Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 12:13
Né le 15 avril 1877 à Waldheim an der Zschopau (Saxe), Georg Kolbe était le quatrième enfant du peintre Emil Kolbe. Il étudie le dessin à l’Ecole des Arts et métiers de Dresde puis, en 1895, s’inscrit à l’Académie de Munich, tout en fréquentant l’école privé Hollosy ; il suit notamment les cours de Hackl et Otto Seitz. Il ouvre son premier atelier alors qu’il n’a que 20 ans, à Schwabling. Il part cette même année à Paris, s’inscrivant à l’Académie Julien ; il se lie alors avec Hans Albrecht Harrach.
Entre 1898 et 1901, il vit en Italie ; ce voyage est déterminant puisque c’est sa rencontre avec Richard Scheibe qui le décide à devenir sculpteur. Ses premières œuvres sont influencées par Michel-Ange et Rodin.

Revenu en Allemagne, il rencontre lors du festival de Bayreuth la jeune élève de chant de Cosima Wagner, Benjamine van der Meer de Walcheren ; il l’épouse en février 1902. Il s’installent à Leipzig, puis Berlin, tout en voyageant encore : Tunis, Paris, Florence. En 1912, sa statue Tänzerin, exposée à Berlin, connaît un grand succès.
A la déclaration de guerre, il se porte volontaire et servira dans l’aviation. Il reçoit des commandes pour des monuments aux morts et à la fin de la guerre, il est nommé professeur par le Königliches Ministerium de Berlin. Il se lie durant cette époque avec le peintre Karl Schmidt-Rottluff ; il se tourne pour un temps vers l’expressionnisme.
Sa femme décède en 1927 ; il s’installe dans une nouvelle maison dont il a dessiné les plans. Il multiple les œuvres et les voyages : en Grèce, en URSS.

Il n’a pas tout d’abord les faveurs du nouveau régime en 1933, soupçonné d’être proche du Parti communiste. Mais son talent lui ouvre les portes : il réalise une sculpture monumentale pour le stade olympique de Berlin, reçoit le prix Goethe en 1937. Il réalise un buste de Franco, qui sera comme cadeau d’anniversaire à Hitler.
Les commandes se multiplient, alors que dès, 1939, on lui découvre un cancer. Figurant parmi les très rares artistes dispensés de guerre (avec Arno Breker, Klimsch et Thorak), il poursuit son travail ; mais en 1943, une mine aérienne détruit son atelier ; il se réfugie en Silésie.

Après l’invasion de l’Allemagne, il se plie au reniement obligatoire pour pouvoir travailler. Il peut alors achever son monument Beethoven, commencé dès 1927 avant de mourir, le 20 novembre 1947. une fondation Georg-Kolbe est créé en 1949 ; l’année suivante, sa maison devient un musée Georg-Kolbe.

Quelques oeuvres de Georg Kolbe :


Der Morgen (Le Matin) (1925) :





Georg Kolbe (photo)

 


Autoportrait :





Die Auserwählte (L'Elue) (1939) :





Die Hüterin (La Gardienne) (1938) :





Menschenpaar (Couple) (1937)





Herabschreitender (Homme en train de descendre) (1940) :





Dem Genius Beethoven (1927-1947) :





Ring der Statuen (I) :





Ring der Statuen (I) :










Ehrenmal für die Gefallenen des Weltkrieges (Stralsund) –
Monument aux morts de la Grande Guerre (Stralsund) (1935)





Partager cet article

Repost 0
Published by MSR - dans Sculpture
commenter cet article

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)