Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 14:35

Les 27 points de la Phalange, énoncés en octobre 1934.


Nation - Unité - Empire

1 - Nous croyons en la réalité suprême de l'Espagne. La fortifier, l'exalter et l'étendre est la tâche collective urgente de tous les Espagnols. A la réalisation de cette tâche, devront se subordonner inexorablement les intérêts des individus, des groupes et des classes.


2 - L'Espagne est une dans son destin universel. Toute inspiration contre cette unité, doit être repoussée. Tout séparatisme est un crime que nous ne pardonnerons pas.
La constitution en vigueur, en ce qu’elle incite aux désagrégations, attente contre l’unité de destin de l'Espagne. C’est pourquoi nous exigeons son abrogation immédiate.


3 - Nous avons la volonté d'Empire. Nous affirmons que la plénitude historique de l'Espagne est l'Empire. Nous réclamons pour l'Espagne un poste important en Europe. Nous ne supportons ni l'isolement international, ni l'immixtion étrangère.
Quant aux pays de l'Amérique latine, nous tendons à l’unification de culture, d'intérêts économiques et de pouvoir. L’Espagne revendique son statut de centre spirituel du monde hispanique, comme titre de prééminence dans les entreprises universelles.


4 - Nos forces armées - sur terre, sur mer et dans les airs - devront être aussi capables et nombreuses qu'il sera nécessaire pour assurer à l'Espagne, à tout instant, la complète indépendance et la hiérarchie mondiale qui lui correspond. Nous rendrons aux armées de terre, de mer et de l'air toute la dignité publique qu'elles méritent, et nous ferons, à leur image, qu'un sens militaire imprègne toute l'existence espagnole.


5 - De nouveau l'Espagne cherchera sa gloire et sa richesse sur les routes de la mer. L'Espagne doit aspirer à être une grande puissance maritime pour le danger et pour le commerce. Nous exigeons pour la Patrie la même hiérarchie pour les flottes martimes et pour les flottes aériennes.



Etat - Individu - Liberté

6 - Notre Etat sera un instrument totalitaire, au service de l'intégrité de la Patrie. Tous les Espagnols y participeront à travers leur fonction familiale, municipale et syndicale. Personne ne participera à travers les partis politiques. Le système des partis politiques sera aboli implacablement, avec ses conséquences : suffrage inorganique, représentation par des bandes en lutte, et Parlement du type connu.


7 - La dignité humaine, l'intégrité de l'homme et sa liberté sont des valeurs éternelles et intangibles. Mais seul est vraiment libre celui qui forme partie d'une nation forte et libre. Il ne sera licite à personne d'user de sa liberté contre l'union, la force et la liberté de la Patrie. Une discipline rigoureuse empêchera toute tentative d'envenimement, de désunion ou de rébellion des Espagnols contre le destin de la Patrie.


8 - L'Etat national-syndicaliste permettra toute initiative privée compatible avec l'intérêt collectif. Plus encore, il protégera et stimulera les initiatives profitables.



Economie - Travail - Lutte de classes

9 - Dans l'économie, nous concevons l'Espagne comme un gigantesque syndicat de producteurs. Nous organiserons corporativement la société espagnole au moyen d'un système de syndicats verticaux, par branches de production, au service de l'intégrité économique nationale.


10 - Nous répudions le système capitaliste qui méconnaît les nécessités populaires, déshumanise la propriété privée, et agglomère les travailleurs en masses informes, propices à la misère et au désespoir. Notre sens spirituel et national répudie également le marxisme. Nous orienterons l'impétuosité des classes laborieuses, aujourd'hui déviées par le marxisme, vers leur participation à la grande tâche de l'Etat national.


11 - L'Etat national-syndicaliste ne s'abstiendra pas cruellement dans les luttes économiques entre les hommes, ni assistera impassible à la domination de la classe la plus faible par la classe la plus forte.
Notre régime rendra radicalement impossible la lutte de classes, puisque tous ceux qui coopèrent à la production constituent en lui une totalité organique.
Nous réprouvons et nous empêcherons à n'importe quel prix les abus d'un intérêt partiel sur un autre, ainsi que l'anarchie dans le régime du travail.


12 - La richesse a comme première fonction - et ainsi l'affirmera notre Etat - celle d'améliorer les conditions de vie de tous ceux qui forment partie intégrante du peuple. Il n'est pas tolérable que des masses énormes vivent misérablement, tandis que quelques-uns jouissent de tous les luxes.


13 - L'Etat reconnaîtra la propriété privée comme moyen licite pour l'accomplissement des fins individuelles, familiales et sociales, et il la protégera contre les abus du grand capital financier, des spéculateurs et des prêteurs.


14 - Nous défendons la tendance à la nationalisation des services bancaires et, au moyen des corporations, de celles des grands services publics.


15 - Tous les Espagnols ont droit au travail. Les entités publiques soutiendront nécessairement ceux qui se trouveraient en chômage forcé.
En attendant l'avénement de la nouvelle structure totale, nous maintiendrons et intensifierons tous les avantages concédés à l'ouvrier par les lois sociales en vigueur.


16 - Tous les Espagnols non impotents ont le devoir travailler. L'Etat national-syndicaliste n'accordera aucune considération à ceux qui n'accomplissent aucune fonction et qui aspirent à vivre en parasites de l'effort des autres.



Terre

17 - Il faut coûte que coûte élever le niveau de vie des campagnes, réserve permanente de l'Espagne. Pour cela nous nous promettons à mener à bonne fin, sans tergiversations, la réforme économique et la réforme sociale de l'agriculture.

18 - Nous enrichirons la production agricole (réforme économique) par les moyens suivants :

-En assurant à tous les producteurs de la terre un prix minimum rémunérateur.

-En exigeant qu'il soit restitué à la terre, pour la doter suffisamment, une grande part de ce que la ville absorbe aujourd'hui en paiement de ses services intellectuels et commerciaux.

-En organisant un véritable Crédit agricole national, qui, en prêtant de l'argent aux laboureurs, à base d'intérêt, contre la garantie de ses biens et de ses récoltes, le rachète de l'usure et du caciquisme.

-En développant l'enseignement de l'agriculture et de l'élevage.

-En ordonnant l'utilisation des terres selon leurs conditions et le possible placement des produits.

-En orientant la politique fiscale en un sens protecteur de l'agriculture et de l'élevage.

-En accélérant les travaux d'irrigation.

-En rationalisant les unités de culture pour supprimer aussi bien la latifundia inexploités que les minifundia trop exigus pour donner un bon rendement.



19 - Nous organiserons socialement l'agriculture par les moyens suivants : en distribuant de nouveau la terre cultivable pour instituer la propriété familiale et stimuler énergiquement la syndicalisation des laboureurs.
En rachetant de la misère dans laquelle elles végètent, les masses humaines qui, aujourd'hui, s’exténuent à égratigner des champs stériles et qui seront établies sur les nouvelles terres cultivables.


20 - Nous entreprendrons une campagne infatigable de reconstitution du cheptel et de reboisement, en châtiant sévèrement ceux qui l'entraveraient, et en recourant, s'il le faut, à la mobilisation obligatoire temporaire de toute la jeunesse espagnole pour cette tâche historique de reconstruction de la richesse de la Patrie.



21 - L'Etat pourra exproprier, sans indemnité, les terres dont la propriété aurait été acquise ou exploitée illégitimement.



22 - L'Etat national-syndicaliste aura à coeur la reconstruction des patrimoines communaux des villages.



Education nationale - Religion

23 - La mission essentielle de l'Etat, grâce à une discipline rigoureuse de l'éducation, est de forger un esprit national fort et uni, et d'infuser dans l'âme des générations futures la joie et l'orgueil de la Patrie.
Tous les hommes recevront une éducation prémilitaire, qui les préparera à l'honneur de s'incorporer à l'armée nationale et populaire de l'Espagne.



24 - Les études seront organisées de telle sorte qu'aucun talent ne reste en friche, faute de ressources économiques. Tous ceux qui le méritent auront un accès facile aux études même supérieures.



25 - Notre mouvement incorpore le sens catholique, de glorieuse tradition et prédominant en Espagne, à la reconstruction nationale.
L'Eglise et l'Etat concorderont dans leurs domaines respectifs, sans que soit admise l'intromission ou une activité quelconque portant atteinte à la dignité de l'Etat ou à l'intégrité nationale.



Révolution nationale

26 - La Phalange espagnole des jeunesses offensives nationales syndicalistes veut un ordre nouveau, tel que l'énoncent les principes précédents. Pour l’implanter, et en lutte avec les résistances de l'ordre en vigueur, elle aspire à la révolution nationale.
Son style préférera l'action ardente et combative. La vie est milice, et elle doit être vécue avec un esprit épuré de service et de sacrifice.



27 - Nous nous efforcerons de triompher dans cette lutte avec les seules forces soumises à notre discipline. Nous pactiserons très peu. Uniquement lors de l'assaut final pour la conquête de l'Etat, le Commandement s'assurera les collaborations nécessaires à condition que soit toujours assurée notre prédominance,

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BOGOMIR 22/11/2009 16:38


Bonjour MSR !

L'espagne n'oublie pas :

Espagne: rassemblement de nostalgiques de Franco à Madrid


Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)