Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 11:12

         Le site de réflexion Polémia vient de faire paraître une étude qui aura peut-être pour mérite de donner des yeux aux aveugles, la conclusion de l’étude étant : la France le pays le moins démocratique d’Europe (de l’ouest).

         Nous allons nous attacher plus particulièrement à une rubrique qui nous est chère, car avec les problèmes de l’avortement et de l’usure, elle représente à nos yeux une des causes majeures de la faillite de notre pays. Voici donc un extrait de l’étude.



Un gouvernement des juges

Le Parlement français est peu représentatif et dans les faits il a peu de pouvoirs. Il vote des lois bavardes mais le Conseil d’Etat, la Cour de cassation, le Conseil constitutionnel censurent tout ce qui n’est pas parfaitement politiquement correct (notamment en matière de sécurité, de famille et d’immigration). Et ces juridictions interprètent souvent lato sensu les jurisprudences de la Cour européenne des droits de l’homme et de la Cour européenne de justice, l’aura du juge apatride servant à renforcer le pouvoir du juge national.

Certes, les autres pays européens – sauf la Suisse – sont souvent logés à la même enseigne que la France. Mais ils ont des parlements davantage soucieux de leurs pouvoirs. La France, elle, vit clairement sous le gouvernement des juges, ce qui est singulier pour un pays qui a fait la Révolution, en 1789, notamment pour échapper au pouvoir des magistrats.

          

            Tout cela étant malheureusement plus que vrai. De fait, il suffit qu’un ou quelques (on est plus anonyme dans le nombre) petits juges de province vous aient dans le colimateur – et pour peu que vous leur résistiez un peu, pour que vous soyez ruiné, pour que votre famille soit détruite, et pour que vous vous retrouviez en exil à l’autre bout du monde – Car ces magistrats, dont les décisions fabriquées sont de véritables diktats rédigés au mépris des lois de la république votées par des élus, sont de véritables jugements sans appel qui mobilisent toutes les forces de l’ordre et de l’administration, ainsi que toutes les possibilités de poursuites offertes par les accords internationaux (idem pour les forces de l’ordre et les administrations).

         En effet, de crainte de subir le même sort et par un certain réalisme quant au succès de la démarche, qui osera critiquer ou demander à réviser la décision de l’un de ces magistrats rouges, rouges du sang de la guillotine des Jacobins, rouges du sang des Vendéens, rouges du sang du poteau d’exécution de Robert Brasillach – des magistrats dont les principes directeurs sont, rappelons-le : dans un conflit entre un homme et une femme, donner systématiquement raison à la femme ; dans un conflit entre un employeur et un employé, donner systématiquement raison à l’employé ; dans un conflit entre un français et un étranger, donner systématiquement raison à l’étranger.

         Ces magistrats sont plus que sûrs d’eux, ils ne craignent rien parce qu’ils savent qu’ils ont l’aval de ceux qui détruisent l’Europe chrétienne, ce sont effectivement les véritables dirigeants de la France, et il est permis de penser que, contrairement à leur coutume, ceux-là ne seront pas tous prêts à retourner leur veste si, par la grâce du Seigneur, le pouvoir venait à changer radicalement de côté en France. Une question se poserait donc alors,  qu’en fera-t-on ?

         Prochains sujets : Dans le même cas de figure, que fera-t-on des professeurs et des enseignants ? que fera-t-on des médecins avorteurs ? que fera-t-on des syndicalistes ? que fera-t-on des journalistes ? que fera-t-on du clergé moderniste ? que fera-t-on des psychologues ? que fera-t-on des assistantes sociales ? que fera-t-on des fonctionnaires ? etc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Régniez - dans Chroniques de Philippe Régniez
commenter cet article

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)