Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 23:21
Du vin, une fille et le départ au combat... Ce sont les Allemands de la Légion étrangères qui, durant la Guerre d'Indochine, donnèrent naissance à ce chant en français. En Allemagne, c'est un poème de Hermann Löns, publié dans le recueil Der Kleine Rosengarten (Le petit jardin de rose) et mis en musique par Herms Niel (pour sa version la plus connue) qui avait donné le chant Heute wollen wir ein Liedlein singen, connu également sous le nom Engelland lied, Gegen Engeland ou Wir Fahren gegen Engelland et encore Matrosen Lied (Chant des marins). Ce dernier titre est celui du poème de Hermann Löns, qui fournit au chant ses deux premiers couplets.
A noter qu'il y a un double sens dans le titre en allemand : « Engelland » signifiant « pays des anges » et très proches de « England » (« Angleterre »)
Le chant en allemand a été intégré à l'adaptation animée du manga
Hellsing (Hellsing ultimate-OAV 4).


Le chant
La fille (ou Oh la fille !) connait de nombreuses variantes. Parfois les 2e et 3e  couplets s’inversent, certains disparaissent, etc. Les unités non parachutistes remplacent para par soldat, etc.  

c. 1 l. 2 « 
Les paras [ou : "les soldats"sont là verse un tonneau » ; c. 2 l. 2 « Mais c'est beau... » ou « Qu'il est beau de lutter »; c. 3 l. 2 « Nos aînés ont forgé... »
Variations du couplet 1 : « 
.../ Les soldats sont là, perce un tonneau,/ .../ Et demain nous montons à l’assaut. »
Variante du 2e couplet : « 
Nous n'aimons ni les fous, ni les tristes/ Et c'est beau de lutter à vingt ans/ Quand l'avion roule sur la piste,/ Nous chantons calmes et triomphants. » ou encore « Qu’il est bon, qu’il est doux, mais qu’il est triste/ Qu’il est bon de lutter à vingt ans/ Car [quand] l’avion qui roule sur la piste/ Nous emmène joyeux et triomphants. »
Variante du 4e couplet : « 
Et nous autres, jaloux de leur gloire/ Et quand dans le ciel nous sauterons/ Vers tous ceux que couche une victoire/ Les paras, nos frères, souriront, oh ! » ;
Variante du 4e couplet pour non-paras : « 
Pour nous autres, jaloux de leur gloire,/ Quand du ciel sur vous sauteront/ Vers tout ce que coûte une victoire,/ Les paras, nos frères, souriront. »



I. Oh ! La fille, viens nous servir à boire,
Les paras sont là, perce un tonneau
Car la route est longue et la nuit noire
Et demain nous ferons le grand saut.

Oh, oh, oh donne-moi la main
Mets-la dans ta main
{Adieu la fille, adieu (bis)
Ton sourire, ton sourire,
Ton sourire reste dans nos yeux,
Oui dans nos yeux.

II. Qu’il est bon, qu’il est doux mais qu’il est triste
Qu’il est bon de mourir à 20 ans
Et quand l’avion roule sur la piste
Nous chantons calmes et triomphants

Refrain

III. Dans le sable et la boue des rizières,
Nos aînés ont gravé à vingt ans
Avec leur souffrance et leur misère,
La victoire écrite de leur sang.

Refrain


IV. Et nous autres jaloux de leur gloire,
Bientôt dans le ciel nous sauterons
Vers tout ce que coûte une victoire.
Les pépins mes frères s'ouvriront.



Ecouter le chant ci-dessous :






Engeland-Lied

Heute wollen wir ein Liedlein singen,
Trinken wollen wir den kuehlen Wein
Und die Glaeser sollen dazu klingen,
Denn es muß, es muß geschieden sein.

Gib mir deine Hand, deine weisse Hand,
Leb wohl, mein Schatz, lebe wohl, mein Schatz, leb wohl.
Lebe wohl, denn wir fahren, denn wir fahren,
Denn wir fahren gegen Engeland, Engeland!

II. Unsre Flagge und die wehet auf dem Maste,
Sie verkündet unsres Reiches Macht,
Denn wir wollen es nicht länger leiden,
Daß der Englischmann darüber lacht.

Refrain

III. Kommt die Kunde, daß ich bin gefallen,
Daß ich schlafe in der Meeresflut,
Weine nicht um mich, mein Schatz, und denke:
Für das Vaterland da floß sein Blut.

Refrain






[Traduction rapide sous toutes réserves :

Aujourd'hui nous voulons chanter une chanson
Nous voulons boire du vin frais
Et les verres devront résonner
C'est pour notre chant d'adieu

Donne-moi ta main, ta blanche main
Adieu, mon amour, adieu, mon amour, adieu
Adieu, nous partons, nous partons
Nous partons pour l'Angleterre, l'Angleterre !

II Notre drapeau et les [?] sur le mât,
Annoncent la marche de notre Empire
En effet, nous ne voulons plus souffrir,
Que l'anglais se moque encore.

III. Si la nouvelle arrive, que je suis tombé,
Que je repose dans les flots de la mer,
Ne pleure pas pour moi, mon amour, et souviens-toi :
C'est pour la patrie que mon sang a coulé].





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)