Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 15:15

Libre propos de Thomas Joly.



      René Galinier, septuagénaire qui s’est défendu contre deux Gitanes qui le cambriolaient en leur tirant dessus, croupit depuis le 5 août dans les geôles de la République, malgré trois demandes de remises en liberté notamment justifiées par le cancer dont il est atteint. Ses deux « victimes » sont sorties depuis longtemps de l’hôpital, l’une d’entre elles étant même repartie faire un court séjour « au pays » avant sûrement de revenir très bientôt en France pour nous enrichir de sa diversité.

 

      Vincent Reynouard, père de 8 enfants, goûte lui aussi, depuis le 19 août, à l’hospitalité de la prison républicaine, pour avoir enfreint la loi Gayssot qui interdit toute contestation ni même discussion n’allant pas dans le sens de la vérité officielle sur une période particulière de l’histoire de la 2nde Guerre mondiale ; autrement dit pour un délit d’opinion.

 

      Étonnamment, alors que les prisons sont sursaturées à tel point que les peines « alternatives » à la détention (bracelet électronique ou liberté sous contrôle judiciaire) sont très souvent accordées par de bienveillants magistrats à toutes sortes de crapules généralement exotiques, multirécidivistes, prédateurs sexuels compris, la plus grande sévérité frappe un vieil homme qui n’a fait qu’exercer son droit à la légitime-défense et un historien qui a une vision différente de la version officielle protégée par une loi scélérate interdisant d’en débattre.

 

      Si René Galinier dispose de soutiens relativement médiatisés - même des élus UMP s’y « risquent » - au sein de la « mouvance » nationale, un silence assourdissant entoure la scandaleuse incarcération de Vincent Reynouard. De la part des médias du Système, rien d’étonnant à ce qu’ils ne soient pas très à l’aise avec cette « victoire » judiciaire qui pourrait, si les Français en étaient largement informés, les interpeller sur cette surprenante sévérité pour délit d’opinion et susciter quelques interrogations sur le sujet litigieux ainsi que sur les objectifs réels d’une loi qui porte atteinte à la liberté d’expression aux pays des droits de l’homme. En revanche, les réactions sont assez timorées au sein de la droite nationale alors que la dénonciation de la loi Gayssot y rencontrait plutôt jusqu’alors un consensus généralisé. Pourtant, comme on ne demande pas aux partisans de la libération de René Galinier de justifier le canardage de Roms, il ne s’agit pas de soutenir les thèses « interdites » de Vincent Reynouard mais de s’opposer à la loi liberticide qui le condamne à de la prison ferme pour délit d’opinion. Mais l’illusoire recherche de respectabilité semble être passée par là et la grande mode chez certains est de donner le maximum de gages aux maîtres du temps pour espérer une hypothétique reconnaissance médiatique et électorale, quitte même à en rajouter et à hurler avec loups.

 

       Il faut pourtant voir dans ces deux injustices emblématiques une lourde offensive contre les défenses immunitaires du peuple français. Voici les deux objectifs du Système : d’une part, dissuader toute velléité de légitime-défense face l’insécurité liée à la colonisation migratoire de notre pays ; d’autre part, restreindre la liberté de penser et de s’exprimer en encadrant judiciairement celle-ci afin qu’aucun dogme établi ne puisse être mis en doute. Car aujourd’hui c’est la Shoah, demain ce seront l’immigration, l’avortement, l’homosexualité, l’islamisation, etc. qui ne pourront faire l’objet d’un avis autre que celui imposé par les kapos de la pensée unique sous peine d’être condamné et écroué. C’est déjà d’ailleurs plus ou moins le cas puisque ces différents sujets doivent généralement être traités avec la plus grande prudence sous peine de tomber sous le coup de la loi républicaine.

 

      La riposte doit donc être globale. A moins d’accepter la castration physique et mentale du peuple français.

 


      Thomas Joly.

(Source : Thomas Joly, « Galinier, Reynouard, même combat ! »)

Partager cet article

Repost 0
Published by La rédaction - dans Dissidence
commenter cet article

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)