Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 19:04
Monica… douce compagne abandonnée pour partir au combat… Selon diverses sources (ainsi le capitaine Selosse), ce chant aurait été incorporé au répertoire de la Légion étrangère en 1925. Or le chant allemand Lebe wohl, du kleine Monika a été composée par Hellmut Boerner (parole) et Hans Carste (musique)… et ce dernier n’avait que 15 ans en 1925 ! Le premier enregistrement de ce chant en allemand n’a été réalisé par son compositeur qu’à la fin de l’année 1939 ou au début de l’année 1940. Le sous-titre de ce chant qui, avant d’être repris par l’armée fut un grand succès fut Stammlied der Propaganda-Kompanien der Wehrmacht.
Dans l’hypothèse d’une introduction au répertoire de la Légion avant la Seconde Guerre mondiale, le chant n’aurait de plus comporté qu’un seul couplet, ce dernier faisant clairement allusion aux soldats de la LVF ou de la Division Charlemagne, ce qui semble peu vraisemblable (à moins d'allusion aux combats contre les rouges entre 1917 et 1919 ?).

Selon toute vraisemblance, ce chant a été adapté en français seulement durant la seconde Guerre mondiale par les soldats de la Légion des volontaires Français (LVF) (parfois avec le titre Au revoir petite Monique). Ce sont probablement d’anciens combattants du Front de l’Est entrés à la Légion étrangère qui ont emmenés le chant avec eux, ce dernier trouvant tout naturellement sa place dans la nouvelle guerre contre les communistes en Indochine..
A noter qu’il existe également une version finlandaise de ce chant, sous le titre Tellervo.
Variations observées :  « Vers » ou « pour » au lieu de « au » (refrain, l. 2). La première version est celle chantée aujourd’hui. La seconde est celle que l’on retrouve dans des enregistrements de la LVF pour le premier couplet ; la version du second couplet est donnée par l’historien André Brissaud dans son Pétain à Sigmarigen.



I. Monica, ma chère compagne,
Nous partirons bientôt,
Le pays est en campagne,
Pour faire les temps nouveaux,
Nous serons victorieux,
Nous serons victorieux.

Au revoir, petite Monica,
Nous partons au combat,
Au revoir, petite Monica,
Que tes yeux ne pleurent pas,
Falléri, falléra, falléri, falléra,
Je ne suis toujours qu’à toi,
Au revoir, petite Monica,
En tous lieux, je pense à toi.

II. Nous repousserons les Rouges
Au-delà de l’Oural
Nous repousserons les Rouges
Sans faiblesse ni pitié
Nous serons victorieux
Nous serons victorieux

Refrain.




Version de la LVF/ Division Charlemagne

I. Monica chère compagne,
De partir il est temps,
Ton souvenir m’accompagne,
 ?,
La victoire nous attend,
La victoire nous attend.

Au revoir, petite Monica,
Nous partons au combat,
Au revoir, petite Monica,
Que tes yeux ne pleurent pas,
Falléri, falléra, falléri, falléra,
Je serais toujours, rien qu’à toi,
Au revoir, petite Monica,
Nous partons pour le combat.

Nous mettrons les rouges en fuite
Partout jusqu'à l'Oural.
Nous irons à leur poursuite
En amont en aval,
Sans douceur et sans pitié,
Sans douceur et sans pitié.

Refrain.




Ecouter le chant ICI  (actuel)
Ou ICI (chanté par la Division Charlemagne)

Ou sur voir, sur le site de l’INA, un extrait (refrain) chanté par la LVF :

Ou ci-dessous :








Lebe wohl, du kleine Monika
(Stammlied der Propaganda-Kompanien der Wehrmacht)

Kamerad, nun heißt's marschieren
ins Feindesland hinein!
Und du und ich wir spüren,
daß niemals wir verlieren,
Der Sieg muß unser sein!
Der Sieg muß unser sein!

Lebe wohl, du kleine Monika,
heute muß geschieden sein!
Lebe wohl, du kleine Monika,
trockne dir die Äugelein!
Valleri, vallera, vallerallerallera,
wenn ich wiederkomm', wirst du mein!
Lebe wohl, du kleine Monika,
bald bin ich wieder da!

Der Feind, der wird zerschlagen
mit seinem Haß und Neid!
Werde tot ich fortgetragen,
sollst, Liebste, du nicht klagen,
Zieh an dein schönstes Kleid!
Zieh an dein schönstes Kleid!

Refrain.

Wenn so jung ich sollte fallen
im frühen Morgenrot,
lasset hell ein Lied erschallen.
Der schönste Tod vor allen
ist der Soldatentod!
Ist der Soldatentod!

Refrain.

Wir singen und marschieren
ins Feindesland hinein!
Und du und ich, wir spüren,
daß niemals wir verlieren,
der Sieg wird unser sein!
Der Sieg wird unser sein!

Refrain.



Ecouter le chant ICI



La version finnoise :



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)