Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 18:43
Copie-de-4escadron-2.jpg Le Général Paul Gardy était sortit de Saint-Cyr en 1923. Affecté à Saumur, il rejoint ensuite le 8e régiment de hussards. Il part alors pour la guerre : à sa demande, il intègre le 4e escadron du 1er REC (Régiment étranger de cavalerie) de la Légion étrangère. Il s’y distingue lors de la défense de la citadelle de Rachaya, évoquée dans le chant. Deux fois blessé, il est cité à l’ordre de l’armée. Il intègre ensuite le 1er escadron et combat au Maroc, puis en Tunisie. Après un passage au 3e escadron, il est détaché au 37e régiment d’aviation. Sa conduite lui vaut deux citations et la Légion d’honneur. Au début des années trente, il prend le commandement du 1er escadron du 1er REC. Durant la Seconde guerre mondiale, il obtient diverses citations. Blessé par deux fois en 1944, alors qu’il commande le 2e régiment de chasseurs d’Afrique, il est fait officier de la Légion d’honneur.
Sa carrière se poursuit brillamment jusqu’au grade de général. Elle s’arrêtera quand, pour protester contre la trahison gaulliste, ce Grand officier de la Légion passe à l’OAS, en 1961.
Le général Paul Gardy est mort en exil, le 26 octobre 1975.

Ce chant est le chant de tradition du 4e escadron du 1er REC. Il a été créé durant la guerre d’Algérie. Messifré fait allusion au combat du Proche Orient en 1925 dans lequel fut impliqué l’escadron et dont il est question dans le chant la Colonne (voir aussi le site legioncavalerie).
Rachaya était une cité de Syrie qui fut défendue par le 4e escadron du 1er du 20 au 24 novembre 1925, stoppant l’invasion du Liban par les Druzes.
L'air est manifestement inspiré du même chant russe que celui qui est à l'origine des chants Assaut et Les Partisans blancs.


Pierre Mac Orlan raconte dans son livre
La Légion étrangère :

Le 19 septembre, le Quatrième Escadron reçoit l'ordre de défendre Rachaya coute que coute, peut on lire dans le journal de marche du Quatrième Escadron. Ce combat,qui dura quatre jours de luttes acharnées, est à l'honneur de l'Escadron Landriau qui eut 58 tués. Pendant quatre jours, les légionnaires démontés luttèrent pied à pied pour défendre la petite citadelle, malgré l'abandon de poste des gendarmes libanais. La citation suivante, accordée au Quatrième Escadron, résume essentiellement la conduite de ces braves:
"Chargé de tenir la citadelle de Rachaya, l'a défendue pendant quatre jours contre les assauts successifs de l'ennemi. A écrit entre ces murs,vestiges du glorieux passé de nos ancètres, une page de légende qui rivalise avec les plus beaux faits d'armes de nos guerres lointaines. A tenu jusqu'à la dernière cartouche et permis l'arrivée des colonnes qui ont repoussé les rebelles"




I. Dans les Djebels ou sur les routes

Va le quatrième escadron

{Qui est, vous l’ savez sans doute,

L’escadron de tradition (bis),


II. Des anciens il a la devise :

Courage, honneur, fidélité.

{Le danger il le méprise,

Comme jadis à Messifré (bis).


III. Algérie, Syrie, Indochine,

Druzes, Viets ou bien Fellaghas,

{L’escadron leur brise l’échine,

Il l’a fait à Rachaya (bis).


IV. Légionnaire du quatrième,

Sois donc fier de ton escadron,

{Reste digne de son emblème,

Pour la gloire de la Légion (bis).



Ecouter le chant ICI


ou ci-dessous

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)