Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 12:12

         Le conseil municipal de Riga avait annulé il y a quelques jours la marche annuelle des héros de la lutte anticommuniste qui se déroule chaque année le 16 mars depuis plus de 20 ans en Lettonie. La Journée du Légionnaire a pu se dérouler néanmoins sans problème : la justice lettone a finalement autorisé le défilé des vétérans de la Légion lettone, malgré les pressions juives et russes.

 

      Le premier ministre de Lettonie Valdis Dombrovskis a appelé la mairie à majorité pro-soviétique de Riga, qui tente chaque année de faire interdire la marche, à ne plus l’interdire. Cette nouvelle édition s’est d’ailleurs déroulée sans problème alors que l’événement avait été interdit au motif de troubles à l’ordre public.

 

          Les seuls opposants à la marche ont été une dizaine de personnes âgées (voir la vidéo plus bas et la photo ci-dessous) : la justice avait également autorisé la contre-manifestation. Valdis Dombrovskis a également, à ce sujet, salué l’action des policiers qui a permis le bon déroulement de la marche.

 

 

L'un des rares contre-manifestants insulte les morts Lettons devant le Monument de la Liberté



          Près d’un millier de personnes ont défilé à travers Riga. Après un office à la cathédrale, ils ont cheminé jusqu’au Monument de la Liberté où elles ont retrouvé plusieurs plusieurs milliers (3 000 selon les médiats) de personnes qui avaient rejoint directement la place. Des gerbes de fleurs et des bouquets ont été déposées par les nombreux participants. Plusieurs députés et élus nationalistes étaient présents, ainsi que des membres du conseil municipal de Riga ; les organisations nationalistes estoniennes avaient envoyé des délégations pour soutenir leurs frères baltes.

      Les autorités ont toutefois empêché au moins une dizaine d’Estoniens d’entrer sur le territoire letton pour participer à la commémoration.

 

      La manifestation a rassemblé un plus grand nombre de participants que l’année dernière, et surtout « beaucoup plus de jeunes que les années précédentes » note le quotidien national Neatkarīgā Rīta Avīze.

 

 

         C’est l’association Daugavas Vanagi Latvija qui organisait la manifestation. Créée dans les camps de concentration alliés après la Seconde Guerre mondiale – camps dans lesquels 25 000 Lettons furent détenus pour s’être opposé aux criminels bolchéviques – elle permettait une entraide mutuelle entre les prisonniers et avec les familles des détenus.

        Durant des décennies suivantes, Daugavas Vanagi Latvija a poursuivi sans faiblir son combat pour assurer la défense de l’unité de la Lettonie et lutter contre l’occupation soviétique à travers le monde. De nombreuses sections de la DV existent toujours sur les cinq continents, menant de nombreuses activités (culturelles, sociales, patriotiques, éducatives, etc.)

 

 


Diaporama présentant des images du défilé

 

 

      Près de 150 000 Lettons s’enrôlèrent dans la Waffen SS à partir de 1941 pour participer à la libération du territoire. Plus du tiers des volontaires lettons ont péri durant la guerre de libération ou dans les camps d’extermination soviétiques.

 

 
Emblême de la 19e division de la Waffen SS

 

 

      La Légion lettone était composée des 15e et 19e division de Grenadiers de la Waffen-SS. La date du 16 mars a été fixée pour commémorer la victoire des résistants lettons sur l’Armée rouge le 16 mars 1944, sur la rivière Velikaïa. Cette bataille est doublement symbolique : elle avait vu pour la première fois combattre côte à côte des unités des deux divisions de la Waffen SS lettones . Cette victoire a montré que le communisme et ses armées pouvaient être battues par des Lettons : après plusieurs jours de combats acharnés, les résistants avaient repoussé les troupes communistes au-delà de la Velikaïa.

 


Défilé de la Légion lettone sur la Place d'armes (de Riga ?)
le 18 novembre 1943 pour célèbrer le jour de l'Indépendance.



      Dès 1952, Daugavas Vanagi Latvija en fit un jour de commémoration ; une manifestation fut organisée dès 1990 après la libération du pays et la Journée du Légionnaire (Latviešu leģiona atceres Diena) devint une fête officielle en 1998. Les autorités retirèrent la Journée calendrier des fêtes officielles en 2000 après les protestations et les menaces de Moscou et d’Israël. Elle est toujours néanmoins célèbrée avec une ferveur chaque année plus grande.

 


La marche relie la cathédrale (à gauche) au Monument de la Liberté (à droite)

 

 

      La vidéo (24 minutes) ci-dessous présente le digne défilé en faveur de la résistance.

      Entre la troisième et la quatrième minute, nous pouvons observer que la contre-manifestation se limite à une dizaine de vieux agitateurs Juifs et communistes installés parmi les spectateurs et scandant des slogans antinationaux.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice Duqueyroux - dans Camarades européens
commenter cet article

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)