Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 11:11

         Interrogé sur la réforme des retraites et sur les trois millions de Français qui manifestaient dans la rue, ainsi que sur la signification et la  portée de ce mouvement, le joueur de ballon rond Eric Cantona répondit peu ou prou que cela ne voulait rien dire, et que cela ne servait à rien. Après avoir ainsi bloqué le ballon, le joueur prépara sa relance en déclarant qu’aujourd’hui tout « le système » était contrôlé par les banques, ayant ainsi fixé la défense de l’adversaire, il décocha un tir puissant : ce qu’il faudrait, poursuivit-il, c’est que ces trois millions de personnes – et quand je dis trois, pourquoi pas dix ? – aillent retirer tout leur argent et tous leurs avoirs des banques, plus d’argent plus de banques, et là on verrait ce qui se passerait.

         Suggestion amusante et pleine de bon sens qui doit certainement faire partie de l’arsenal à déployer contre le règne étouffant de l’usure. Mais le cercle est bien fermé, et comment en sortir puisque, comme chacun peut le vérifier chaque jour, les banques tiennent effectivement tout ?

         A ce propos, il peut être utile de consulter la définition africaine du cercle : « le cercle, c’est une ligne droite que l’homme blanc a tordu pour faire que le début et la fin de la ligne droite se touchent afin qu’on ne sache plus où ils sont et qu’on ne puisse plus en sortir. Le cercle, c’est un truc de blancs »

         Et quand bien même, combien d’individus seraient prêts à aller retirer leurs avoirs de leur banque, tant il est vrai que les esclaves aiment leurs chaînes, car ils n’ont que cela.

 

Philippe Régniez

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Régniez - dans Chroniques de Philippe Régniez
commenter cet article

commentaires

x 14/10/2010 22:56



les banques tiennent tout? démagogie plus qu'exactitude. Les agriculteurs tiennent tout, ils suffit que quelques millions arrêtent de travailler et on verra. Les fournisseurs d'electrictié
tiennent tout ils suffit qu'ils arrêtent quelques centaines de centrales et on verra ce qu'il arrive. La police tient tout, il suffit que quelques dizaines de milliers de policiers restent chez
eux et on verra ce qu'il arrive. etc, etc. Les banques sont un maillon du système ni plus important ni moins important qu'un autre. Ce n'est pas les banques qui ont créé le système mais c'est le
système qui a créé les banques, ce même système qui a sorti l'immense majorité de la population occidentale d'un esclavage de classe où elle n'avait qu'un droit celui de se taire, de travailler
et de mourir à 50 ans. C'est toujours facile de critiquer le système quand on oublie que toutes les avancées qu'il a amené et tous les droits que l'on possède, y compris celui de critiquer, nous
ont été donné par ce système. Il est loin d'être parfait, est construit sur des compromis qui ne plaisent pas à tout le monde, mais pour l'instant on a jamais trouvé mieux pour apporter un tant
soit peu de satisfaction à un maximum de personnes.



Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)