Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 16:16

      Une invitation circule dans les couloirs, ou plutôt les ordinateurs du Quai d'Orsay, celle de l'Académie Diplomatique Internationale avec son apéritif des Jeunes Diplomates ; sur le site de cet organisme <http://www.academiediplomatique.org/fr/pag8-Historique.html>, il apparaît rapidement qu'il n'a rien de français, mais qu'il est lié au CFR et au RIAA.

      Officiellement le CFR (Council on Foreign Relations), le RIIA (Royal Institute of International Affairs) et la FAF (French Americain Foundation) sont des antennes américaines, anglaises et françaises d'un projet de dialogue transatlantique d'hommes d'influences. Plus concrètement et officieusement, elles sont des outils d'influence d'une pensée atlantiste de tendance 'mondialiste' unipolaire -libéral ou social-libéral-, qui entend promouvoir un affranchissement des pouvoirs politiques étatiques.

      Ces organismes ne cachent pas leur intention de recruter dans les milieux d'influence (diplomatie, finance) pour créer une 'élite' trans ou super-étatique, qui n'a que faire des intérêts nationaux et, en ce qui nous concerne, de l'intérêt de la France.

Voir l'invitation ci-dessous.

 


Le Comité des apéritifs des Jeunes Diplomates

A l’occasion de la rentrée nous souhaitons partager le plaisir de vous retrouver lors d’une nouvelle rencontre des Jeunes Diplomates à Paris

En poste dans une Ambassade, une représentation internationale ou au Quai d’Orsay, ce rendez-vous nous permettra de faire de nouvelles rencontres professionnelles et amicales dans une atmosphère informelle

Cette réception aura lieu
Jeudi 21 octobre 2010
de 18h30 à 22h00  

dans les salons de l’Académie Diplomatique Internationale
4 bis avenue Hoche – Paris 8ème

N'hésitez pas à communiquer cette invitation à vos collègues.

Cette soirée est organisée avec le soutien de l’Académie Diplomatique Internationale et de International Diplomatic Supplies Ltd

Académie Diplomatique Internationale
4 bis Avenue Hoche 75008 Paris
France

International Diplomatic Supplies Ltd
The Rother Suite, Hardham Mill Business Park
Pulborough, West Sussex, RH20 1LA
Grande Bretagne
Les mondialistes recrutent dans la diplomatie française

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 17:18

La chaîne d'information Al Jazeera a publié les photos des otages présentés comme "Français" (en réalité cinq Français - dont certains de papier -, un Malgache et un Togolais),  enlevés au Niger. Ils travaillaient pour le groupe nucléaire Areva. Ils seraient détenus dans le désert, aux confins du Mali et de l'Algérie.

 

http://img299.imageshack.us/img299/8185/otages3.jpg

 

http://img84.imageshack.us/img84/1548/otages2.jpg

 

"A compétence égale, et bien désolé, on choisira la femme, ou on choisira la personne
venant d'autre chose que le 'male blanc'..." Anne Lauvergeon, président d'Areva.

 

 

 

Les ravisseurs seraient membres du groupe d'Al Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). Les lieux et la date de la vidéo ne sont pas connus.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 10:15

      Mahmoud Ahmadinejad a mis en évidence les incohérences de la version officielle des attentats du 11 septembre. Il prenait la parole à la tribune des Nations Unies aux États-Unis. Plutôt que de répondre aux interrogations, la délégation américaine a quitté la salle, suivie de plusieurs autres. Il a présenté les théories possible sur les événements :

 

« Certains éléments au sein du gouvernement américain auraient orchestré les attentats pour renverser le déclin de l'économie des Etats-Unis et de son emprise sur le Proche-Orient, et ce pour sauver le régime sioniste. [...] La majorité du peuple américain comme la plupart des nations et gouvernants de la planète partagent cette position. [...]

[Les attentats] auraient été menés par un groupe terroriste mais le gouvernement américain l'a soutenu et a pris avantage de cette situation. [...]

Un groupe terroriste très puissant et complexe, capable de passer au travers avec succès de toutes les couches de systèmes de renseignement et de sécurité américains, ont perpétré l'attentat. [...] C'est le principal point de vue mis en avant par les dirigeants américains ».

 

      Revenant sur l’après-11 septembre, il a déclaré :

 

« Une machine de propagande est entrée en action. [...] Il était dit que le monde entier était exposé à un énorme danger, nommément le terrorisme, et que la seule façon de sauver le monde était de déployer des forces en Afghanistan. Finalement, l'Afghanistan, et peu après l'Irak, ont été occupés. [...] Il a été dit que quelque 3 000 personnes ont été tuées le 11-Septembre et nous en sommes tous très peinés. Cependant, jusqu'à maintenant, en Afghanistan et en Irak des centaines de milliers de personnes ont été tuées, des millions blessées et déplacées et le conflit est encore en train de s'étendre ».

 

Résumant 65 ans de victoire israélo-américaine et de gouvernement mondial, le président iranien à conclu, à l’adresse de ceux qui prétendent lui interdire de se doter du nucléaire civil :

 

« A la place du désarmement, la prolifération et l'accumulation d'armes nucléaires, biologiques et chimiques s'est étendu, plaçant le monde sous une menace plus grande. Le résultat en est que les mêmes buts des colonialistes et des esclavagistes ont été poursuivis avec un nouveau visage »

 

 

Vidéo de l'intervention (V.O.)

 

Extrait avec traduction

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 09:09

Quelques extraits d'un entretien de Bernard Squarcini, chef de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) au Journal du Dimanche. Propos intéressants qui présentent la voix officielles du renseignement en France et la direction adoptée. Bernard Squarcini, haut fonctionnaire proche de Sarközy, a notamment travaillé pour les renseignements généraux en Corse et au Pays Basque.

 

 

Sur la menace d'attentat

 

        Notre pays, à cause de son histoire, de son engagement en Afghanistan, de prises de positions fermes en matière de politique étrangère et de débats de société comme la loi sur le voile intégral, fait l’objet d’un intérêt très particulier de certains mouvements islamistes radicaux. [..] Nous sommes aujourd’hui au même niveau de menace qu’en 1995. S’il y a des militaires dans les aéroports, des barrières devant les écoles et des sacs poubelles en plastiques, ce n’est pas pour rien. Tous les clignotants sont dans le rouge. Notre dispositif nous permet de pouvoir anticiper et de neutraliser préventivement des projets terroristes. Vous dire que nous sommes infaillibles, non. Que nous faisons énormément d’efforts, oui. Aujourd’hui, compte tenu des signalements qui nous sont transmis par nos partenaires étrangers et de nos propres observations, il y a des raisons objectives d’être inquiets. La menace n’a jamais été aussi grande. [...]

        On sait depuis longtemps qu’Al-Qaida cherche à fabriquer des bombes virales mais ne parvient pas à isoler les virus ni à les faire durer. Selon nos analyses, la menace en France est triple: le Français converti qui se radicalise et monte son opération seul ; Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) qui dépêche un commando pour commettre un ou des attentats en France ; et les djihadites, ces Français [sic] qui partent en Afghanistan ou au Yémen, demain en Somalie et qui reviennent clandestinement, aguerris, pour poursuivre leur combat sur le sol français.

 

 

Renseignement intérieur/ renseignement extérieur

 

        Le Président a voulu une réforme du renseignement intérieur. Elle a été opérée il y a deux ans avec la fusion DST-Renseignements généraux. Quelques mois plus tard, nous avons opéré une seconde réforme, plus discrète, qui consiste en un rapprochement opérationel avec la DGSE. La communauté française du renseignement parle aujourd’hui d’une seule voix. Les notions de menaces extérieures et intérieures sont dépassées. Aujourd’hui, les renseignements, il faut aller les chercher très loin et ils ont une incidence directe sur notre territoire. Dès qu’un clignotant s’allume au sein du service extérieur, il pense au retour en sécurité intérieure. [...]

 

 

Les attentats qui seraient déjoués par la DCRI

 

        Nous déjouons en moyenne deux attentats par an. Je peux vous citer celui qui visait le 27e bataillon des chasseurs alpins, engagé en opérations extérieures en Afghanistan, Adlene Hicheur, cet ingénieur du Centre européen de recherche nucléaire (Cern) qui avait proposé ses services via Internet à Al-Qaida au Maghreb islamique. Ou celui d’un kamikaze qui prévoyait de faire sauter une salle de spectacle parisienne à l’occasion d’une collecte de fonds pour l’armée israélienne… Il avait été interpellé en Egypte et nous venons de le récupérer.

 

 

L'islam terroriste selon les autorités

 

        Sur 6 millions de musulmans en France, il y a peut-être 300 individus qui posent problème. Quant aux lieux de culte, sur 1 800 environ, moins d’une trentaine peuvent poser problème. Le système de veille du ministère de l’Intérieur, qui a la tutelle sur les cultes, est bon. Chaque fois qu’un imam dérape, il est rappelé à l’ordre ou expulsé.

 

 

Sur la coopération européenne :

 

        Travailler à 27, ce n’est pas simple. On l’a vu quand on a voulu instaurer un plan européen du Passenger Name Record, qui nous aurait permis de disposer de toutes les données du dossier du voyageur aérien dès la réservation du billet. Il n’y a pas eu d’unanimité. En fait, il existe un partenariat historique avec tous ceux qui ont déjà été frappés par des attentats terroristes: les Espagnols, les Italiens, les Allemands, les Anglais… La conséquence de ce blocage à Bruxelles, c’est qu’aujourd’hui, près de dix ans après le 11-Septembre, les compagnies aériennes ne nous transmettent la liste des passagers que deux heures après le décollage. Alors que ce serait peut-être intéressant de travailler préventivement… »

 

 

Sur l'image des "Français" terroristes à l'étranger parmi leurs confrères terroristes

 

Je ne sais pas ce qu’ils font exactement là-bas [en Afghanistan]– il nous revient que le Français [sic] ne serait pas très apprécié, contrairement au Kurde, notamment, sur les théâtres d’opérations – mais une dizaine se trouvent actuellement sur zone.

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 22:22


http://img10.imageshack.us/img10/562/imperialismeamericain.jpg

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 11:11

          Parce que le commerce des marchands d’humanitaire nécessite une pression intense sur la pitié des gens. Pour ce faire, le choc des images, utilisé depuis longtemps par les médiats, influence bien sûr l’imagination du peuple et déclenche des vagues d’émotion.

 

          Que l’on se souvienne par exemple de la guerre au Darfour, qui, depuis 2003, permet aux milices des Janjawids de liquider les populations animistes et chrétiennes du Sud Soudan. Nos télés furent envahies par les images de bambins squelettiques ayant les yeux plus gros que le ventre…


          Chacun se rappelle aussi les images du terrifiant tsunami qui ravagea les pays asiatiques en décembre 2004. L’Inde, sinistrée elle aussi, refusa le moindre dollar…et la moindre couverture !

 

          Que dire du tam-tam médiatique à propos de l’ouragan Katrina dévastant les côtes américaines en août 2005 ? La Nouvelle-Orléans sombrant sous les flots de digues rompues par manque d’entretien…

 

          En janvier 2010 un séisme ruina la partie méridionale de Haïtiet causa la mort de dizaines de milliers d’habitants. Toutes les télés étaient à l’affût…

 

          Aujourd’hui, le monde médiatique nous inonde de tableaux apocalyptiques en retraçant le désastre qui frappe le Pakistan sous le déluge de la mousson saisonnière.

 

          Et systématiquement les appels sont lancés à l’attention des Occidentaux pour qu’ils viennent en aide aux déshérités de la planète, au prétexte que nous sommes « riches »,bien portant, « développés »ou « chanceux ». Avec une insinuation sous-jacente de la part des intervenants, envoyés spéciaux et responsables d’ONG, que nous serions aussi quelque part « coupables »de notre situation privilégiée.

 

                   Et c’est précisément cette stigmatisation de prétendus « privilèges » qui rebutent actuellement les multiples donateurs, souvent issus des couches les moins favorisées de la société européenne.

 

          Selon la 14èmeédition du World Wealth Report de Merril Lynch et Cap Gemini, 10 millions de millionnaires en dollars (dont le patrimoine dépasse 1 million de USD, hors résidence principale) accumulent 39 000 milliards d'USDà fin 2009, soit presque 20% de plus (6 200 milliards d'USD) qu’àla fin 2008. Les 3 millions de millionnaires de la zone Asie/Pacifique totalisent quant à eux 9 700 milliards d’USD (soit + 30% en un an).

 

          Et si les riches Asiatiques venaient maintenantEUX en aide aux Pakistanais ? ? ?

          En donnant 0,5% de leur patrimoine -une miette- cela permettrait à ce pays d’envisager un plan de reconstructions rapide et un financement assuré dans le futur de presque 50 milliards d'USD.

          En fait, cesdons« virtuels » des 3 millions de millionnairesd’Asie nereprésenteraient que

MOINS D’UN MOISd’une augmentationde leurs patrimoines pour l’année 2010 ! ! !

 

          De cette manière, Margot ne se sentira plus coupable de toutes les plaies qui accablent la Terre et pourra dès lors entièrement se consacrer à rembourser la dette publique de son pays, l’esprit en paix…

 

          Quant à nos gouvernants qui dilapident l’argent de nos impôts en aides et dons aux pays exotiques, ils seraient mieux inspirés à venir en aide aux plus démunis de leurs compatriotes….

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 06:48

      Les positions serbes se voient dans l'affaire du Kossovo, renforcées par un allié inattendu : les démocrates d'Hollywood. Les plus grandes stars mondiales du cinéma vont sans doute s'engager pour la défence de l'intégrité du territoire serbe.
      C'est le Frankfurter Allgemeine Zeitung qui a révélé la semaine dernière que George Clooney et Sharon Stone tentaient actuellement de rallier à leur cause leurs amis. Leur cause, c'est celle de la Serbie unie.
      Richard Gere, célèbre déjà pour sa défense des Tibétains (soumis eux à l'occupation chinoise tout aussi terrible, scandaleuse mais tout aussi acceptée que celle du Kossovo) a déjà donné son accord : « There must be something [else] about Kosovo, since they are so bent on seizing it » a-t-il déclaré.     
      George Clooney de son côté rappelle qu'aux Etats-Unis, le très fort lobby albanais, adossé à sa mafia très puissante, à seule accès aux médiats. Les Serbes y sont totalement boycottés.

« Serbian lobby is very weak in United States and all one can hear or read comes from the [pro-independence] Albanian lobby and lobbyists. I can't hear the other side ».


      L'Ecossais sir Sean Connery s'est également fait le relais du peuple serbe. Il a pour sa part fait un parallèle avec sa propre histoire : pour lui, les occupants Albanais ne peuvent tout simplement pas avoir les droits qui sont réservés aux indigènes ecossais.

« During its history, Scotland has had far more grounds to be granted independence, but it was not allowed to secede. What could possibly be the difference between my homeland and Kosovo, to create such a precedent now?! »



      Parmi les autres soutiens à la Serbie unie figurent déjà Tom Hanks, Johnny Depp, Michael Douglas et Robert De Niro. Ce dernier a vécu dans le village serbe de Sumadija ; sa fille a été prénommée Drina, en hommage à Ivo Andric, prix Nobel de littérature, auteur du roman Le Pont sur la Drina.

      L'affaire se complique quand on apprend qu'il existe le plus grand camp américain construit après la Guerre du Vietnam à l'étranger au Kossovo, le Bondsteel army camp.
      Et que, comme par hasard, près de ce camp, passe un pipeline vital pour l'acheminement du pétrole.



      De là à penser que les buts de guerre du gouvernement américain sont les mêmes en Serbie qu'ils l'ont été en Irak, qu'ils ont conduit le même gouvernement américain à de mêmes mensonges pour diaboliser l'ennemi à abattre, les anti-Bush franchissent le pas. Et dénoncent la livraison du Kossovo aux multinationales.
      D'autre part ce camp aurait vu, comme à Guantanamo, de nombreuses violations des droits de l'homme.



      Le site reopen911 révéle qu'un député du principal parti d'opposition japonais a repris à son compte les interrogations sur la version officielle du 11 Septembre 2001.
      Le 11 janvier 2008, Yukihisa Fujita, membre du Parti Démocrate Japonais, s'exprimait en direct à la télévision au cours de débats parlementaires.
      C'est donc très officiellement qu'il a tout d'abord émis des doutes sur la version officielle du 11 Septembre 2001 telle que présentée par le gouvernement américain et sur « la guerre contre le terrorisme ». Après avoir interrogé le gouvernement japonais poru savoir s'il avait procédé à une enquête sur le 11 septembre et sur l'implication d’Al Qaida, il s'est fait le porte-parole des révisionnistes. Au cours d'une intervention de trente minutes, il a mis en avant les faits principaux démontrant que la version gouvernementale ne tient pas, que ce soit concernant le Pentagone, l'écroulement des tours, la non-interception des avions détournés, le WTC7, le rapport de la commission d’enquête et les délits d’initiés.
      Toute chose qui avaient conduit à une guerre illégale et à des lois liberticides à travers le monde.

« Ce que je souhaite savoir, c’est si ces attentats ont été ou non commis par Al Qaida ? Jusqu’à présent, tout ce que le gouvernement a dit est que nous croyons en la responsabilité d’Al Qaida car c’est ce que l’Administration Bush nous a dit. Nous n’avons vu aucune preuve réelle de la culpabilité d’Al Qaida. »


« Un 757 est un assez gros avion, d’une largeur de 38 mètres. Comme vous le voyez, bien qu’un gros avion ait frappé le Pentagone, il y a seulement un trou trop petit pour cet avion. Sur cette photo nous voyons des pompiers au travail, et aucun dégât qu’un avion aussi gros ait pu provoquer. Regardez la pelouse devant, et remarquez qu’il n’y a aucun débris d’avion. […] "J’ai piloté les deux types d’avions utilisés le 11/9, et je ne peux pas croire qu’il soit possible, pour quelqu’un qui en pilote un pour la première fois, de réussir une telle manœuvre." Aussi, comme vous le savez, ils n’ont pas retrouvés les enregistreurs de vols de la plupart des avions. Il y avait plus de 80 caméras de sécurité au Pentagone, mais ils ont refusé de produire la plupart des séquences vidéos. »


« Comme vous le savez, les forces de défense japonaises ont leur QG à Ichigaya. Pouvez-vous imaginer, une heure après qu’un avion ait frappé une ville comme New York, qu’un autre puisse encore frapper le Pentagone ? »


« mais ici nous voyons de gros morceaux de matériaux parcourant une grande distance dans l’air. Certains ont été projetés à 150 mètres [du World Trade Center]. Vous pouvez voir des objets voler sur cette image, comme s’il y avait eu une explosion. Voici une photo extraite d’un livre. Elle montre à quelle distance les objets ont été projetés. La troisième photo est celle d’un pompier qui a participé aux secours. Il parle d’une série d’explosions dans l’immeuble, qui ressemblait à une démolition professionnelle. Nous ne pouvons pas passer de vidéos aujourd’hui, j’ai donc traduit ce que dit le pompier. Voici ce qu’il dit : "Ça faisait boom boom boom, comme des bruits d’explosions". Une équipe japonaise constituée par des membres officiels du "fire department and the construction ministry" ont interrogé une survivante japonaise qui a dit que pendant qu’elle s’enfuyait, elle entendit des explosions. Ce témoignage figure dans un rapport rédigé avec l’aide du "fire department and the construction ministry". »


« Maintenant, j’aimerais vous montrer l’image suivante. Normalement, on dit que tours jumelles (WTC1 et 2) se sont effondrés parce qu’elles ont été frappées par des avions. Cependant, à un bloc des tours jumelles se trouvait la Tour n°7 (WTC7). On peut voir sur la carte suivante qu’elle se trouvait à un pâté de maison. Cette tour s’est écroulée 7 heures après l’attaque des tours jumelles. Si je pouvais vous montrer une vidéo, il serait facile de comprendre mais regardez cette photo. C’est un immeuble de 47 étages qui est tombé de cette manière. La tour s’effondre en 5 ou 6 secondes. C’est à peu près la même vitesse à laquelle un objet tombe dans le vide. Rappelez vous qu’elle n’a pas été frappée par un avion. Vous devriez vous demander si une tour pourrait s’écrouler de cette manière à cause d’un incendie de 7 heures. »


« Ici, nous avons une copie du Rapport de la Commission du 9/11. C’est un rapport publié par le gouvernement américain en juin 2004, pourtant il ne mentionne pas l’effondrement de la tour dont je viens de vous parler. Elle n’est mentionnée nul part dans ce rapport. Le FEMA a également publié un rapport mais il a également omis de mentionner cette tour (WTC7). Beaucoup de personnes pensent, surtout après avoir pris connaissance de l’histoire de la Tour n°7, que quelque chose est étrange. »


« Nous manquons de temps mais j’aimerais également mentionner les options de vente (vente d’actions suspectes avant le 11 septembre). Juste avant les attaques du 11 septembre, le 6, 7 et 8, il y a eu des placements d’options sur les actions des 2 compagnies aériennes (Americain et United airlines) qui furent détournées par les pirates. Il y eut également des options de vente sur Merril Lynch, l’un des plus grands locataires du World Trade Center. En d’autres termes, quelqu’un savait qu’il fallait faire des paris à la baisse sur ces actions pour faire fortune. Ernst Welteke, chef de la banque centrale allemande à l’époque, l’équivalent du gouverneur de la banque du Japon, a dit qu’il y avait beaucoup de faits qui prouvent que les personnes impliquées dans les attaques profitèrent d’informations confidentielles. Il dit qu’il y a eu beaucoup de négociations suspectes impliquant des sociétés financières avant les attentats. Le chef de la banque centrale allemande voulait que cela se sache. »


Voir ICI la retranscription complète en français de l'intervention du député japonais.


      Combien de mensonges pour anéantir le Kossovo ?
      Combien de mensonges sur le 11 septembre pour arriver à lancer la « guerre contre le terrorisme » ?
      Aucun décompte n'a été pour l'heure réalisé.


      Par contre Georges Bush et ses plus proches collaborateurs ont menti au moins 935 de 2001 à 2003 concernant l'invasion de l'Irak. Ce sont des journalistes américains qui ont fait la recension de toutes les déclarations des principaux éléments de l'administration Bush.
      Notamment, George Bush a affirmé 232 fois que l'Irak possédait des armes de destruction massive. Il a menti sciemment.
      Notamment, George Bush a affirmé 28 que Saddam Hussein possédait des liens avec al-Qaïda. Il a menti sciemment.

      Beaucoup plus grave, les deux enquêteurs rappellent que la presse américaine s'est largement fait la complice de cette manipulation à grande échelle, du jamais vu depuis de la Seconde Guerre mondiale.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 06:42
      Apparemment faire croire - alors qu'on est responsable des pires guerres déclenchées ces 15 dernières années - que l'Iran est une très grave menace pour la stabilité de la planête n'était pas très crédible.
Les officines américaines ont donc mis au point un second bobard bien plus intéressant.

"Je crains énormément qu'un lien entre le narcoterrorisme et le terrorisme islamiste soit désastreux dans cette région".


      a déclaré l'amiral James Stavridis, chef du commandement sud de l'armée sioniste américaine.
Et devinez qui est derrière tout ça ?

      Mahmoud Ahmadinejad bien sûr : "c'est un homme très dangereux, et il se trouve dans cette partie du monde" a poursuivit Georges Bush par la voix de son officier.

       Pour rappel, plusieurs dizaines de trafiquants de drogue ont été exécutés en Iran cette année, quand le fléau de la drogue ne cesse de s'étendre aux Etats-Unis, faute d'une réelle volonté de combat.
Pour mémoire encore, l'Afghanistan "islamiste" était parvenu à presque totalement éradiquer la culture du pavot de ses terres. Depuis l'invasion américaine, l'ONU a reconnu que ce pays avait retrouvé sa place de première producteur mondial...
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 06:41

      Si les raisons du soutien du gouvernement américain et, à sa suite, de ses vassaux européens, aux terroristes islamistes reste difficile à comprendre, il n'est pas inutile de comprendre les mécanismes de la propagande pour un sujet sur lequel il est - pour l'heure - possible de s'exprimer.
      La même propagande, les mêmes mensonges, se répétent à chaque guerre entreprise par les "Alliés" au nom des "Droits de l'Homme", justifiant chaque nouvelle "croisade des démocraties" et étendant chaque fois plus encore ce Nouvel ordre mondial qu'ils construisent depuis si longtemps.

      Voilà deux documentaires traduits en anglais sur les mensonges de l'OTAN, servilement relayée par les médiats aux ordres.
      Le premier fait référence à la propagande mise en place pour justifier l'intervention américaine de 1999, les attaques aériennes meutrières contre les Serbes et, but final, la cession du Kossovo aux islamistes maffieux albanais. Il s'agissait de faire accroire aux populations qu'un génocide était en cours, et qu'il avait déjà causé la mort de 100 000 personnes. Il est déjà intéressant de noter que d'envahisseurs, les Albanais devenaient ainsi victimes.

      Le second montre que le conditionnement des opinions publiques, américaines et européennes sur la question, est antérieur. Il s'applique à démontrer pour un cas précis la supercherie d'un prétendu "camps de la mort", formidable manipulation ayant fait le tour du monde.
      On pense immédiatement aux "couveuses" du Koweit, aux "charniers" de Timisoara, aux "armes de destructions massives" irakiennes et quelques autres de ces formidables messages de propagande inventés par les services américains. Mais si ceux-ci sont presque toujours rapidement dévoilés peu après, il n'en reste pas moins que le mal a fait son oeuvre, en Irak, comme en Serbie, ou ailleurs en Europe, au Proche-Orient, et demain en Iran.

Partager cet article
Repost0

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)