Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 23:01
C’est pour la fête des fédérations françaises de gymnastiques de 1892 que ce chant a été composé par Octave Pradel et Jules Jouy (paroles) et Louis Ganne (musique). Vingt et une années après la terrible défaite de 1870, cette fête se déroulait à Nancy, si près des provinces perdues.
A Jeanne d’Arc et son combat contre les Anglais a succédé un autre combat, contre un autre ennemi, en cette fin de XIXe siècle. La revanche, la jeunesse de France la payera durement durant deux terribles guerres mondiales.
Et 100 ans après, ce sont face à de bien pires envahisseurs que la jeunesse de France s'affronte. Toujours sous l'égide de la sainte de France, sainte Jeanne d'Arc, qui naquit un jour d'Epiphanie, il y a 597 ans...




Joyeux Lorrains chantons sans frein
Le refrain.
Plein d’entrain
De Jeanne, bergère immortelle
Du pays de Moselle !
A tous les échos des grands bois
Que nos voix
A la fois
Chantent l’antique ritournelle
Qu’on chantait autrefois :
«Jeanne la Lorraine
Ses petits pieds dans ses sabots,
Enfant de la plaine
Filait en gardant ses troupeaux
Quitta son jupon de laine,
Avec ses sabots dondaine oh ! oh ! oh !
Avec ses sabots !»
S’en alla
Sans émoi,
Le cœur plein de foi
Pour défendre son roi !

Fiers enfants de la Lorraine,
Des montagnes à la plaine,
Sur nous plane, ombre sereine,
Jeanne d’Arc, vierge souveraine !
Vieux gaulois a tête ronde,
Nous bravons tout à la ronde
Si là-bas l’orage gronde,
C’est nous qui gardons l’accès
Du sol français !

S’en fut guider nos fiers soldats, tout là-bas, aux combats,
Et chassez les gueux d’Angleterre, de notre bonne terre,
Tous les Français victorieux, glorieux, flamme aux yeux,
Du bourg au manoir solitaire, entonnaient tout joyeux :
Jeanne la Lorraine a quitté ses petits sabots,
Son jupon de laine pour guerroyer sous nos drapeaux,
Et c’est un grand capitaine, la Vierge en sabot dondaine
Oh, oh, oh, la Vierge en sabots,
Jeanne le gentil cœur toujours à l’honneur, conduisit son Seigneur.

Lasse un jour elle succombe,
Aux mains des ennemis tombe,
Dans la flamme horrible tombe,
Expira la blanche colombe,
Mais depuis l’âme aguerrie,
Au nom de Jeanne chérie,
Ange saint de la patrie,
C’est nous qui gardons l’accès
Du sol français !


Ecouter ci-dessous une ancien version chantée par Marcel Journet :





Le Choeur Montjoie en propose une version un peu différente :

I. Fiers enfants de la Lorraine
Des montagnes à la plaine
Sur nous plane, ombre sereine
Jeanne d'Arc, vierge souveraine
Pieux Gaulois à tête ronde
Nous bravons tous à la ronde
Et là-bas l'orage gronde
C'est nous qui gardons l'accès du sol Français.


Joyeux lorrains chantons sans frein
Le refrain plein d'entrain
De Jeanne bergère immortelle du pays de Moselle
A tous les échos des grands bois, que nos voix,
A la fois, chantent l'antique ritournelle
Qu'on chantait autrefois :

Jeanne la Lorraine
Ses petits pieds dans ses sabots
Enfant de la plaine
Filait en gardant ses troupeaux
Quitta son jupon de laine avec ses sabots dondaine
Oh, oh, oh ! Avec ses sabots.
Jeanne la Lorraine a quitté ses petits sabots
Son jupon de laine pour guerroyer sous nos drapeaux
Et c'est un grand capitaine
La vierge en sabots dondaine oh, oh, oh !
La vierge en sabots

Las ! Un jour elle succombe
Aux mains des ennemis tombe
Dans la flamme horrible tombe
Expira la blanche colombe
Mais depuis l'âme aguerrie
Au nom de Jeanne chérie, ange saint de la patrie
C'est nous qui gardons l'accès du sol français.


II. S'en fut guider nos fiers soldats
Tout là-bas aux combats
Et chasser les gueux d'Angleterre
De notre bonne terre
Tous les Français victorieux
Glorieux, flamme aux yeux
Du bourg au manoir solitaire
Entonnaient tout joyeux :

Jeanne la Lorraine
Ses petits pieds dans ses sabots
Enfant de la plaine
Filait en gardant ses troupeaux
Quitta son jupon de laine avec ses sabots dondaine
Oh, oh, oh ! Avec ses sabots.
Jeanne la Lorraine a quitté ses petits sabots,
Son jupon de laine pour guerroyer sous nos drapeaux
Et c'est un grand capitaine,
La vierge en sabots dondaine, oh, oh oh !
La vierge en sabots.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)