Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 16:02
Dès les premières lueurs du jour, environ 900 bombardiers américains décollent à destination de la France.

La technique du gouvernement américain n'a pas varié : terroriser et massacrer les populations européennes au prétexte d'objectifs militaires. Crimes d'autant plus impardonnable qu'ils sont ordonnés contre un pays contre lequel les Etats-Unis n'ont pas déclaré la guerre.

A Chambéry, 164 tonnes de bombes sont déversées. 420 personnes sont tuées, on relève des centaines de blessés et des milliers d'habitants sont désormais sans-abris.

A Lyon ce sont environ un millier de civils qui sont massacrés.

A Nice et dans la Vallée du Var, les services de secours du gouvernement de Vichy retrouveront 284 cadavres ; 100 personnes sont portées disparues. Environ 500 personnes sont blessées et des milliers d'autres ont perdu leur habitation.

A Saint-Étienne, les criminels font 912 morts. Parmi les bâtiments détruits par les terroristes,
l'école primaire de Tardy. 24 enfants y trouvent la mort ainsi que 8 maîtres de classe.

A Chârtres, une cinquantaine de Français sont tués.

...

Fête de la Pentecôte, fête sanglante... de Lille à Marseille, d'Epinal à Nantes, de Nice à Rouen, plus de 5 000 morts, plus de 7 000 blessés, plus de 100 000 sinistrés en trois jours.

Dans les ruines, on relève les corps de Marius Vivier-Merle, délégué du Comité national de la Résistance, mais aussi du professeur Rochaix, l'un des principaux chercheurs de l'Institut bactériologique Pasteur.





Une association souhaitait organiser aujourd'hui une manifestation dans le 8e arrondissement de Lyon.

Seul un rassemblement a pu être obtenu : la visite d'un l'abri anti-aérien aurait rappelé les crimes des armées de "libération". La mairie de Lyon, via le Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l'Agglomération Lyonnaise, s'est opposée à cette commémoration, alors même que diverses organismes de l'anti-France organisait impunément une contre-manifestation, insultant la mémoire de ces milliers de morts.




Demain, la France commémorera le 65e anniversaire des bombardements sanguinaires sur la Provence.
Dans la seule ville de Marseille, 1979 Français meurent, on ne compte plus les blessés et les habitations détruites.


Partager cet article

Repost 0
Published by MSR - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Itzal Gorria 29/05/2009 00:19

Voir à ce sujet le très documenté livre "QUAND LES ALLIES BOMBARDAIENT LA FRANCE 1940-1945" (de Eddy Florentin chez Perrin Edit). : cela représente 600.000 tonnes de bombes sur la France (22% du tonnage largué sur l'europe occupée et l'allemagne!) 67.078 français tués (+ qq centaines de milliers de blessés!) , on peut lire aussi l'ouvrage de Jean-Claude Valla sur le même sujet... généralement toutes ces victimes ne figurent sur aucun monument aux martyrs civils de cette terreur organisée... raison de plus pour se souvenir, et le faire savoir...

BOGOMIR 27/05/2009 08:56

Pour certains, il y a un mauvais négationisme et un bon négationisme:
Bataille du souvenir pour un anniversaire

BOGOMIR 27/05/2009 08:49

Pour rappel, le bilan serait de 75.000 tués:
Les bombardements alliés sur la France durant la seconde guerre

Edouard 26/05/2009 21:16

Euh je crois plutôt que c'est le 65e anniversaire et non pas le 55e :D

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)