Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 13:13

Quand l'occupant sioniste prend fait et cause pour l'occupant islamiste contre les intérêts des peuples d'Europe...
Loin des mensonges de certains groupuscules et des errements de certains, la désignation de l'ennemi ne souffre aucune couardise ou compromission dictées par une prétendue realpolitik, des intérêts  politiques ou "stratégiques" avouables ou non...


Voici le communiqué des deux principaux organismes judaïques d'occupation en Suisse.


Pas de lois d’exception ! Non à l’interdiction des minarets !

La Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) et la Plateforme des Juifs Libéraux de Suisse (PJLS) confirment leur opposition à l’initiative visant à interdire la construction de minarets. Au nom de l’égalité de traitement et de la justice, elles s’opposent résolument à toute loi qui ne s’applique qu’à certaines communautés religieuses.

 

L’initiative porte atteinte à la liberté de religion ancrée dans la Constitution qui comprend également le droit, pour les communautés religieuses, de construire leurs lieux de culte dans le cadre des lois applicables sur les constructions.

 

L’initiative compromet par ailleurs la paix religieuse et nuit aux efforts [sic] d’intégration des musulmans en Suisse.

 

La communauté juive, une des plus anciennes minorités en Suisse, est aujourd’hui établie et intégrée [sic]. Mais c’est précisément parce que la communauté juive sait ce que signifie la discrimination qu’elle considère qu’il est de son devoir de s’engager activement contre la discrimination, en faveur de la liberté de religion et de la paix religieuse. Cet engagement fait partie intégrante de la tradition juive.

 

La FSCI et la PJLS restent cependant lucides face au danger des extrémismes religieux. Elles prennent au sérieux les inquiétudes de la population qui craint le risque de propagation en Suisse d’idées extrémistes. Mais loin de résoudre les problèmes, une interdiction des minarets génère chez les musulmans en Suisse un sentiment d’exclusion et de discrimination.

 

Ce qui importe pour une cohabitation pacifique, est ce qui est communiqué dans les églises, mosquées et synagogues et non pas leur aspect extérieur. Seul un renforcement des principes de l’Etat de droit peut finalement répondre à tous les types d’extrémisme.

 

Pour plus d’informations :

 

Sabine Simkhovitch-Dreyfus FSCI (022 318 58 18)

 

Jean-Marc Brunschwig PJLS (022 818 10 01)

 

 



De son côté l'occupant ne cesse de s'étendre : le Congrès juif européen a officiellement ouvert un bureau de lobbying à Bruxelles, symbole pour son président Moshé Kantor de l'essor de "l'activisme politique juif européen [sic]".

Le réprésentant du régime criminel d'Israël n'hésite pas à affirmer : "En Europe, nous sommes témoins de trop de tolérance", ne cachant ses intentions bellicistes contre l'Iran et sa volonté d'entraîner par la manipulation des élus les peuples européens dans cette guerre, et osant poursuivre "et de trop peu" pour les  minorités religieuses et ethniques en Europe, validant clairement par là l'invasion de l'Europe et la lutte contre l'Europe;

C'est ainsi qu'au prétexte mille fois entendu "d'enclencher des processus importants sur les questions juridiques et de faire progresser la tolérance. L'objectif n'est pas de parler de tolérance mais de [s'engager] dans une large gamme d'actions réelles", c'est bien des intérêts non seulement étrangers à l'Europe, mais bien plus encore ennemis qui seront défendus et imposés.


Et signe de la puissance de domination du Lobby, le Jérusalem Post écrit :


Le message d'une nouvelle présence juive au cœur du gouvernement européen est que "les Juifs d'Europe sont des citoyens européens avec des valeurs européennes".

L'ouverture du bureau mercredi dernier suggère également que l'organisation est déjà en mesure d'atteindre les plus hauts échelons politiques. Parmi les invités au dîner d'inauguration se trouvaient notamment le président du Parlement européen Jerzy Buzek, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le vice-président de la Commission pour la justice, la liberté et la sécurité, Jacques Barrot, ainsi qu'une cinquantaine de députés européens.




 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lucien Rouvère 01/11/2009 21:01


Quand on sait la véritable haine du j.u.i.f. pour l'islam - entre autres haines bien rancies -, on peut apprécier à sa juste valeur  la sincérité et le désintéressement avec lequel les
j.u.i.f.s. de Suisse (!) "dénoncent" la politique anti-communautariste de la fédération. "Ils" sont vraiment bien placés pour promouvoir les "libertés"...


Juvénal 01/11/2009 13:47


"le Congrès juif européen a officiellement ouvert un bureau de lobbying à Bruxelles"

Et après on nous dit qu'il n'y a pas de lobby juif...


Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)