Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 12:12

(Enfin, de la chose culturelle, artistique, littéraire… ce qui n’est déjà pas si mal)

 

         L’équivalent de Salut les copains, le magazine à la mode d’aujourd’hui Les Inrocks vient de publier un long article intitulé : « Faut-il publier tout Céline ? » L’article ne contient rien de fracassant, on y fait le tour de la question vue du côté des révoltés bon ton, et surtout vue « du bon côté », de celui du manche.

         Cet article révèle cependant une vérité évidente comme le soleil, tellement évidente qu’on n’y fait plus attention : à savoir qui est le véritable patron de la France.
         Citons :

 

         « De toute façon, Céline tombera dans le domaine public dans vingt ans et Gallimard pourra s'il le souhaite publier les pamphlets. "Sauf que s'ils étaient largement réédités, ils tomberaient immédiatement sous le coup de la loi de 1972 et pourraient être d'emblée censurés pour incitation à la haine raciale. Seulement si une association le demande...", précise Emmanuel Pierrat [Avocat, spécialiste de la censure en littérature] Qu'en pense Serge Klarsfeld, président des FFDJF ?


           "Je serai contre une publication des pamphlets. Si nous étions dans un monde pacifié, il n'y aurait pas de problèmes. Mais ces textes sont trop nocifs. Les republier serait dangereux." » 


         Et l’article de conclure juste après avec, on ne sait si c’est un certain humour ou une inconscience inquiétante : « Fin de la discussion ? »


         Parce que, Oui ! Eh bien, Oui ! Fin de la discussion. Que cinquante millions de personnes, que cent millions de personnes réclament la publication des pamphlets, ou le droit à cette publication, ne servirait à rien. Un seul homme en a déjà décidé, maître Klarsfeld, et la réponse est non ! Et il y en a encore et toujours qui viennent nous distraire de cette vérité en nous parlant des fameux Droits d’Auteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Régniez - dans Chroniques de Philippe Régniez
commenter cet article

commentaires

Arebours 04/03/2011 20:09



Bonjour à toutes et tous,


 


Je commencerai par enfoncer une porte ouverte qui consiste à effectuer le parallèle avec tous les staliniens, poêtes et scientifiques qui furent, à juste titre publiés et appréciés.


 


Doit-on déclarer fausses les équations justes établies par des staliniens ?


 


Est-il interdit de se reconnaître dans la poésie de certaines "crapules staliniennes" ?


 


La liberté, que l'on peut représenter par un fluide, doit s'immiscer partout, ou sinon elle cesse d'être. S'i l'on commence à effectuer des censures, qui décidera du blanc ainsi que de son
importance dans le texte originel ?


 


Indépendamment de la France en elle même et de son devenir se pose le problème de l'intégrité intellectuelle qui se pose à tous ceux qui s'estiment, à tort ou à raison penseurs.


 


Il n'est pas impossible que ce qui soit reproché à Céline ne soit pas ces écrits de l'époque mais bien davantage leur actualité aujourd'hui.


 


Nous voilà revenu, du même coup, au titre du sujet.



Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)