Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 20:20

      Wilhelm Furtwängler est né le 25 janvier 1886 à Berlin ; il restera comme l’un des plus grands chefs d’orchestre – le plus grand pour beaucoup – du XXe siècle. Il commença par composer – une symphonie, à 17 ans – mais se consacra à la direction musicale qui lui assurait un travail rémunéré. Chef d’orchestre à 20 ans, il dirige de nombreuses formations avant d’être nommé à l’Orchestre philharmonique de Berlin en 1922. Son talent le conduit à la direction musicale de l'Orchestre philharmonique de Vienne, du Festival de Salzbourg et du Festival de Bayreuth.

 

http://img200.imageshack.us/img200/5117/philarmoniquedeberlinfe.jpg

Concert du Philarmonique de Berlin, en février 1942, dirigé par Furtwängler. L'évènement,

organisé par l'organisation La Force par la Joie se déroule dans les usines AEG pour les ouvriers.



      Il poursuivra son travail durant la Seconde Guerre mondiale, ne quittant l’Allemagne que dans les derniers mois de la guerre. Il eut l’honneur d’être inscrit en 1944 sur la Liste des Bénis de Dieu établie par le Führer et Joseph Goebbels pour le ministère de l’Éducation ; insigne distinction, il figure parmi les 25 artistes irremplaçables du Reich, aux côtés d’Arno Breker, Joseph Torack, Arthur Kampf, Gehrart Hauptmann, ou de ses collègues Hans Pfitzner et Richard Strauss.

      Après la guerre et la "dénazification" il obtiendra la permission de travailler à nouveau. Il s’est éteint le novembre 1954.

 

 

      Ci-dessous, l’opus 56 de Johannes Brahms (variations sur un thème de Hadyn) dirigée par Wilhelm Furtwängler (les images présentent des œuvres de peintres allemands du XIXe siècle) :

 

 

 

 

      A voir également la 4e symphonie d’Anton Bruckner, dirigée par Furtwängler (son seulement) :

 

Repost 0
Published by Jérôme Deseille - dans Musique
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 11:11

      Né il y a 155 ans, le 11 janvier 1856, Christian Sinding est l’un des célèbres compositeur norvégien. Né dans une grande famille d’artistes (oncle et frère des peintres Sigismond et Otto Sinding, frère du sculpteur Stephan Sinding) – il a lui-même épousé une actrice – il a étudié la musique en Allemagne notamment. Influencé par Liszt et Wagner, il a publié de nombreuses œuvres.

 

http://img153.imageshack.us/img153/9522/christiansindiig.jpg

 

      Comme l’immense écrivain Knut Hamsun, il a rejoint le parti national-socialiste norvégien Nasjonal Samling et a pour cela été totalement oublié après l’invasion de l’Europe en 1945.

      Christian Sinding est mort le 3 décembre 1941, à Oslo, près du village de Kongsberg où il était né.

 

http://img222.imageshack.us/img222/2219/nasjonalsamling.jpg

 

 

      Ci-dessous, l'opus 92 de Christian Sinding, sérénade pour deux violons et piano, interprété par un trio composé de Michael Zuber, Isabelle Meyer et Aimé Bastian (enregistré à l'Arsenal de Metz).

 

Repost 0
Published by Jérôme Deseille - dans Musique
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 18:18

      Oswald Kabasta fut l’un des plus grands chefs d’orchestre autrichiens du XXe siècle. Si son nom est inconnu de beaucoup, c’est qu’il est mort jeune : il n’avait pas 50 ans. C’est surtout à cause de ses engagements.

 

      Né le 29 décembre 1896 à Mistelbach, en Autriche, c’est en Allemagne qu’il réalise l’essentiel de sa carrière.

 

http://img222.imageshack.us/img222/912/oswaldkabasta.jpg

      Il prend la direction musicale en 1924 de l’Opéra de Baden puis dirige l'Orchestre de Graz durant 5 ans avant de diriger l'Orchestre de l'Académie de Vienne à partir de 1931. En 1938, celui qui a adhéré tôt au parti national-socialiste voit récompenser son talent : il est nommé à la tête de l'Orchestre philharmonique de Munich. Il dirige des concerts jusqu’à ce que les dits Alliés détruisent la ville.

      Reconnu et admiré, il est pourtant sévèrement épuré en 1945 et se voit interdire à vie de diriger un orchestre.

      C’est pourquoi il s’est donné la mort le 6 février 1946.

 

      Il dirige des compositions modernes : celles de Franz Schmidt, de Bartók, et surtout Bruckner. Nous lui devons également des enregistrements de Beethoven dont la célèbre Symphonie Héroïque, Mozart, Schubert ou encore  de Verdi, dont voici ci-dessous un passage extrait de La Force du destin (enregistré le 18 janvier 1939)

 

 

Repost 0
Published by Jérôme Deseille - dans Musique
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 17:43
Un chant grégorien accompagné de quelques images d'églises de France...


Repost 0
Published by MSR - dans Musique
commenter cet article

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)