Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 18:41
Ce chant date du début de l'ère moderne, XVIe ou XVIIe siècle selon les sources. Tiré d’un vaudeville, il serait passé dans le répertoire populaire selon Thierry Decruzy.


Le guet royal fut institué à Paris en 1254 par Saint-Louis (statue à droite).  L'unité était chargé de la police dans la ville, en supplément au guet bourgeois, effectué par les habitants de la cité. La charge était devenue trop lourde pour les civils.

Le chevalier du guet commandait le guet royal qui avait autorité sur le guet bourgeois. Le guet militaire prend au fil des siècles le pas sur le guet civil; civils aussi peu compétent qu'enclins à passer régulièrement une nuit blanche...


Les Compagnons de la Marjolaine, autre nom donné à ce chant auraient été les membres de la
compagnie des parfumeurs.



I. Qui est c’qui passe ici si tard,
Compagnons de la Marjolaine,
Qui est c’qui passe ici si tard ?
Gai, gai dessus le quai.

II. C’est le chevalier du guet,
Compagnons de la Marjolaine,
C’est le chevalier du guet,
Gai, gai dessus le quai.

III. Que demand’ le chevalier,
Compagnons de la Marjolaine,
Que demand’ le chevalier ?
Gai, gai dessus le quai.

IV. Une fille à marier,
Compagnons de la Marjolaine,
Une filler à marier,
Gai, gai dessus le quai.

V. N’y a pas d’fille à marier,
Compagnons de la Marjolaine,
N’y a pas d’fille à marier,
Gai, gai dessus le quai.

VI. On m’a dit qu’vous en aviez,
Compagnons de la Marjolaine,
On m’a dit qu’vous en aviez,
Gai, gai dessus le quai.

VII. Ceux qui l’ont dit s’sont trompés,
Compagnons de la Marjolaine,
Ceux qui l’ont dit s’sont trompés,
Gai, gai dessus le quai.

VIII. Je veux que vous m’en donniez,
Compagnons de la Marjolaine,
Je veux que vous m’en donniez,
Gai, gai dessus le quai.

IX. Sur les onze heur’ repassez,
Compagnons de la Marjolaine,
Sur les onze heur’ repassez,
Gai, gai dessus le quai.

X. Les onze heur’ sont bien passées,
Compagnons de la Marjolaine,
Les onze heur’ sont bien passées,
Gai, gai dessus le quai.

XI. Sur les minuits revenez,
Compagnons de la Marjolaine,
Sur les minuits revenez,
Gai, gai dessus le quai.

XII. Voilà minuit bien sonnée,
Compagnons de la Marjolaine,
Voilà minuit bien sonnée,
Gai, gai dessus le quai.

XIII. Mais nos filles sont couchées,
Compagnons de la Marjolaine,
Mais nos filles sont couchées,
Gai, gai dessus le quai.

XIV. En est-il une d’éveillée ?
Compagnons de la Marjolaine,
En est-il une d’éveillée ?
Gai, gai dessus le quai.

XV. Qu’est-ce que vous lui donnerez ?
Compagnons de la Marjolaine,
Qu’est-ce que vous lui donnerez ?
Gai, gai dessus le quai.

XVI. De l’or, des bijoux assez,
Compagnons de la Marjolaine,
De l’or, des bijoux assez,
Gai, gai dessus le quai.

XVII. Elle n’est pas intéressée,
Compagnons de la Marjolaine,
Elle n’est pas intéressée,
Gai, gai dessus le quai.

XVIII. Mon cœur je lui donnerai,
Compagnons de la Marjolaine,
Mon cœur je lui donnerai,
Gai, gai dessus le quai.

XIX. En ce cas-là choisissez,
Compagnons de la Marjolaine,
En ce cas-là choisissez,
Gai, gai dessus le quai.


Ecouter le chant ci-dessous :




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)