rendre compte de la responsabilité que l'on prend lorsque l'on a un animal chez soi. Les responsables et les bénévoles animaliers des refuges seront présents pour donner des conseils aux gens et les orienter vers l'animal qui sera le plus apte à leurs conditions de vie »

 

annonce Valérie Fernandez, responsable de la communication à la SPA.


http://img406.imageshack.us/img406/4635/spa1noelanimaux.jpg

      La SPA insiste, par ailleurs, sur la nécessité d'adopter les grands chiens, les chats et les chiens âgés ainsi que les chats traumatisés « qui ont autant le droit que les plus jeunes d'aspirer à une seconde chance ».

 

      Pour adopter les animaux, les candidats doivent se munir d'un justificatif de domicile et d'une pièce d'identité. Une participation financière sera demandée, correspondant aux frais engagés pour l’animal.


http://img574.imageshack.us/img574/5033/spa2noelanimaux.jpg

      Chaque année, 45 000 animaux sont accueillis par la SPA qui vit de ses donateurs et adhérents. Les bêtes sont soignées, stérilisées et logées le temps de les placer. En 2009, 772 animaux ont trouvé un nouveau foyer, 411 chiens et 361 chats.

 

      Site : <www.spa.asso.fr>

Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Nature
commenter cet article
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 11:11

      L'Union "européenne" s'est dotée de nouvelles orientations en matière de droit scientifique touchant le monde animal. Après près de deux ans de travaux, la directive 86/609/EEC a été révisée et remplacée. Les espoirs suscités durant les débats ont été très largement déçus lors du vote de la directive 8869/10. Les avancées promises n'ont pas été retenues après les négociations entre les divers organes de la dictature européiste. Il faut insister sur le rôle des industriels pharmaceutiques et en général des entreprises qui considéraient toute avancée décisive comme contraire à leurs intérêts, les parlementaires européistes cédant finalement devant ces intérêts.
 
      De nombreux et déterminants points n'ont pas été l'objet d'une législation, ouvrant la voie à de longs jours de souffrance pour les animaux :
      -les souffrances sévères et prolongées ne sont pas interdites, notamment lors d’expérimentations réalisées sans anesthésie ;
      -l'autorisation des seules expériences en lien avec des maladies graves et les menaces pour la vie de l'homme et l'interdiction des autres n'ont pas été abordées.
      -l'obligation du partage des expériences pour qu'elles ne soient pas reproduites, et leurs souffrances avec, par plusieurs laboratoires ;
      -les députés ont totalement ignoré la mise en place de méthodes alternatives, notamment par un financement obligatoire ;
      -l'interdiction absolue des expériences sur les chats et les chiens a été écartée ;
 

 

      Les expérimentations sur les grands primates, sauf en cas exceptionnel (épidémie), seront théoriquement prohibées dès le 1er janvier 2013. Mais elles seront toujours possibles sur les petits singes tels que les ouistitis et les macaques.
      Certaines avancées sont constatables. Chaque fois que possible, ce sont les méthodes alternatives qui devront être utilisées. Mais la plupart des points concernent essentiellement des standards de contrôle administratif : la plupart des expérimentations animales sont soumises à une pré-autorisation, ces projets seront classés selon les souffrances infligées aux animaux, l’instauration d’une révision régulière de la directive (la directive datait de 1986), ou encore la standardisation des conditions d'hébergement et de soins apportés aux animaux. Ces contrôles ne sont pas tous obligatoires et ils concernent des domaines étroits. De très vastes plans restent ignorés par la directive, et ne seront pas contrôlés.


      Il n'a jamais réellement été question ni de la Vie ni d'éthique.

Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Nature
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 13:13

"Les Hirondelles et la contraception", un petit texte de Konk, extrait de son site.

 

 

        Pendant deux saisons les hirondelles avaient réussi toutes leurs couvées, aucune fouine, aucun chat n’avait mangé les oeufs ni les petits. Deux années sans drame! Les hirondelles pensèrent que le monde avait changé. C’est fini la mortalité infantile dirent-elles, on n’est plus au Moyen Age, cessons d’être des poules pondeuses et profitons de la vie. Elles prirent donc la pilule et ne firent qu’un seul petit. A la fin de l’été, quand l’oisillon fit ses premiers vols, un chat venu d’on ne sait où l’attrapa et le croqua. Apparemment les chats n’avaient pas tous disparu.

 

        L’année suivante les hirondelles ne revinrent pas, sans doute victimes d’accidents pendant leur migration. Un jour sans doute d’autres hirondelles reviendront, ou d’autres oiseaux, qu’est-ce que ça peut faire.

Repost 0
Published by Eric Adelofz - dans Nature
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 11:29
Une juste critique de la grande arnaque économico-politique du temps.


Repost 0
Published by MSR - dans Nature
commenter cet article

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)