Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 23:50
C'est au comte de Foix, le chevalier Gaston Phébus, qu'est attribué ce très populaire chant qui, de fait, existe bien depuis le XIVe siècle. Depuis la province française du Comté de Foix, le chant s'est répandu dans l'ensemble des régions de France, adaptée dans les diverses langues des provinces et en français – ce qui explique l'extrême variété des paroles et des versions.,jusqu'à l'Italie par exemple. Le chevalier – également connu comme écrivain de langue française – aurait voulu par ce chant honorer son amie partie au-delà des Pyrénées.
Pour Joseph Canteloube (suivi par Thierry Decruzy) il s’agit d’une chanson de matelot toulousain transportant le pastel de Toulouse vers Nantes. Le pastel, rapporte T. Decruzy, fit la fortune du midi de la France au XVIe siècle. Des nombreuses variantes que nous proposons nous laissons l’entière responsabilité orthographique à leurs auteurs.



I. Dejeun ma fenestro
A un aousselou
Touto la ney canto
Canto pas per you

Se canto, que canto
Canto pas per you
Canto per ma miou
Qu’es allen de you


II. Aquellos montagnos
Que tan hausto soun
M’enpachon de veyre
Mas amours ou soun

Refrain.

III. Bassas-bou montagnos
Plano aoussas-bous
Per que posqui bese
Mas amours ou soun

Refrain.

IV. Aquellos montagnos
Tard s’abacharan
Et mas amourettos
Se rapproucharan.

Refrain.



Ecouter le chant ici








La plus ancienne version connue

I. Al foun de la prado
Ay un auselou
Touto la ney canto,
Canto sa cansou

Se canto que canto,
Canto pas per you,
Canto per ma mio
Qu'ès alen de you.

II. Aqeros mountagnos
Que tan hautes soun,
M'empéchoun de beyre
Mas amours oun soun.

Refrain

III. Bassasbous, mountagnos
Planos, aoussasbous
Per que posqui beyre
Mas amour oun soun.

Refrain

IV. Aqeros mountagnos
Tan s'abacheran,
Et mas amourettos
Se rapproucharan.

Refrain




Une version française


I. Dessous ma fenêtre,
Y’a un oiselet,

Toute la nuit chante,
Chante sa chanson.


S’il chante, qu’il chante,
Ce n’est pas pour moi,

Mais c’est pour ma mie,
Qui est loin de moi.


II. Ces fières montagnes,
A mes yeux navrés

Cachent de ma mie,
Les traits bien aimés.


Refrain.

III. Baissez vous montagnes,
Plaines, haussez-vous !

Que mes yeux s’en aillent,
Où sont mes amours.


Refrain.

IV. Les chères montagnes,
Tant s’abaisseront,

Qu’à la fin ma mie,
Mes yeux reverront.


Refrain.



en français :







Autre version française


I. Sur le pont de Nantes
Y a t’un oiselet
Toute la nuit chante
Chante pas pour moi.

Se canto, que canto
Canto pas per you ;
Canto per ma miou
Qu’es allen de you…

II. Dessous ma fenêtre
Y a t’un amandier
Porte des fleurs blanches
Comme du papier.

Refrain.

III. Le coucou se vante
D’ être un bel oiseau
Et chante et s’allègre
Dessus son coteau.

Refrain






Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)