Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 11:11
         Nous vivons précisément en ce moment la fin de l’information. Non pas qu’elles furent toujours justes, glorieuses ou intéressantes – c’est bien le moins qu’on puisse dire – les informations, les nouvelles, qu’elles fussent rédigées dans des journaux ou des magazines, qu’elles sortent sous la forme de voix d’une petite boite nommée radio, ou, plus récemment, que ces voix accompagnent des images censées correspondre au même sujet, faisaient partie de la diète quotidienne de nos contemporains. On les absorbait, on les commentait, on se faisait une image du monde que l’on croyait ainsi connaître, et on se forgeait une opinion ferme et définitive jusqu’aux prochaines élections qu’un savant lavage de crâne allaient effacer dans la quinzaine les précédant.


         Les informations, c’était comme le petit noir sur le zinc le matin, avec ou sans croissant, c’était la baguette chaude qui sortait de la boulangerie sous le bras quand on a l’hiver les mains dans les poches, c’était le coup d’œil jeté sur la première page en s’engouffrant dans le métro, c’était le « Bonsoir, Chérie ! », le « T’as vu ? »


         Eh bien tout cela est fini, caduque, disparu. Maintenant, que ce soit pour la Côte d’Ivoire et sa double présidence, l’Egypte et sa révolte, la Lybie et sa guerre civile, le Japon et son tremblement de terre, c’est une photo de préférence « choc » ou un bref clip audiovisuel répété inlassablement, accompagnés d’un gros titre qui résume toute la situation et qui dit sans en avoir l’air ce qu’il faut en penser, auquels au mieux seront accolées deux ou trois phrases ânonnant le même propos sur le mode analogique. Puis suivra un « revivez les événements des dernières vingt-quatre heures » imbu d’autorité, où se côtoyeront déclarations, communiqués de presse, mises en garde, faits ou événements plus ou moins importants et plus ou moins liés à l’événement lui-même, ou même pas du tout.


         Voici donc la nouvelle diète, le nouveau régime sans sel et sans cholestérol, mais truffé d’hormones, pour les neurones du citoyen. On ne savait déjà pas grand-chose, on va en savoir encore moins.


         Loin des problématiques philosophiques pour décider s’il s’agit d’un bien ou d’un mal pour l’individu et la société, ce qui est certain c’est que le remodelage de l’information n’est pas le fruit du hasard, et que ce remodelage pose une question : Dans quel bois veulent-ils nous emmener ?

 

 

http://img688.imageshack.us/img688/3663/findumonden.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Régniez - dans Chroniques de Philippe Régniez
commenter cet article

commentaires

Juju 14/03/2011 18:41



"un bref clip audiovisuel répété inlassablement, accompagnés d’un gros titre qui résume toute la situation et qui dit sans en avoir l’air ce qu’il faut en penser"


Les chaînes d'infos comme BFMTV et Itélé en sont des exemples? Aussi les titres semblent bien foutus si ils disent ce qu'il faut en penser, je ferais plus attention dorénavant ;) ! Etant plutôt
jeune je ne connais pas vraiment l'information d'avant... Vous auriez un exemple?



Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)