Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 18:57
Erwan Bergot (11e Choc, Presses de la cité, 1986) raconte que c’est en se rendant pour des manœuvres dans le Tyrol qu’une trentaine de parachutistes du 11e Choc créèrent ce chant. Vraisemblablement adapté d’un vieil air germanique, c’est dans le train au départ de Paris que l’auteur composa les paroles. Selon un blog consacré au chant militaire, les auteurs de ce chant seraient le sergent Vincent Mayoly pour les paroles et le maréchal des logis Paul Pergola du 35e RALP. Ce dernier est mort en Algérie, en 1956.

Il s’agit d’un chant les plus populaires des commandos parachutistes.


Le 11e bataillon parachutiste de choc (BPC) a été créé 1er septembre 1946 à Mont-Louis. Il était spécialisé dans les missions secrètes pour le compte notamment du SDECE. En Indochine, des éléments du 11e BPC encadreront le Groupement de commandos mixtes aéroportés (GCMA). Le colonel Paul Aussaresses en assura le commandement à la fin des années 40.


Certaines versions font l’impasse sur le couplet n° 2. Quelques variations existent : au 1er couplet, «chez l’ennemi la vie sera très dure», couplet 3 diverses versions indiquent «En pagayant sur la mer toujours belle» au lieu de «En se larguant sur le terrain rebelle» puis deux lignes après « Demain peut-être elle sera éternelle » au lieu de « Ils peuvent demain devenir éternels ». Au même couplet, « sombreront (dans l’oubli) » remplace parfois « tomberont »
A la ligne 2 du dernier couplet, on retrouve : « Ils reviendront jusqu’à leur port », « Ils reviendront jusqu’au port », « Ils rentreront dans leurs ports » et même « Ils rentreront dans leur camp » qui semble fautif. « Ils sabreront le champagne » est parfois chanté à la place de « Et ils boiront le champagne ». Les couplets 2 et 3 sont parfois inversés.






I. Les commandos partent pour l’aventure,
Soleil couchant les salue.
Chez l’ennemi la nuit sera très dure
Pour ceux qui pillent et qui tuent.

France, O ma France très belle,
Pour toi je ferai bataille
Je quitterai père et mère
Sans espoir de les revoir jamais…
Lalalala, lala, lala, lala, lala, lala, lala, lalalala
Lalalala, lala, lala, lala, lala, lala

II. Loin du biffin qui toujours les envie
Un Dakota les dépose
Loin de la fille qui pour eux toujours prie
Dans leur pépin ils reposent

Refrain.

III. En pagayant sur la mer toujours belle,
Ils songeront à leur vie.
Ils peuvent demain devenir éternels,
Ils tomberont dans l’oubli.

Refrain.

IV. Si d’aventure la mort les refuse,
Ils rentreront dans leur port.
Et ils boiront le champagne qui fuse
A la santé de leurs morts.

Refrain.




Ecouter le chant ici.



ou ici :




ou là :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)