Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 09:09

      Il n'a pas fallu un mois au corrompu sarközyste Alain Juppé, tout nouveau ministre de la Défense [sic], pour se faire remarquer par un grand coup d'éclat. Ces trente dernières années ont vu l'armée française décliner, subissant coups après coups, la noirisation des troupes, le laxisme, la fin des traditions, la républicanisation forcée, la suppression des marques de hiérarchie, la destruction méthodique de l'implantation nationale de l'armée nationale, symbole de l'unité de la France.
      Le ministre de Sarközy a signé le départ de la 13e DBLE de Djibouti.

      La nouvelle a créé une intense émotion dans la communauté militaire en général, et parmi les légionnaires en particulier. Les conditions de cette annonce sont particulièrement choquante, d'autant qu'aucune affectation n'est encore prévue, qu'aucune autorité à la Légion étrangère, à Aubagne, n'avait été informée. A quoi servira un régiment spécialisé dans les combats dans le désert ? Espèrons que la 13e DBLE sera implantée non loin de Saint-Denis avec pour mission de nettoyer la France et qu'elle s'acquittera de sa mission avec toute l'ardeur que nous connaissons aux légionnaires.

      Il faudra se souvenir que même avec les plus gaullistes des symboles, qu'ils s'appellent Sarközy, Pierre Lellouche, Maurice Schumann, ou Romain Gary, les gaullistes n'ont aucun respect.

            
      Nous reproduisons ci-dessous in-extenso l'ordre du jour n°2 du colonel Cyrille Youchtchenko, 44ème chef de corps de la 13ème DBLE, qui, quatre mois après sa nomination à la tête de la 13e DBLE, devra s'acquitter des basses besognes de la République en quittant la terre africaine.

      Il y évoque "l’amertume légitime" et le "sentiment d’injustice qui est difficilement supportable" à ses légionnaires. Les autorités républicaines ont scandaleusement fait retirer l'ordre du jour du site de la 13e DBLE comme de tous les sites officiels, rendant le malaise créé par la première décision plus vif encore.



Ordre du jour n°2 du Chef de Corps de la 13ème D.B.L.E.
02-12-2010

Officiers, sous-officiers, caporaux-chefs, brigadiers-chefs, caporaux, brigadiers, clairons, trompettes et légionnaires de la 13ème demi brigade de légion étrangère

Il y a quatre mois, je prenais le commandement du régiment, plein de confiance et fier de disposer d’un formidable outil de combat bâti pendant soixante dix ans par 43 chefs de corps. Aujourd’hui, contre toute attente, la 13ème demi brigade de légion étrangère va quitter la terre africaine. Au-delà du régiment, c’est toute la légion étrangère qui est touchée. La légion étrangère a été créée pour combattre et bâtir « hors du territoire continental du royaume ». Depuis 1831, la légion est en Afrique, pour l’Afrique. Après 180 années de présence ininterrompue, de guerres où tant des nôtres ont péri, de régions pacifiées, de routes construites, de villes bâties, de peuples aimés, d’âmes laissées, la légion va quitter l’Afrique pour la première fois de son histoire. La 13 quittera la dernière cette terre africaine tout comme elle fut la dernière à quitter l’Indochine. La 13 a l’habitude de tourner des pages d’Histoire.

Au-delà de l’amertume légitime, de ce sentiment d’injustice qui vous est difficilement supportable à vous légionnaires, de la remise en question de votre projet de vie professionnel et familial, il nous faut faire face avec la même force, le même courage dont ont fait preuve nos anciens lorsqu’ils ont quitté la terre d’Algérie. Demain nous relèverons un nouveau défi. Notre destination, sera bientôt connue. De troupe de montagne, la 13 s’est transformée en troupe du désert puis en unité blindée motorisée. En 2011, elle s’adaptera de nouveau, construira un nouveau quartier, marquera de façon indélébile sa nouvelle terre d’accueil et transcendera la mission reçue tout comme elle l’a fait ici, à Djibouti.

Nous allons préparer résolument notre départ. Nous le préparerons dans l’intimité, avec dignité, entre nous, avec émotion et panache, comme nous savons le faire. Pour l’heure, fiers de nos propres valeurs comme la discipline qui est notre force, avec Honneur et Fidélité comme c’est écrit en lettres d’or sur les drapeaux de la légion, nous remplirons toutes les missions planifiées jusqu’à Camerone : consolider la compagnie de maintenance qui restera ici, accueillir l’IHEDN, organiser la 28ème et dernière course du Grand Barra que nous courrons tous groupés, participer à la formation des lieutenants des écoles d’armes, recevoir le groupe aéronaval, former un bataillon Ougandais et les parachutistes du Qatar et in fine réaliser au Nord d’Obock un chantier comparable à celui de Foum Zabel, fidèles à la tradition des légionnaires bâtisseurs. Dès que les festivités du dernier Camerone d’un régiment de légion en Afrique seront achevées, alors nous partirons.

Depuis près d’un demi-siècle, la 13 c’était Djibouti. Elle a construit des quartiers et des villes. Dikhil, Obock, Ali Sabieh et Oueah ont été façonnées par la 13. Les stèles et les grenades à sept flammes qui jalonnent le territoire Djiboutien montrent à quel point les légionnaires ont aimé ce territoire et ses habitants. Ces traces ne pourront être effacées ni par la mémoire des hommes ni par le temps. Seule la tectonique des plaques pourra faire oublier qu’un jour de 1962, les légionnaires ont pris pied sur la côte française des Somalis.

J’ai une pensée pour mes 43 prédécesseurs, pour les 3983 légionnaires de la 13 qui ont donné leur vie pour la France de Narvik à l’Algérie, pour les lieutenants-colonels Amilakvari, Brunet de Sairigné et Gaucher morts au combat, pour nos 96 compagnons de la libération, pour les légionnaires de la 13 morts avec leurs frères d’armes de la Marine dans le Day, ceux du 2ème REP morts avec leurs frères d’armes de l’armée de l’air au Mont Garbi et ceux du 2ème REI morts avec leurs frères d’armes de L’ALAT à Hol-Hol. Pour eux, pour nous et pour tous ceux qui nous succèderons nous franchirons avec dignité cette nouvelle épreuve. Je serai avec vous, au milieu de vous pour ce nouveau combat.

Colonel Cyrille Youchtchenko, 44ème chef de corps de la 13ème DBLE.

 

 

http://img821.imageshack.us/img821/6306/ordredujourn213dble1.jpg

 

http://img155.imageshack.us/img155/9304/ordredujourn213dble2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Brice Duqueyroux - dans Géopolitique
commenter cet article

commentaires

Hammer 09/12/2010 09:44



Par Saint-Antoine ! Vive la Légion


Nous laissons à la chienlit nos installations. Il reste toutefois le 5 RIAOM.
Pour combien de temps ?



Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)