Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 18:18

 
BCE : Le discours de Jean-Claude Trichet rassure  moitié les marchés

      Mercredi , J.-C. Trichet , le président de la BCE (banque centrale européenne) a annoncé que la BCE ne se mettrait pas à acheter des dettes souveraines européennes sans que ces achats soient "stérilisés" , c'est à dire compensés par un retrait comparable de liquidité sur le marché. Quelle différence avec la Fed américaine ! Trichet est un homme du système mais sur tous ces sujets sa maîtrise est remarquable. Il répond sans problème en anglais technique aux questions des journalistes financiers, sans filet. Dominique Strauss-Khan, par communiqué interposé a répondu à cette prudence de Trichet en appelant à "ne pas prendre à la légère le problèmes des dettes européennes".



Strauss-Kah, à la manoeuvre

       Traduction probable de ce langage diplomatique : "La BCE aurait du faire de l'inflation et acheter des titres souverains sans compenser", à la manière de la Fed. Strauss Khan adopte à bon compte une posture de sauveur. Soit dit en passant, l'argent avec lequel le FMI "sauve" les pays de la faillite, c'est notre argent, l'argent des contribuables des pays membres du FMI qui versent une quote-part au FMI. Tout ça n'est en fait qu'une vaste arnaque à la Ponzi. Strauss Khan, donc, vient nous sauver. C'est une vraie manie chez les cosmopolites de vouloir sauver les autres, on ne leur a rien demandé... Le
cosmopolites Strauss-Kahn vient nous sauver de la faillite... Le cosmopolites Marx vient nous sauver du capitalisme... Le cosmopolites Freud vient nous sauver de notre inconscient... Le cosmopolites Cohn Bendit vient nous sauver de l'ordre moral bourgeois... Le cosmopolites Sarfati vient nous sauver des banques... Le plat qu'on nous sert n'est jamais le même , mais celui qui nous le sert est toujours le même , c'est le cosmopolite.


La bonne idée de Marine Le Pen

      Toujours dans le décidément inépuisable domaine de la finance voici que depuis quelques temps Marine Le pen pourfend ce qu'elle appelle la "loi de Rotschilds de 1973". Elle aborde parfois la question d'une manière un peu maladroite, mais c'est quand même une sacrément bonne idée. Marine le Pen a beaucoup d'allure et de combativité. Moi je dirais que le problème est même bien plus large. Toutefois Le problème n'est pas seulement comme elle le dit le fait que la France soit obligée d'emprunter à intérèt à l'étranger. Les choses s'équilibrent car la France également prète à intérêt sur les marchés internationaux. Le problème est surtout à l'intérieur de la France même entre le secteur financier et les autres.
      Le crédit social tel qu'énoncé par le génial The Money Masters il y a plus de dix ans est une idée actuellement qui fat sont chemin et qui est excellente. Il faudrait nationaliser les banques et recruter les banquiers et employés sur concours avec des salaires fixes e l'ordre de 3 à 4 000 euros par mois, pas plus. Cela parait honnête et c'est déja beaucoup pour quelques petits calculs d'intérêts composés ou d'actualisation....

      Les intérêts de l'activité bancaire seraient entièrement reversés au trésor public pour que la collectivité en bénéficie. C'est dans l'air du temps et tôt ou tard il faudra bien y venir. Car tous ces banquiers qui se goinfrent pendant que tant de français sont dans la rue, ça va mal tourner. Certains banquiers eux mêmes le sentent et sont même prèts à entendre ce langage nouveau. Ils ont quand même envie au fond de pouvoir bien dormir la nuit et d'avoir d'eux mêmes l'image de personnes utiles, pas de destructeurs. Ils ont envie d'être intégrées sentimentalement au reste de l'humanité. Du moins je l'espère pour eux ! Mais d'autres financiers hélas ne le souhaitent même pas.




Il était une fois la révolution avec Cantona

   
      Dans ce contexte particulier l'initiative du bouffon Eric Cantona qui fait son cinéma résonne fortement. Rendez-vous demain pour savoir si son bank run 2010 fait Boum ou juste Pschiiiit. Cantona est de toute façon un bouffon, mais l'idée de Bank run en elle même est intéressante. Les politiques et les financiers qui la balayent avec mépris d'un revers de main sont pires que Cantona. En dépit de leurs propos apparemment responsables, ils se comportent en fait en mafieux qui menacent le peuple de gros problèmes en cas de retrait massif de liquide le 07 décembre 2010. Je parle là des réactions de Baroin , de Mélenchon , de Baudouin Prot (pour lui l'initiative de Cantona est totalement "insécuritaire") et d'autres...
       Par contre Serge Maître, le pas spécialement gauchiste président de l'association des usagers des banques pense comme moi et comme d'autres que les politiques et les financiers ne répondent pas aux vraies questions et aux injustices qui se posent.

 

CDR (Forum nationaliste)

Partager cet article

Repost 0
Published by CDR - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)