Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 18:18
Il y a trente ans aujourd'hui, le 18 mai 1978, les légionnaires du 2e REP, emmené par le colonel Philippe Erulin, sautaient sur Kolwezi. Cette ville minière du Katanga fut prise dans la tourmente de la seconde guerre de Shaba. Les rebelles katangais prirent d'assaut la ville, plaçant la population européenne dans une situation très périlleuse.
Trois milles Européens sont entre les mains des Katangais, armés et aidés par divers régimes communistes. Plusieurs dizaines d'Européens sont assassinés en quelques jours.
Le 16 mai, la France réagit finalement : le 2e REP est mit en alerte bien que la France et la Belgique ne parviennent pas à s'entendre sur une intervention commune.
A 14 h 30, le 19 mai, 405 légionnaires sautent sur Kolwezy. En quelques heures, la ville est sous contrôle pour une grande partie ; les Européens sont libérés. Le jour suivant, 250 légionnaires de la 4e compagnie et section d'éclairage et de reconnaissance est larguée à l'Est de la ville ; dans la matinée ils seront rejoints par les parachutistes belges.
Les ressortissants européens sont évacués peu après. Le jour suivant, le REP libére la ville de Metalkat et sauvent les Européens.
Les rebelles auront eu le temps de tuer près d'un millier de personne, dont 170 européens.
Durant l'opération, cinq légionnaires ont perdu la vie.


En guise d'hommage, ce chant parachutiste,
Au terrain. Le chant emprunte le même air que 
La Sentinelle.
Variations : c. 1, l. 2 : "pour embarquer" ; refrain, l. 2 : "Claquent pépins" ; l'autre refrain ("Haidi, haïdo, ..." , connait beaucoup de changements.



I. Au terrain qui rassemble, dans l’ombre,
Les sticks bien alignés pour s’embarquer,
Dans la nuit murmurent des voix sans nombre…
Les hommes sont impatients d’être largués.

Le casque est lourd, ami,
Mais par la porte ouverte, claquez pépins…
Tu vas bondir, ami… Haï di, Haï do…
Le GO t’arrache vers ton destin.


II. Dans la rosée des prés, des bois,
Doucement tu te poseras.
L’air du matin te grisera et te rendra fana.

{Haï di, Haï do (X3) .
Haï do, ha, ha, Haï di, Haï do (X4).


III. Si un soir le sort veut que tu tombes,
Les copains seront là pour te venger,
Les pistes qui sillonnent le monde
Prendront ton sang comme celui des aînés.

Ta seule détente, ami, n’est pas dans le retour
Vers tes amours.
Mais pour la France, ami,
Haï di, Haï do,
Il faut lutter, paras, sans trêve ni repos.


IV. Si tu reviens dans ton pays,
N’oublie jamais tous ceux, là-bas,
Qui, pour défendre la Patrie,
Mènent de durs combats.

{Haï di, Haï do (X3) .
Haï do, ha, ha, Haï di, Haï do (X4).




Ecouter le chant ci-dessous :



ou ci-dessous :




D'autres images de Kolwezi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)