Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 13:44
Après cinq années de persécutions contre lui, Bruno Gollnisch a remporté hier une grande victoire judiciaire aussi bien face à l'establishment politique que face à un certain lobby capable, disait un autre homme politique lyonnais, « de monter des opérations qui sont indignes », avec la complicité active de l'ensemble des grands médiats.


La Cour de cassation, la plus haute autorité judiciaire de France,  a annulé l'inique condamnation du Vice-Président du Front national pour "contestation de crimes contre l'humanité [sic]".

Loin de reprendre à son compte les thèses révisionnistes (admirablement défendues par ailleurs) Bruno Gollnisch n'avait, le 11 octobre 2004, fait qu'affirmer que, concernant « la façon dont les gens sont morts », un «  débat doit avoir lieu », précisant même immédiatement : « je ne nie pas les chambres à gaz homicides. Mais je ne suis pas spécialiste de cette question, et je pense qu'il faut laisser les historiens en discuter. Et cette discussion devrait être libre. »


Liberté de recherche et d'expression, voilà qui était déjà trop pour les tenants de la dictature et de la propagande holocaustique : le système organisait alors une formidable chasse à l'homme, relayée parfois même par des personnes à l'intérieur de notre (?) camp.

Bruno Gollnisch subissait les attaques de l'université lyonnaise, particulièrement soumise au Lobby ; en conséquence, celui qui avait été le premier professeur de droit des pays d'Extrême-Orient à la Faculté de droit de Paris, le premier professeur de droit du Japon à l'Institut national des langues et civilisations orientales, ou encore le plus jeune doyen de France à Lyon III était suspendu pour 5 années, son traitement étant diminué de moitié.
Dans la foulée, son immunité parlementaire européenne de Bruno Gollnisch était levée. Le 18 janvier 2007, B. Gollnisch était lourdement condamné à trois mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende, plus 39 000 à payer aux associations communautaristes et anti-françaises, peine confirmée en appel.

C'est cette scandaleuse condamnation que la Cour de cassation a cassé hier.

C'est une belle victoire pour le député européen et une petite victoire pour la liberté d'expression, dans une époque ou la pensée libre est réprimée avec une violence chaque jour accrue : avec Bruno Gollnisch, il est désormais possible de déclarer :

« Il faut laisser les historiens en discuter. Et cette discussion devrait être libre. »

Mais le combat sera long pour qu'un jour le débat soit enfin libre...

Partager cet article

Repost 0
Published by MSR - dans Dissidence
commenter cet article

commentaires

philippe 24/06/2009 22:11

Enfin une bonne nouvelle.

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)