Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 08:14

      Au début de cet été 2010, le Parti National Radical (PNR) frappait un grand coup par la diffusion dans les kiosques de son organe de presse Le National Radical, titré ni plus ni moins : LES JUIFS QUI DOMINENT LA FRANCE.

 

      Avec une couverture où un drapeau - ressemblant à s’y méprendre à celui d’Israël, plantait la carte de France en son centre, le National confirmait bien aux yeux de l’intelligentsia servile, son épithète de radical. Il ne s’agissait pourtant pas d’un article intitulé « Les Juifs dominent la France » mais bien d’une liste de personnalités mosaïques qui comptent comme on dit machinalement (de surcroît reprise d’une même liste circulant librement sur Internet). Certes, comme le fait remarqué fort à propos la LIC(R)A, le titre était écrit avec « des lettres de 1,5 cm de longueur » !

 

      Les autres titres en « une » étant :

-A Paris, Monseigneur XXIII dialogue avec des matraques,

-Répression au PNR : quand « Actualités Juives » demande, l'État exécute !

-Les sans-papiers, lettre ouverte aux médias,

-Quand le « Bloc Identitaire » fait allégeance aux maîtres du monde,

-Hervé de Charette serait-il antisioniste ?

-Internet placé sous contrôle de la police de la pensée

 

      Le sang et le portefeuille des ligues de vertu n’ont bien entendu fait qu’un minuscule petit tour (la LIC(R)A fournit la preuve d’achat d’un exemplaire du magazine daté du 19 juin dans un kiosque grenoblois sis place de l'Étoile -décidément). C’est ainsi qu’une campagne d’agitation est lancée sous l’influence de l’UEJF (Union des Étudiants Juifs de France) et l’AIPJ (J’accuse ! Action internationale pour la justice).

 

      Est ainsi rendu le 12 juillet 2010 un premier jugement du tribunal de grande instance de Paris suite à l’audience du 7 juillet présidée par Joël BOYER. Le ministère public étant représenté par la vice-procureure Pauline CABY.

-Maurice MARTINET et le PNR sont condamnés in solidum à payer au titre de l’article 700, 1 500 euros à l’UEJF et 1 500 à l’AIPJ.

-Marc KNOBEL se voit allouer 500 euros tandis que les autres intervenants volontaires : LIC(R)A, LDH et MRAP ne percevront rien pour ce coup)

-le numéro est retiré de la vente sous astreinte de 50 euros par exemplaire à compter du 15 juillet (cette date a été fournie en urgence, deux heures après le jugement, par ordonnance rectificative, la première étant établie au 15 août).

 

      Le 10 août, le PNR et son Président, Maurice MARTINET, se voient destinataires d’une plainte pénale en citation directe près le tribunal correctionnel de Grenoble par la LIC(R)A pour provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence au titre de la loi de l’article 24 alinéa 8 de la loi sur la liberté de la presse [sic] du 29 juillet 1881 modifiée par la très usitée et très juteuse loi Fabius/Gayssot/Rocard du 13 juillet 1990.

 

      Dans cette dernière requête, le plaignant supprime sous la forme de trois points de suspension, les titres de « une » du journal ne désignant, semble-t-il, pas assez les juifs ou leurs expressions (c’est donc le cas pour le titre sur les sans-papiers et la police de la pensée sur Internet). De plus, il souligne en caractères gras les propos suivants (pourtant attribués à une certaine Lawrence AUSTER) :

      « Ceux-ci s’acharnent à faire passer leurs ennemis, au mieux pour des imbéciles et de dangereux malades »

      « Les membres d’un réseau virtuel […] au service d’un objectif commun. »

      « leur politique de destruction des peuples européens »

      « TOUS LES MOYENS SONT BONS »

      « aide beaucoup à faire avancer les choses lorsque l’interlocuteur est lui-même juif »

      mais aussi

      « la censure », « aux lois d’exception pour faire taire », « le matraquage de la part de leurs nervis », « tenant les rênes du pouvoir », « génie réside dans la manipulation », « solidarité tribale. Ils ne sont forts que par l’affaiblissement des autres », « d’une propagande massive et omniprésente », « la "shoah", leur épée et leur bouclier », « les mêmes procédés déloyaux », « qu’ils ne tarderont à leur demander des comptes » et enfin, « à commander à PNR - BP 11 - 03360 Ainay le Château », « Les Protocoles des Sages de Sion »,

 

      La partie demanderesse insistant alors sur « l’extrême dangerosité de pareil "journal" qui pourrait entrainer un "sentiment de frustration", puis d’hostilité voire de réaction violente » chez le lecteur.

Frustration pouvant être ainsi provoquée à lecture de l’affiche suivante : « BRUEL Patrick (né BENGUIGUI), chanteur, acteur et joueur de poker professionnel. A choisi d’effectuer son service militaire en Israël ». Comble de l’antisémitisme est « cité entre "BREITMANN Zabou" et "BRUNI Carla" » ! La référence à sa profession de joueur de poker faisant « reproche lié aux notions de jeu et d’argent... »

 

      La LIC(R)A représentée par Maître DERRIDA parlant ussi d’accusation permanente de « solidarité communautaire ».

 

      Par ailleurs, les reproches de la LIC(R)A contre le journal du PNR ne s’arrêtent pas là puisqu’outre, prêter des origines juives à Carla BRUNI, femme du Président de la République française en exercice, il s’attaque également à Actualités Juives ou encore Bernard KOUCHNER en tant que « responsable de l’expulsion (parfois accompagnée de massacre) de plus de 150 000 Serbes de leur pays d’origine » etc.

 

      Certainement pour aider Monsieur MARTINET (et son parti), à surmonter le mal qui semble les ronger, la LIC(R)A réclame 20 000 euros de dommages et intérêts et 3 000 pour les frais irrépétibles.

 

      23 000 euros donc auxquels s’ajouteraient :

-les frais de publication du jugement dans trois organes de presse nationaux (à concurrence de 1500 euros par insertion – Fichtre !)

-ainsi que les frais de publication du même jugement dans le Dauphiné libéré (ça leur fera plaisir).

-et last but not least, les frais de procédure incluant les émoluments des différents avocats intervenant (qui ne seront certainement pas soldés pour l’occasion).

 

      Le 18 octobre le procureur requérait 100 jours amende à 50 euros (soit un total de 5 000 euros) contre Monsieur MARTINET en attente du jugement.


http://img831.imageshack.us/img831/7234/censurepnrjuifs.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Rodolphe Marteau - dans Dissidence
commenter cet article

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)