Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 23:17
Nous devons cette chanson à Thédore Botrel, décédé il y a 81, le 27 juillet 1925 à Pont-Aven. Elle date de 1898 et figure dans son recueil Chansons de la fleur de lys. Ce titre est le reflet des sensibilités catholiques et royalistes de l’auteur. Ce chant évoque la grande bataille de Cholet, le 17 octobre 1793 qui oppose d'Elbée, Bonchamps, La Rochejacquelein, Stofflet et les Vendéens, et de l'autre Beaupuy, Travot, Marceau, Kléber et les républicains. Kléber mène les armées vaincus à Mayence. La Convention eut décrété la destruction de la Vendée. Henry de La Rochejaquelein y porte à son chapeau, sur sa poitrine et à son côté, trois mouchoirs blancs de Cholet, afin de mieux se faire reconnaître de ses hommes, mouchoirs qui le désignent tout aussi sûrement aux balles républicaines. Botrel remplace ici La Rochejaquelein par Charette.


Le Le fabricant choletais Léon Maret crée à la suite du succès de ce chant le mouchoir rouge de Cholet, symbolisant le sang des Vendéens . Il en offrit un à Théodore Botrel en offrit à son tour à ses amis pour accompagner sa chanson. Il la chantera pour la première fois lors du concert annuel de l'Orphéon local, le dimanche 29 avril 1900. Théodore Botrel était un chansonnier nationaliste. Il a notamment était l'un des actifs soutiens de la Ligue des Patriotes de Paul Déroulède.
 

Parfois (chez Thierry Decruzy) une petite modification : couplet 5 : « On visait le cœur de Charette,/ On trouait celui qui t’aimait, » et à la fin de ce couplet « tes petits mouchoirs » au lieu des « les petits mouchoirs » et, au couplet suivant : « Mais qu’est cela » au lieu de « qu’est-ce là ». Ce chant év
 
 
 
 

 

1. J’avais acheté pour ta fête

Trois petits mouchoirs de Cholet

Rouges comme la cerisette

Tous les trois, ma mie Annette

Ah ! qu’ils étaient donc joliets

Les petits mouchoirs de Cholet !

 

2. Ils étaient là dans ma poquette

Dans mon vieux mouchoir blanc, si laid !

Et chaque nuit, la guerre faite

Dans les bois, ma mie Annette

En rêvant de toi, je rêvais

Aux petits mouchoirs de Cholet !

 

3. Les a vus Monsieur de Charette

Les voulus, je les lui donnai

Il en mit un dessus sa tête

Le plus biau, ma mie Annette

C’était le plus fier des plumets

Le petit mouchoir de Cholet !

 

4. Fit de l’autre une cordelette

Pour pendre son sabre au poignet

Fit du troisième une bouclette

Sur son cœur, ma mie Annette

Et tous les soirs les bleus visaient

Le petit mouchoir de Cholet

 

5. Ont visé le cœur de Charette

Ont tué celui qui t’aimait

Et je vais mourir, ma pauvrette

Pour mon roy, ma mie Annette

Et tu ne recevras jamais

Tes petits mouchoirs de Cholet !

 

6. Mais qu’est-ce là dans ma poquette

C’était mon vieux mouchoir blanc, si laid !

Je te le donne pour ta fête

Plein de sang, ma mie Annette

Il est si rouge qu’on dirait

Un mouchoir rouge de Cholet

 

 

 


Ecoutez le chant ci-dessous :



ou ICI.
 


La déroute de Cholet, octobre 1793, peint par Jules Girardet en 1883 (détail)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)