Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 18:18
       Hymne officieux de l’Etat français, les paroles de ce chant ont été écrites par André Montagnard (1888-1963), dont il a créé la musique en collaboration avec Charles Courtioux, en 1940. Les auteurs ont réutilisés une chanson intitulée Voilà le Tour qui passe, dont les deux premiers vers du refrain étaient : « Attention ! les voilà, les coureurs, les géants de la route ! ».

      Né à Cauchy-la-Tour le 24 avril 1856, le maréchal Pétain est mort emprisonné au Port-Joinville, sur l’île d’Yeu, le 23 juillet 1951. Le maréchal apparut aux yeux du peuple français lors de la Grande Guerre : nommé commandant d’Armée, il prit la tête de la défense héroïque de Verdun. Il instaura de nombreuses mesures populaires : rotation des troupes, congés plus longs… Il assuma ensuite les fonctions de chef de l’Armée française ; s’occupant avec humanité du sort des mutinés il rétablit le moral des troupes. Les politiciens traîtres et corrompus du Front populaire, après l’avoir expédié en Espagne et après avoir déclaré une guerre qu’il n’avaient pas voulu préparer, lui votèrent les pleins-pouvoirs.
       Dans les conditions les plus difficiles, il accepta sa mission et prit, le 17 juin 1940,  la tête d’une France laissée en ruine par cinquante années de démocratie et posa les jalons d’une nouvelle France.





I. Une flamme sacrée
Monte du sol natal
Et la France enivrée
Te salue Maréchal !
Tous les enfants qui t’aiment
Et vénèrent tes ans
A ton appel suprême
Ont répondu «présents !»

Maréchal, nous voilà,
Devant nous le sauveur de la France
Nous jurons, nous tes gars
De te servir et de suivre tes pas
Maréchal, nous voilà
Tu nous as redonné l’espérance,
La Patrie, renaîtra,
Maréchal, maréchal, nous voilà !

II. Tu as lutté sans cesse
Pour le salut commun
On parle avec tendresse
Du héros de Verdun.
En nous donnant ta vie,
Ton génie et ta foi,
Tu sauve la patrie
Une seconde fois !

Refrain.

III. Quant ta voix nous répète
Afin de nous unir :
«Français levons la tête,
Regardons l’avenir»,
Nous brandissons la toile
Du drapeau immortel
Dans l’or des étoiles
Nous voyons luire le ciel.

Refrain.

IV. La guerre est inhumaine,
Quel triste épouvantail ;
N’écoutons plus la haine
Exaltons le travail !
Et gardons confiance
Dans un nouveau destin,
Car Pétain c’est la France,
La France c’est Pétain !

Refrain



Ecouter le chant ICI (par Henri Jossy)

Ou ci-dessous (par André Dassary) :




powered by ODEOA




Voici également la version du groupe alternatif Insurrection.



Le message du maréchal Pétain aux Français le 17 juin 1941,
reprenant l'appel du 17 juin lancé par le maréchal Pétain à la radio.
Alors que celui du général félon était ignoré par l'immense majorité de la population
celui du maréchal était entendu par des millions de Français.






Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Acacia

Rédacteur en chef :
  -Eric Adelofz

Secrétaire de la rédaction :
  -Marie Mansard

Rédaction :
  -Brice Duqueyroux
  -Jérôme Deseille
  -Alexandre Janois

Chroniqueurs :
  -Philippe Régniez
  -Pieter Kierstens


Nous contacter, rejoindre la rédaction, proposer un article, participer aux relectures, faire part de vos idées, de vos suggestions :
  -clubacacia[at]gmail.com.

 

Nos articles sont librement reproductibles, sans possibilité de modification, avec mention de la source (voir la licence complète).

 

Syndication :

  -Flux RSS

  Free counter and web stats

(Droits : Club Acacia 2006-2010)