Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 15:33

* Un mémoire sur Marc Augier


Durant les années 1960 et 1970, les romans de Saint-Loup furent largement diffusés et lus par un public nombreux. Or ces romans laissent transparaître les partis pris idéologiques de leur auteur. L’ambition de cette étude est donc de décrypter l’imaginaire présent au sein des romans, mettant en perspective les mythes politiques auxquels recourt Saint-Loup. En effet la principale période de publication des romans s’étend de 1963 à 1982, c’est-à-dire durant un épisode particulier de la chronologie de l’extrême droite française, situé entre la défaite de l’Algérie française et l’émergence du Front National. Ainsi, le discours romanesque de Saint-Loup accompagne une période de refondation idéologique de la droite radicale, notamment autour d’une remise en cause du nationalisme maurrassien et d’une ouverture vers une vision européenne. Ce discours romanesque esquisse donc une mythologie politisée, qui fut un jalon culturel important de la jeunesse militante de l’extrême droite française dans les années 1960 à 1980, convertissant une partie de ses lecteurs à une conception européenne fondée sur le critère ethnique.

 


Deschamps Pierrick, Une mythologie européenne sous le signe de la croix gammée. L'imaginaire européen des patries charnelles dans les romans de Saint-Loup [pdf|1,6Mo].






* Un roman estonien avec pour cadre le combat des werwolf estoniens

 

« La prose émigrée prolonge d’abord le réalisme des années trente, en y ajoutant une dimension tragique liée au destin de l’Estonie et à l’exil douloureusement ressenti par la quasi-totalité des auteurs. De nombreux romans sont consacrés aux événements des années 1939-45, depuis les prodromes de l’invasion soviétique jusqu’aux difficultés immédiates de l’exil (vie dans les camps de réfugiés, adaptation au pays d’accueil). Le plus célèbre de ces romans de guerre est probablement Tombeaux sans croix, d’Arved VIIRLAID (né en 1922). Publié en 1952 en Suède, il fait revivre le combat désespéré des « Frères de la Forêt » contre le nouvel ordre totalitaire. Traduit assez rapidement en plusieurs langues, il a pu un temps attirer l’attention des Occidentaux sur le martyre d’une Estonie dont ils devaient bientôt oublier jusqu’à l’existence. »

 


Virlaid Arved, Tombeaux sans croix [pdf|1,4Mo]







* Œuvres de René Binet

Les trois ouvrages de René Binet en format numérique.

Co-fondateur à la conférence de Zurich du 30 septembre 1951, avec entre autres l'essayiste suisse Gaston-Armand Amaudruz, du Nouvel Ordre Européen ( lui-même issu d'une scission au sein du Mouvement social européen de Maurice Bardèche) René Binet dirigeait avec sa femme une petite maison d'édition parisienne, le « Comptoir national du Livre », et une entrepris immobilière, « Baticoop » lorsqu'il mourut d'un accident de voiture en 1957.

 

Né en 1913 à Darnétal , cet Ancien des Jeunesses Communistes puis du défunt Parti Communiste Internationaliste, rédigea en 1950 sa Théorie du racisme : petit objet de 48 pages délibérément calqué sur Le manifeste du Parti Communiste de Karl Marx, mais d'une lecture plus aisée, il constitue un remarquable ouvrage de vulgarisation à l'usage de celles et ceux qui se poseraient des questions sur ce qui est devenu, en Droit Français, non plus une opinion mais un délit. Présenté ici en tant que doctrine politique et non biologique, le racisme retrouve ses lettres de noblesse en s'avérant totalement dénué de haine ou de mépris donc envers quelque être humain que ce soit. Il explique les origines du capitalisme cosmopolite et l'urgence de le remplacer au plus vite par le socialisme au sens premier du terme – c'est-à-dire une organisation sociale basé sur la propriété collective des moyens de production – en remettant bien sûr à leur place le peuple responsables de l'apparition de cette monstruosité. Pour autant René Binet se défend bien d'être marxiste, ce qu'il explique dans son autre ouvrage Socialisme national contre marxisme : il y oppose un socialisme où l'individu est appelé à donner le meilleur de lui-même à un marxisme où il est censé n'agir qu'en tant qu'élément anonyme de sa classe sociale, mais aussi rend son humanité à l'individu en affirmant qu'il sera toujours plus conditionné par son hérédité, en un mot par sa race, que par un groupe social ou économique, même si l'environnement conserve son importance.

 

René Binet a servi en 1945 dans le prestigieuse division SS Charlemagne tout comme l'écrivain Marc Augier alias Saint-Loup dont il reprit la revue Le combattant Européen en 1946, et qui l'évoquera longuement dans son roman Les nostalgiques.


René Binet, Contribution à une éthique raciste [pdf|734ko]
René Binet, Socialisme national contre marxisme  [pdf|1,3Mo]
René Binet, Théorie du racisme [pdf|250ko]




A lire également :


Mahieu Jacques (de), Précis de biopolitique [pdf|736Ko]




* Les peuples blancs survivront-ils par Gaston-Armand Amaudruz

Inlassablement, depuis quarante ans, Gaston-Armand Amaudruz, professeur et raciologue émérite, qui milite dans des conditions difficiles pour la cause des races, nous livre une fois de plus les idées communes des derniers vrais racistes du 20e siècle, s'adressant aux survivants du 21e siècle!

Peu d'amertume en lui mais surtout un espoir inaltérable dans les possibilités de dépassement d'une conscience éveillée, au moment même où tout semble perdu.

 

Secrétaire général du Nouvel Ordre Européen depuis sa fondation en 1951, collaborateur à L'Europe Réelle, périodique de combat pour la culture indo-européenne, rédacteur responsable du Courrier du Continent qui compte aujourd'hui 280 publications, organisateur de 18 congrès internationaux pour la défense de la civilisation occidentale, diffuseur de nombreux ouvrages sur l'hygiène et la biologie raciales, Gaston-Armand Amaudruz est l'une des rares personnalités dont les exemples inspirateurs sont le courage et la loyauté.


Amaudruz Gaston-Armand, Les peuples blancs survivront-ils ? [pdf|687Ko]




* Quelques revues

-Le Soleil n°6 [pdf|4Mo]

-Révolution européenne n°34 [pdf|8Mo]

-Europe Action n°25 [pdf|11Mo]







* Y a-t-il une vie après la mort ?

L'album de BD de Sergueï et Olric...

Sergueï, Olric, Y a-t-il une vie après la mort ? [pdf|10,4Mo]





* Houston Stewart Chamberlain

Hschamberlain.net est un site très complet sur le penseur aryen. Rédigé en plusieurs langues il propose diverses rubriques : biographie, galeries de photos, et notamment une page vers de plusieurs ouvrages en lignes, notamment Le Drame wagnérien [pdf|5,4Mo], La Genèse du XIXe siècle [zip|1,8Mo], "Un Philosophe Wagnérien: Heinrich von Stein" (article), et encore divers recensions contemporaines en français sur les ouvrages de l'auteur, etc.



H.S. Chamberlain par Joseph Hinterseher




* Le dernier ouvrage d'André Gandillon

Une nouvelle fois, depuis l'été 2007, une crise économique secoue la planète. L'histoire du capitalisme est ponctuée de crises plus ou moins graves et plus ou moins longues, dont une des plus importantes fut celle de 1929.

Ces crises produisent toujours les mêmes effets: le chômage et la misère parce que l'activité économique est asphyxiée par le désordre de la finance apatride débridée alors que, paradoxalement, l'appareil de production peut produire une abondance de biens pouvant satisfaire les besoins de gens et que les magasins regorgent de marchandises qui ne peuvent être vendues parce que presque personne ne peut les acheter; à chaque fois, la misère gagne comme la peste l'ensemble de la société, celui qui ne peut acheter ruinant celui qui ne peut plus vendre.

Des réponses à ce scandale existent. Elles se fondent sur le principe de bon sens que ce qui est matériellement possible en vue du bien commun des nations doit l'être financièrement. L'argent n'est pas la matière première de l'économie: c'est le savoir-faire des hommes.

Il faut que les nations se réapproprient la maitrise de leur destinée et par suite recouvrent leur souveraineté financière et monétaire en se délivrant du mondialisme cosmopolite.

Le présent ouvrage montre comment, en subsistant à la monnaie d'endettement de la monnaie permanente, monnaie scripturale de même qualité que l'or, en contrôlant le circuit monétaire, l'Etat peut, dans le cadre d'une économie orientée, rétablir une économie saine et florissante.

 


Gandillon André, L'Alternative à la crise mondialiste, 60 pages. (7 euros franco de port ; disponible via le site du journal Militant)




* Editeurs militants

Nous vous engageons par ailleurs à visiter et à commander via les sites des éditeurs/ diffuseurs militants :

- Éditions de la Reconquête ;

- Akribéia ;

- Editions des Tuileries (bibliothéque de Rivarol).






* Bibliothèque virtuelle.

Les revues présentées ici,
quelques livres (dont le nombre devrait s'accroître rapidement), ainsi que les vidéos chants de Club Acacia seront désormais ajoutés ici : www.mediafire.com/clubacacia.




Nous profitons de cet article pour remercier et rendre hommage à tous ceux qui participent à ce long et minutieux travail de numérisation, océrisation, relecture et diffusion de ces oeuvres connues ou inconnues, textes essentiels ou humoristiques, participant ainsi à la survie de notre mémoire...
Repost 0

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)