Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 14:14

      Il y a quelques jours le président de la Réplique allemande Christian Wulff avait affirmé être aussi le président des Allemands musulmans, laissant entendre qu'il est surtout celui des Juifs et des chrétiens :

 

« Le christianisme et la judaïsme appartiennent sans nulle doute [sic] à l'Allemagne. C'est notre [sic] histoire judéo-chrétienne. Mais désormais, l'islam aussi fait partie de l'Allemagne »

 

 

      Les « judéo-chrétiens » constitueraient donc une sorte de nouvel étalon de la germanité. Angela Merkel s’est démarqué de ses propos qui banalisent trop la présence juive en Allemagne. Ce peuple, pourtant ethniquement et spirituellement étranger aux racines de l’Europe, n’a jamais réussi à s’intégrer malgré une présence parfois de plusieurs centaines d’années. Il a cependant su s’insérer dans certains rouages importants des sociétés européennes, au point de faire voter, par exemple, des lois restreignant grandement la liberté des Européens de souche et à cause desquelles aujourd'hui, de nombreux dissidents sont persécutés.

      Angela Merkel, après les protestations de la banalisation de la présence islamiste en européenne a été contrainte de se lancer dans une surenchère surréaliste sur le judaïsme en Allemagne

 

« L'Allemagne est marquée par ses valeurs chrétiennes, par ses valeurs juives. [...] C'est ce qui marque notre Histoire. Entre-temps bien sûr nous avons des musulmans en Allemagne. »

 

« Notre culture s'appuie sur des valeurs chrétiennes et juives depuis des centaines d'années, sinon des milliers d'années »


a affirmé la chancelière allemande contre toute vérité, les valeurs du judaïsme ayant été toujours combattu dans l'histoire des sociétés européennes et particulièrement en Allemagne, depuis les régimes féodaux jusqu'au régime national-socialiste.



« Chez nous prévaut la Loi fondamentale et non la charia. [...] »

 

a-t-elle précisé, laissant clairement entendre qu’un rôle particulier a été accordé à la religion juive dans le texte qui sert de Constitution à la République allemande.



      Cette offensive anti-européenne est générale s’inscrivant dans la violente campagne philosémite à l'œuvre en Allemagne (comme d’ailleurs dans le reste de l’Europe notamment via la manipulation des éléments les plus conscients par des groupuscules prétenduement nationalistes ou identitaires et inféodés aux forces étrangères sionistes). Le président de la CSU, Horst Seehofer, a déclaré :


« La base pour la vie en commun au sein de la République fédérale est la Constitution. Elle est basée sur les racines judéo-chrétiennes [sic], l’humanisme et les lumières. Nous voulons une société "d’un avec l’autre" plutôt que "d’une à côté de l’autre" ou que "d’un contre l’autre". La société multiculturelle est une culture "de l’un contre l’autre" qui en conséquence a échoué. »

 

Il visait bien entendu l’islam et non la présence et l’influence des étrangers, osant prétendre qu'il existerait une même culture judaïque et européenne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Mansard - dans Occupation (1)
commenter cet article

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)