Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 12:12

        Joseph Paul Franklin (né le 13 avril 1950) est un tueur en série américain qui pourrait avoir tué vingt personnes entre 1977 et 1980. Il fut accusé de plusieurs meurtres, et avoua les tentatives de meurtre de deux personnages de premier plan : en tirant en 1978 sur l’éditeur de magazine Larry Flynt et en 1980 sur Vernon Jordan. Franklin ne fut condamné pour aucun de ces cas. Dans la mesure où Franklin a changé sa version des faits concernant certaines parties de son histoire, l’étendue totale de ses crimes est incertaine, mais son parcours est, clairement, très sinistre.

 

 

La jeunesse de Joseph Paul Franklin

http://img851.imageshack.us/img851/2974/28064460.jpg        Il naquit James Clayton Vaughn à Mobile, en Alabama, dans une famille pauvre. En 1976, il changea de nom pour s’appeler Joseph Paul Franklin. Il choisit Joseph Paul en l’honneur de Paul Joseph Goebbels, et Franklin en l’honneur du père fondateur des États-Unis d’Amérique, Benjamin Franklin.

 

        On soupçonne Franklin d’avoir souffert d’abus durant son enfance, venant de ses deux parents aussi violents l’un que l’autre. Une fois au lycée (high school), il commença à s’intéresser de près au national-socialisme et, plus tard, il devint membre de l’American Nazi Party et du Ku Klux Klan. Il est le père d’une fille, née d’un mariage contracté en 1968.

 

        Franklin était un vagabond, errant ci et là sur la côte Est, toujours à l’affût d’une occasion de « nettoyer le monde » des gens qu’il considérait comme inférieurs, particulièrement les Noirs et les Juifs. Il subvenait à ses besoins en braquant des banques et parfois en vendant ou en échangeant les armes qu’il avait utilisées pour tuer. Bien qu’il fut partiellement aveugle de l’œil gauche et totalement aveugle de l’œil droit, Franklin était un bon tireur, et il tua la plupart de ses victimes à plus de 30 mètres1 de distance. Il ne toucha pas et n’essaya pas d’entrer en contact avec la majorité de ses victimes, plutôt que de les assassiner d’une certaine distance ; ce faisant, il entre dans la catégorie des tueurs en série motivés par une mission. Il était un tueur très organisé, qui planifiait à l’avance plusieurs chemins pour s’enfuir et des techniques pour tromper les enquêteurs. L’absence totale de rituel dans ses meurtres l’a exclu de la culture populaire, contrairement à des tueurs en série moins prolifiques que lui comme Ted Bundy.

 

Carrière criminelle

        Le niveau de violence de Franklin a continuellement augmenté ; avant de commettre son premier meurtre connu, il commit un attentat contre une synagogue et gaza un couple mixte avec une bombe lacrymogène. A partir de 1977, il entra dans une spirale meurtrière, se finançant en braquant des banques. Il admit avoir des idées racistes : Dieu, disait-il, voulait qu’il déclenche une guerre raciale.

 

        Franklin tuait de manière aléatoire, et pourrait avoir commencé à Madison, dans le Wisconsin. Ses cibles de choix étaient les couples racialement mixtes, qu’il appelait les « MRCs » (NdT : initiales de mixed-race couples). Il expliqua, au cours d’entretiens, qu’il avait planifié les meurtres et sa fuite à l’avance, qu’il changeait régulièrement de coiffure et de couleur de cheveux, aussi bien que de vêtements ou de voiture. Durant ses fuites, il pourrait avoir écouté la police à l’aide d’un intercepteur radio.

 

        Il menaça également de tuer le président Jimmy Carter en raison de ses opinions favorables aux droits civiques. Il eut aussi l’intention de tuer Jesse Jackson2, mais les mesures de sécurité qu’il avait prises rendaient cette opération impossible. Aussi, il changea de cible pour choisir Vernon Jordan, en lieu et place de Jesse Jackson. Virtuose de la fuite, il fit en sorte d’échapper aux forces de l’ordre pendant des années. Néanmoins, il fut finalement pris quand une infirmière, en Floride, reconnut un tatouage représentant un pygargue à tête blanche3, sur son bras.

 

 

        Arrêté en 1980, Franklin fit des aveux détaillés. Il fut jugé dans plusieurs États et condamné à mort en 1997 dans le Missouri.

 

        Franklin a été relié, tant par l’accusation que par ses propres aveux, à 20 meurtres, 6 voies de fait graves, 16 braquages de banque et 2 attentats à la bombe. Il a avoué 8 meurtres et été condamné à la prison à vie et à la peine capitale pour les autres. Il fit plusieurs confessions à la fin des années 1990, posant comme condition d’être interrogé par «  une enquêtrice qui soit une belle femme blanche ».

 

  • 29 juillet 1977 : La synagogue Beth Shalom, de Chattanooga, subit un attentat à la bombe incendiaire.

     

  • 7 août 1977 : Déguisé en cow-boy, Franklin tue un homme noir et une femme blanche, Alphonse Manning et Toni Schwenn, alors qu’il s’enfuyait, à la suite d’un braquage de banque à Madison, dans le Wisconsin. Il voulait aller plus vite, mais il était gêné par la vitesse de conduite de Manning. Ce dernier s’arrêta et sortit de sa voiture, Franklin prit une arme de poing qu’il avait volée et lui tira dessus, avant de marcher jusqu’à sa voiture pour descendre son amie. En 1985, il fut condamné à deux peines de prison à vie pour ces meurtres.

     

  • 8 octobre 1977 : Caché derrière un poteau télégraphique sur le parking d’une synagogue à Richmond Heights dans le Missouri, il utilisa une carabine de chasse Remington 700, tuant un homme, Gerald Gordon, et en blessant deux autres. Plus tôt dans la journée, il avait acheté quelques clous de 25 centimètres4, une bicyclette et un étui à guitare. Il planta les clous dans le poteau télégraphique afin de servir d’appuis à son arme et destinait la bicyclette à servir à une fuite rapide. Alors, il sortit la carabine de l’étui et tira cinq fois. Après avoir tué Gordon et blessé Steven Goldman et William Ash, il pédala jusqu’à sa voiture. Il fut jugé pour meurtre, et condamné à la peine de mort par injection létale dans le centre correctionnel de Potosi, dans le Missouri.

     

  • Franklin prétend que le 6 mars 1978, il utilisa un fusil de calibre .44 au cours d’une embuscade contre le pornographe Larry Flynt et son avocat Gene Reeves à Lawrenceville, en Géorgie. Au cours ses aveux, Franklin dit qu’il s’agissait d’une opération de représailles pour une édition d’Hustler consacrée au sexe interracial. Flynt fut paralysé des membres inférieurs. Bien que Flynt croie aux aveux de Franklin, il n’y eut pas de poursuites dans ce cas. La confession survint des années après la fusillade, et il semble qu’il n’y ait aucune preuve en dehors de la parole de Franklin.

 

http://img714.imageshack.us/img714/2474/dddddsa.jpg

Larry Flynt après l’assaut de Paul Joseph Franklin.

  •  

  • 29 juillet 1978 : Caché dans des herbes hautes autour d’un Pizza Hut, Franklin surgit brusquement pour tuer Bryant Tatum à l’aide d’un fusil de calibre 12. Tatum, un homme noir, essuya un tir, de même que sa petite amie blanche Nancy Hilton (qui survécut). Franklin ayant reconnu les faits et plaidé coupable, il fut condamné à une peine de prison à vie, en même temps qu’il était condamné pour un braquage de banque sans lien avec cette affaire, en 1977.

     

  • 12 juillet 1979 : Un manager de Taco Bell5, Harold McIver (27 ans), fut descendu à travers une fenêtre, à plus de 140 mètres de distance6, à Doraville en Géorgie. Franklin avoua mais ne fut pas poursuivi ni condamné pour ce crime. Franklin affirma que McIver était en contact étroit avec des femmes blanches et que le meurtre l’a empêché d’avoir des relations sexuelles avec elles.

     

  • 19 août 1979 : Il tua un homme noir assis dans un Burger King avec un fusil à Falls Church, en Virginie. Plus tard, cet endroit sera la scène de l’attaque d’un autre sniper, le « sniper du périphérique »7. Franklin avoua le meurtre au cours d’un interrogatoire filmé.

     

  • 21 octobre 1979 : Franklin utilisa un fusil de précision afin de tuer un couple mixte à Oklahoma City. Il n’a pas encore été jugé pour ce meurtre. Il tira cinq fois d’une distance de 90 mètres8, touchant Jesse Taylor, qui était noir, à trois reprises et Marian Bresette, qui était blanche, à une seule reprise.

     

  • 5 décembre 1979: Franklin tua une prostituée âgée de 15 ans, Mercedes Lynn Masters, avec laquelle il avait vécu à Dekalb County en Géorgie. Son erreur fatale fut de dire à Franklin qu’elle avait eu des clients noirs. Dekalb County fut aussi la scène de quatre des meurtres d’enfants d’Atlanta, dont on a pensé, initialement, qu’ils étaient motivés racialement.

     

  • Le 8 ou le 11 janvier 1980 : Franklin assassina un homme noir âgé de 19 ans avec un fusil de tir à longue distance à Indianapolis. Le jeune homme était assis avec son père devant un fast-food spécialisé dans le poulet frit. Franklin attend d’être jugé pour meurtre aggravé.

     

  • Le 16 ou le 17 janvier 1980 : Il exécuta un noir avec la même carabine à 140 mètres de distance à Indianapolis. Il attend d’être jugé pour meurtre aggravé.

     

  • 2 mai 1980 : Il tua l’auto-stoppeuse Rebecca Bergstrom avec une arme de poing à Monroe County, dans le Wisconsin.

     

  • 29 mai 1980 : Il dit avoir tiré sur Vernon Jordan, l’associé de Bill Clinton, après l’avoir vu avec une femme blanche, à Fort Wayne, en Indiana. Il fut d’abord acquitté, puis avoua les faits.

     

  • 8 juin 1980 : Franklin a avoué avoir tué les cousins Darrel Lane (14 ans) et Donte Evans Brown (13 ans) à Bond Hill, dans le Cincinnati. Il attendait sur un pont depuis des heures pour tuer un couple interracial, mais finit par perdre patience et tua les garçons à la place. Au cours du procès, il provoqua le juge et affirma que le shérif et ses adjoints étaient homosexuels.

     

  • 15 juin 1980 : Il tira et tua un couple interracial, Arthur Smothers (22 ans) et Kathleen Mikula (16 ans), depuis une aire boisée à Johnston, en Pennsylvanie. Franklin a avoué, mais la Pennsylvanie ne l’a pas encore fait extrader.

     

  • 25 juin 1980 : Il utilisa un pistolet Ruger .44 pour tuer deux auto-stoppeuses – Nancy Santomero (19 ans) et Vicki Durian (26 ans) – à Pocahontas County, en Virginie Occidentale. Il révéla le crime après qu’il découvrit qu’un autre homme, Jacob Beard, originaire de Floride, avait été emprisonné en 1993 pour ces faits. Il prit en stop les deux jeunes filles blanches, mais décida de les tuer après que l’une d’entre elle ait admis avoir un petit ami noir. Il dît plus tard : « Elles m’ont dit qu’elles étaient impliquées dans le mélange des races, j’ai donc décidé de les éliminer. »

     

  • 20 août 1980 : Il tua deux hommes noirs à une distance de 37 mètres9 avec un fusil à levier de la marque Marlin Firearms alors qu’ils faisaient du jogging en compagnie de femmes blanches à Salt Lake City. Franklin fut condamné à deux peines de prison à vie pour ce crime.

     

  • septembre 1980 : Il s’échappa alors qu’il avait été placé en garde à vue, mais fut repris en Floride.

 

Condamnation et emprisonnement

        Prisonnier indiscipliné et impénitent, Franklin clama après son jugement (pour le meurtre de Gerald Gordon) que son seul regret était que tuer des juifs ne soit pas légal. Il tenta de s’échapper au cours d’un jugement. Il fit référence à ses tentatives de fuite au cours du jugement, remerciant le jury de lui accorder un procès équitable et faisant l’éloge de leur verdict, affirmant que s’il n’avait pas été condamné à la peine de mort, il se serait probablement échappé une nouvelle fois.

 

Divers

        Le second livre de William Luther Pierce, Hunter, est dédicacé à Franklin.

 

http://img189.imageshack.us/img189/3052/dddddddn.gif

 

 

Information pratique

Vous pouvez écrire à Paul Joseph Franklin à l’adresse suivante :

 

Joseph Paul Franklin #990133

c/o Potosi Correctional Center,

11593 State Highway O,

Mineral Point, MO 63660-9597

 

 

(article extrait de l’encyclopédie en ligne http://en.wikipedia.org/wiki/Joseph_Paul_Franklin, traduit de l’anglais par Lucien Relith).

(Cet article est disponible en format pdf : Une biographie de Paul Joseph Franklin [pdf|5 p.|350Ko].

 

 

 


 

1Cent pieds soit environ 30 mètres.

2Jesse Jackson est un révérend africain officiant aux États-Unis. Il est surtout connu pour sa participation au mouvement pour les droits civiques pour les Noirs.

3Le pygargue à tête blanche (haliaeetus leucocephalus), également appelé aigle à tête blanche, est un rapace proche de l’aigle et vivant en Amérique du Nord. Il est l’emblème national des États-Unis.

4Dix pouces soit environ 25 centimètres.

5Taco Bell est une entreprise multinationale de restauration rapide à thème mexicain.

6Dans le texte original, plus de 150 yards de distance, soit plus de 137 mètres.

7John Allen Muhammad, le « sniper de Washington » tua avec Lee Boyd Malvo dix personnes en octobre 2002. Il a été exécuté en 2009.

8Cent yards, soit 91,4 mètres.

940 yards, soit 36,58 mètres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Relith - dans Camarades européens
commenter cet article

commentaires

Strounga 24/06/2011 21:20



Trés bel article. "Hunter" a maintenant un visage comme "The Turner diaries" avec T. Mac Veigh.



Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)